Masques ; les enfants n’en peuvent plus, mais c’est sans doute l’effet recherché. 68% des petits ont des impacts négatifs. Richard Boutry (laminutedericardo.com) fait le point avec une étude allemande. On les tue physiquement et psychiquement. 270 mn de port (de porc) de masque les minent sur tous les plans. Richard Boutry (ancien présentateur sur TV5) expose les résultats en 2mn. Etude des experts allemands en lien. Réveillez-vous, parents…

Irritabilité (60%)
Maux de tête (53%)
Difficultés à se concentrer (50%)
Tristesse (49%)
Réticence à fréquenter l’école (44%)
Malaise (42%)
Troubles d’apprentissage (38%)
Fatigue et somnolence (37%)

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

Are you new to blogging, and do you want step-by-step guidance on how to publish and grow your blog? Learn more about our new Blogging for Beginners course and get 50% off through December 10th.

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

La soumission du « Français enthousiaste » (Céline) ne faiblit pas et, comme nous le disons depuis le début, rend plus déterminés les programmateurs de notre anéantissement. La parole au seul politique apparemment résistant alors : «Je ne vais pas y aller par quatre chemins : aujourd’hui on subit ou on agit. On se soumet ou on résiste. Alors que les députés viennent de voter la prolongation jusqu’à juin prochain, au moins, de l’état d’urgence sanitaire, alors que « l’opposition » (avec beaucoup de guillemets) a été aux abonnés absents, du RN au PS, nous devons agir…Des traitements sont préconisés, mais on continue de nous enfermer dans le duo infernal confinement/vaccin, avec à l’horizon l’horrible Passeport sanitaire voulu par l’Union européenne. Pour faire entendre la voix de la raison, pour crier notre amour de la liberté, des métiers et de la France, pour défendre la santé, nous nous mobilisons ! Les Patriotes ne se défilent pas.»

Madame, Monsieur, chers Patriotes,

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : aujourd’hui on subit ou on agit. On se soumet ou on résiste.

Alors que les députés viennent de voter la prolongation jusqu’à juin prochain, au moins, de l’état d’urgence sanitaire, alors que « l’opposition » (avec beaucoup de guillemets) a été aux abonnés absents, du RN au PS, nous devons agir.

En début de semaine, nous avons appris que les restaurants ne rouvriraient pas, au mieux, avant le 6 avril. Les bars et les cafés seront fermés au moins jusqu’au mois de juin. Les salles de sport, les cinémas, les théâtres, les discothèques n’ont aucun horizon temporel de réouverture.

https://reseauinternational.net/celine-et-la-soumission-imbecile-du-francais/

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/nicolas-bonnal-biden-prete-serment.html

« Je crois que tout est perdu et qu’il ne nous reste individuellement, dans leur monde de tyrans et de succubes, qu’à sauver l’honneur ; et qu’il faudra préférer, pour renverser Pagnol, une belle mort à une laide survie ». Géopolitique du Coronavirus X – Entretien avec Nicolas Bonnal (notre interview d’avril sur le site Stratégika)

 Strategika  25 Commentaires

Vues : 16328

Au cœur d’une crise mondiale inédite par son ampleur, Strategika vous propose l’éclairage d’analystes et de penseurs reconnus dans leur domaine d’expertise. Nous avons posé à chacun une série de questions qui portent sur les différents aspects de cette véritable crise de civilisation ainsi que sur ses répercussions politiques, géopolitiques et sociales.

C’est aujourd’hui Nicolas Bonnal qui nous répond.

Né en 1961 à Tunis, Nicolas Bonnal étudie beaucoup, voyage plus encore et commence à publier en 1995 : Mitterrand le grand initié. Il publie ensuite aux belles lettres le Coq hérétique sur l’exception française, la première étude en français sur Tolkien et Internet novelle voie initiatique. Il publie aussi des romans (les territoires protocolaires) et un recueil de contes (les mirages de Huaraz) après une vacance de cinq ans en Amérique du sud. Il revient vivre en Andalousie, puis publie des livres sur le cinéma (le paganisme, Kubrick, Ridley Scott, sans oublier les westerns). Anarchiste réactionnaire,  proche des libertariens américains et des traditionalistes européens, Nicolas Bonnal  se réclame aussi du genre pamphlétaire (un livre sur Céline) et décidément antimoderne. Il a publié des textes sur une dizaine de sites dont France-courtoise.infobvoltaire.frdedefensa.orgfr.sputniknews.com et pravdareport.com. Plusieurs de ses livres ont été traduits (russe, brésilien, ukrainien, espagnol). Son blog : nicolasbonnal.worpress.com

Strategika – On lit beaucoup d’éléments contradictoires selon les différentes sources d’information disponibles ou selon les avis des professionnels de la santé. Quelle est la réalité effective de cette pandémie selon vous ?

Je m’excuse mais je vais être provocateur et basique, pour rompre avec mes savants prédécesseurs dont plusieurs sont des amis – (Le Vigan , Perrier, Steuckers…). Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a une réalité spectaculaire de la pandémie. La guerre n’existe que quand vous la voyez à la télé, dit De Niro dans Hommes d’influence (wag the dog). Si vous tuez dix millions de gens ici sans que la télé n’en parle, ils sont des worthless victims comme dit Chomsky. Si vous en tuez trois pékins ailleurs et que ça fait la une de CNN, tous les perroquets de la planète rappliquent en pérorant et en pétaradant. La réalité c’est ce qui est vu. Bourdieu reprenait du reste le philosophe Berkeley dans son essai sur la télé, les fameux dialogues d’Hylas et Philonous. Etre c’est être perçu. Le coronavirus d’Astérix ? Il n’y a pas plus de morts que les autres années. J’ai donné les chiffres sur mon blog. Italie, France, Amérique, tous les esprits lucides (pas plus de 10% selon l’expérience Milgram) les ont repris. Stockman est outré (2.6 chances sur cent mille de mourir pour les moins de cinquante ans à New York, et ils bloquent tout), le docteur Paul aussi. D’autres doutent, la majorité affole et gobera tout, y compris l’anéantissement de ses biens et de sa liberté. C’est du Molière, du Simplicissimus. On n’a jamais vu cela depuis les croisades pour la liberté qui aboutirent à l’établissement du stalinisme et du maoïsme sur la moitié du monde. Mais plus c’est gros plus ça passe. Il s’agit d’un coup d’Etat mondialiste basé sur la peur de mourir. On passe de la démocratie – de ce qu’il en restait – à la biocratie, comme dit maître Touati. Le domaine médical n’est pas de mon ressort, mais alors que la durée de vie diminue partout, et copieusement encore, et pas à cause de leurs grippes, on pense que l’on va devenir éternel en écoutant des prophètes boursiers autoproclamés. Tous mes amis médecins (quatre quand même) sont convaincus du bluff ou d’une fantastique exagération. On va alors parler d’hyperbole. Le style hyperbolique, qui est facile à parodier, est le plus simple à utiliser pour convaincre. Voyez Voltaire ou Cyrano. Parler de guerre contre une épidémie qui ne fait que dix mille morts, et pas cent millions, n’est pas seulement une plaisanterie, c’est une hyperbole. Porter les masques renforce ce bal masqué et ce spectacle tragi-comique. Tragique parce qu’il nous a déjà coûté la liberté (qui ne reviendra pas) et dix mille milliards. Mais pourquoi ? C’est comme dans le Dr Knock. Knock explique à son naïf collègue qu’il aurait aimé être politicien, prêtre ou financier. Avec la peur liée à ses incurables microbes (cf. le virus reviendra, vous ne guérirez pas, vous pouvez guérir puis mourir, etc.), il couche le canton et devient tout cela à la fois : le pouvoir, le pognon et le spirituel sauce Bergoglio ou Tulsa Doom (il faut toucher l’esprit, pas le corps, explique-t-il en bon machiavélien à Conan affalé). Cette épidémie est une épidémie de peur et de propagande, un virus de la peur, et la peur sert à contrôler et à faire passer des agendas toujours plus sinistres. Le choc étourdit puis les peuples sont massacrés et volés, voyez l’Irak décrit par Klein. Ou voyez opération espadon (bizarrement sorti le 11 septembre) quand l’ex-agent explique qu’il faut divertir pour agir. Il se réclame de Houdini. Debord avait dénoncé les charlatans des hôpitaux dans ses commentaires. Il vaticinait que le destin du spectacle, de la démocratie occidentale, n’était pas de finir en despotisme éclairé. Nous y sommes : c’est le chaos mondial avec la milice partout tout ça pour une épidémie qui tue un millième de la grippe dite espagnole aux origines toujours peu éclaircies. Mais comme dit un lecteur, la médecine n’est pas une science ! Alors elle est un spectacle ; mais un spectacle qui sert comme pendant la Terreur en France le totalitarisme en cours. Quand les nazis ont commencé à tuer les handicapés, ils ont invoqué la médecine. Un dernier rappel : Naomi Klein rappelle dans sa stratégie de choc que le sinistre Donald Rumsfeld travaillait avec ses labos pharmaceutiques sur des virus de la grippe. Ces types qui agissent pendant que nous maugréons ou acquiesçons vendent des remèdes et des vaccins méphitiques, nous étions calculés depuis longtemps. Le sérieux savant du dix-neuvième et du début du vingtième siècle a fait place au financier et à l’homme de spectacle qui utilise une stratégie de gourou (cf. Sachs ou Drucker) pour ébaubir la foule. Malheureusement c’est ce qui est arrivé à notre expert en chloroquine… oh, cette session masquée avec macaron…(NDLR : nous nous sommes méfiés de Raoult dès ce moment).

Strategika – Cette pandémie précède-t-elle un effondrement économique et systémique ?

Au sens strict elle cause une bonne dépression parce qu’on arrête tout sans raison. On peut supposer que cela ne va pas durer trop longtemps, le temps de faire peur pour faire remonter la dette et taxer les pauvres, renflouer quelques oligarques et appliquer la thérapie de choc. Question : qui voudrait tout arrêter et pourquoi ? Non, on veut juste appauvrir pour soumettre : fin du cash, explosion du chômage, petit suicide économique, vaccin obligatoire, le tout accompagné d’une hausse de 40% à Wall Street. Je ne crois pas à l’effondrement. Comme le dit Naomi Klein, qui connaissait son Aldous Huxley (mariage du Big Business et du Big Gouvernement), on siphonne l’argent de tous pour le donner aux riches dont les fortunes deviennent partout gargantuesques. Même en France les  fortunes de plus de dix milliards de dollars (luxe, mode) deviennent courantes. Les 0.1% raflent la mise (50 ou 60% du total) depuis les années 80. Ces années Reagan et Mitterrand qui furent celles de ma jeunesse furent celles de la fin officielle du monde moderne, comme je l’ai expliqué dans ma lettre ouverte à  la vieille race blanche. Fukuyama et Debord peuvent en témoigner, sans oublier Gilles Chatelet (vivre et penser comme des porcs). Les milliardaires utilisent le marxisme culturel et sociétal (féminisme, genre, antiracisme, multiculturalisme) pour rafler la mise. Bill Gates est présenté comme philanthrope alors qu’il veut en bon control freak techno-messianique contrôler et recenser l’humanité avec ses vaccins digitaux. Tout cela est hélas annoncé par de vieux briscards comme Jack London ou Gustave Le Rouge ! N’oublions pas que dans la bible le recensement amène la peste sur le royaume de David. Et que pour Jack London le milliardaire est humanitaire. Toujours. Il veut faire le bien sur terre alors gare à lui…

La thérapie de choc est une redistribution. Tout sera pour le lion d’Astérix qui aux jeux du cirque bouffe tous ses compères dans l’arène. 100 dollars par chômeur, mille milliards pour Wall Street. Je ne vois donc pas d’effondrement. Ce qu’ils veulent c’est nous appauvrir et nous faire peur pour nous soumettre. Liquidation de la classe moyenne blanche fille des lumières et de l’instruction publique, retour au féodalisme via la technologie comme je l’ai expliqué dans mon livre sur internet il y a vingt ans. C’est un nouveau moyen âge que pressentait Umberto Eco dans un texte célèbre dans les années soixante. Mais c’est le moyen âge qui fait peur, pas celui qui fait rêver façon Julien l’hospitalier (celui de Flaubert bien sûr) : inégalité, disettes, croisades meurtrières, fanatisme, cruauté, épidémies, invasions, culture de la peur imposée par un clergé profiteur aux manettes, celui qu’a pu décrire Le Goff.  Et si je disais que finalement l’hyper-classe veut appliquer à l’humanité le plan Morgenthau : contrôle malthusien de la population par la peur et la misère ? Ils ne s’en cachent même plus. On portera son vaccin pour sortir comme une étoile jaune (Gates) et on sera dirigé par la peur (Attali). Le dieu du Caïn de Victor Hugo fera le reste, avec sa peur dans le confinement et son smartphone. Tout cela est quand même lié à l’échec grotesque de leur projet technologique. Moins ingénu que Kubrick, que je vénère pourtant, Huxley rappelle que le charabia sur Spoutnik ne vaut rien à côté du problème de la démographie (il savait que la conquête spatiale est un bluff). Le diable aussi est revenu sous forme de virus (je reconnus virus et ses feux redoutables…) pour aplatir les humains et laisser les condottieri locaux, français, philippin ou hindou, terroriser et matraquer leurs peuples. On est dans la parodie chrétienne décrite par Dostoïevski, dont j’ai reparlé récemment. A la place du grand inquisiteur, on a le grand acquisiteur… la religion de la peur a toujours servi à plumer les gens. En latin le péché se dit dette. Et Dieu sait que Greta, ce petit virus verbeux, aura su nous faire peur et nous tirer les billets verts du nez.

Strategika – Cette pandémie va-t-elle forcer l’humanité à se doter d’un gouvernement mondial comme le préconisait Jacques Attali lors de la pandémie de grippe A en 2009 ? 

Cela semble impossible à première vue. Tous les gouvernements ont copié les communistes-oligarques (ils sont tous milliardaires) chinois car tous les gouvernements monde considèrent le pouvoir comme leur trésor. Le pouvoir rend fou, y compris localement. Je reste au moyen âge, j’ai parlé de condottieri. On aura plutôt le pouvoir des principautés dégénérées qui tortureront leurs populations tout en respectant la lointaine et respectable papauté ou l’empire des vaccins. Je décommande le mythe du small is beautiful. En relisant Léopold Kohr je me suis rendu compte combien était horrible la petite ville ou principauté italienne quand un tyran comme Ezzelino ou Raymond de Cardona réglait son compte à toute une contrée (je pense aux villes martyres de Padoue, Prato). On aura donc les grandes entités totalitaires et staliniennes (Chine, Russie, qui fascinent encore quelques distraits…) et les dystopies féodales. L’Europe sort renforcée dit-on ; mais surtout affaiblie  de cette histoire, donc je pense qu’on ira vers des micro-dictatures, comme je l’ai montré dans mon roman La bataille des champs patagoniques. Je ne crois pas non plus au triomphe à long terme des milliardaires. Après un épisode Zaroff bien amusé, ils seront exterminés par leurs gardes du corps. Et je ne vous parle pas des pirates surarmés qui attaqueront les îles privées du Pacifique. On aura droit bientôt au syndrome sibérien : mourir vite ou survivre mal. Alors on survivra. Mal.

Strategika – Existe-t-il une issue politique à la situation que vous venez de décrire et quelle forme pourrait-elle prendre selon vous ?

Je suis un pessimiste joyeux mais intégral. Donc pas de solution collective, tout cela est dernière nous. Lucien Cerise parle après Barruel des révolutions qui réussissent parce que les banquiers sont derrière, Naomi Campbell aussi. Si nous étions capables de balayer les salauds néroniens qui dirigent le show, cela se saurait. Mais nous préférons cliquer antisystème, acheter des masques et des armes dont nous ne faisons rien (c’est comme pour l’or, qui sera confisqué comme il l’a toujours été au vingtième siècle, voyez le personnage de Gabin dans le cave se rebiffe). Les armes servent à se rassurer, pas à agir. Je pense d’ailleurs que le système va organiser deux ou trois attentats type Orlando ou Bataclan ce qui lui permettra de mieux nous triquer ensuite. La boucherie politique dont a parlé Zemmour ira en ce sens. Mais Zemmour est là aussi pour la vaseline. Celui qui avait tout dit était Serge de Beketch : les gens se révolteront quand ils auront plus mal que peur. Mais à la réflexion cette phrase est elle-même optimiste : il y avait peu de révoltes dans les camps d’extermination, qui sont le point d’orgue du malthusianisme et de la chasse au virus… Le zombi qui vivant dans un trois mètres carrés comme cette californienne fait du smartphone quinze heures par jour ne va plus harceler le système. Ce dernier développera toujours plus de milices privées de type médiéval encore. Et la lucidité ne sert à rien, j’en sais quelque chose. La couleur native de la résolution pâlit dans l’ombre de la pensée, comme dit Hamlet, à qui Rosencrantz rappelle que ce n’est pas le Danemark, mais le monde qui est une prison.

Strategika – Comment liez-vous la crise actuelle à votre domaine d’expertise et à votre champ de recherche ?

Je vais être précis et parler de mes livres qui ont un fil rouge : l’avènement du techno-bolchevisme universel dans lequel nous entrons. En 95 puis en 2001 chez Albin Michel je publie un livre sur la manière dont Mitterrand a hypnotisé les Français ; en 97 aux Belles Lettres chez mon ami libertarien Desgranges un livre intitulé le coq hérétique sur la manière dont l’État a progressivement castré et appauvri les Français tout en les fanatisant. En 98 je publie mon livre sur Tolkien : le beau village Hobbit ou le doux univers elfique contre le monde Mordor comme nous le connaissons. Il est traduit en russe et je lui dois ma femme qui fut ma lectrice puis ma traductrice. Puis je publie un roman d’anticipation, les territoires protocolaires, assez lu au Québec, et Internet nouvelle voie initiatique sur les origines cabalistiques du web et l’avènement du techno-gnosticisme qui va faire la chasse aux corps et créer un monde de néo-serfs et de techno-lords. Nous y sommes. Le livre est traduit en brésilien et inspire des thèses de doctorat. Il fit même la une du monde des livres ! Ensuite, pour résumer, je vis cinq ans hors des sentiers battus à Grenade puis en Amérique du Sud, ou la mondialisation me rattrape (« dans un monde unifié on ne peut s’exiler », dit Debord), et j’écris la lettre ouverte à la vieille race blanche qu’on peut télécharger gratuitement en PDF. Et plus récemment un ensemble de chroniques (lesakerfrancophone.fr, dedefensa.org) sur le présent permanent, l’ancienneté de la crise liée au monde moderne dont le caractère abrutissant et répétitif n’est jamais assez souligné. Cela donne mon livre littérature et conspiration (Dualpha). Mais à côté du désespoir je pratique l’évasion, j’écris des livres de voyages initiatiques, des contes fantastiques, etc.), qui m’aident à supporter le monde comme prison. J’ai ensuite vu le désastre arriver vraiment avec Obama, les bulles, les sanctions, les migrants, la théorie du genre, donc je suis passé dans un registre encore plus apocalyptique. Je crois que tout est perdu et qu’il ne nous reste individuellement, dans leur monde de tyrans et de succubes, qu’à sauver l’honneur ; et qu’il faudra préférer, pour renverser Pagnol, une belle mort à une laide survie

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/nicolas-bonnal-biden-prete-serment.html

Une lectrice : « Personne n’a écouté quand ils ont été avertis que Trump était un infiltré et un trompeur, il a probablement encore un rôle à jouer dans la poursuite de la destruction du pays car il a une énorme base facilement dupée. » Un ami : « Il y aurait une étude sérieuse à mener sur ce phénomène Qanon. Une étude sous l’angle des techniques de l’infoguerre disruptive, de la cybernétique et de la psychologie des foules. La manière dont même certains esprits formés peuvent d’un coup se mettre à suivre les exagérations qu’on a vu apparaître récemment est significative. Qanon ne se base pas sur rien, ce qu’il décrit est en partie réel mais le rôle messianique qu’il assigne à Trump est fou et irrationnel. » Brandon Smith : Règle n ° 1 pour la sécession: gardez Trump en dehors de cela. Le mouvement a commencé bien avant Trump et est bien plus grand que Trump…

Le problème est toujours le même : attendre et espérer d’être sauvé par un deus ex machina politique plutôt qu’analyser froidement une situation et agir en conséquence.

Paradoxalement pour un esprit moderne, je pense que la sortie du Christianisme nous ramène à de plus grandes possibilités d’irrationnel chez les individus. Car dans une compréhension réelle du Christianisme, les inquiétudes essentielles quant aux fins dernières de l’homme sont levées. On peut alors étudier le réel et ses phénomènes avec plus de sérénité et sans attentes exagérées. Par la vraie foi on évite les croyances alternatives et d’être capté (autant qu’il est possible) par ceux qui les manipulent. On est alors plus libre car moins craintif. Je crois qu’analyser vient de séparer et délier en grec, alors il faut délier les liens de mensonges par lesquels on veut enserrer et subjuguer nos esprits. Cela passe par un travail long, attentif et méticuleux, à rebours de l’hystérie et de l’impatience qui sont filles de la peur. A la folie Covid répond la folie Qanon.

Pierre-Antoine P.

https://www.lci.fr/international/etats-unis-donald-trump-quitte-la-presidence-avec-une-popularite-historiquement-basse-selon-sondage-2175924.html

« Il semble que l’affaire Trump va servir d’opération psychologique au niveau mondial. » Trahison et utilisation du « grotesque » de Donald Trump : j’avais tout écrit dans mon livre et dans un article de mon blog sur sputniknews.com. C’était en février 2017…Marionnette de haut grade et pion Illuminati (voyez son signe à la Merkel), le Donald a parfaitement rempli sa mission : liquider et déconsidérer le populisme à travers le monde occidental. Texe Marrs (en lien ici) expliquait sa gestuelle symbolique aux plus aveugles (il en restera, je n’en doute guère) dans son meilleur opus, Codex Magica. Rappelons que le film l’Avocat du diable, belle parabole sur la mondialisation satanique alors en cours, fut tourné dans son appartement de Trump Tower.

« Relisant les pages informatives que nous avons rassemblées sur Donald Trump, nous traversons une crise morale. Tout nous semble boursouflé, truqué, presque minable. Ses affaires, sa fortune même semble gonflée. Ses propos sont nuls ou scandaleux, ou ne méritent même pas d’être relevés.

Quelques propositions intéressantes et courageuses sont vite contredites. Sa politique est inapplicable et c’est tant mieux comme ça. Il suscite en outre tellement d’hostilité à l’étranger et dans les milieux importants (télévision, négoces) qu’il risque d’être ruiné avant même l’élection. »

Et la suite était simple à prévoir au chapitre XVII :

« … il semble que l’affaire Trump va servir d’opération psychologique au niveau mondial. Le système a peur des foules, et il a besoin de faire un exemple — en montrant le mauvais… l’accusation de racisme, de nazisme, de fascisme, de machisme par les médias, les excès ou soi-disant excès de Trump porteront leurs fruits et tout le petit monde du petit blanc frustré rentrera dans sa niche comme en France. Il sera « agité » une nouvelle fois avant de « s’asservir » pour rien, et c’est tant mieux! »

https://fr.sputniknews.com/blogs/201702231030211288-trahison-trump-dedoublemen-personnalite/

Sources

L’Associé du diable (Taylor Hackford)
Zoolander (Ben Stiller)
Le Candidat mandchourien (J. Frankenheimer)
Dead zone (David Cronenberg)
Codex magica (by Texe Marrs), p. 409: « There are two Trumps, the esoteric, private « Illuminati Trump, » and the outgoing and extroverted « Public Trump. »
Bonnal, Trump le candidat du chaos (Dualpha)

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/finalement-cetait-cretinho.html

Biden a prêté serment. Ecrabouillement du Trump et soumission occidentale alors ? Le Donald s’en tamponne royal de ses naïfs déplorables, et sa distinguée fille Tiffany (tête de robot, nommée en hommage au magasin de produits de luxe !) épouse un jeune et avenant millionnaire libano-nigérian, dont le père est heureusement milliardaire (en dos lards). MAGA signifie du reste « contact » en hébreu. Continue d’incarner l’occident et ses vraies valeurs aventureuses, ô mon Donald tribal ! Et surtout que les êtres de lumière t’aident mieux la prochaine fois à rester de marbre et surtout au pouvoir… Lady Gaga va chanter Bob Marley et Stevie Wonder et le disc-jockey D-Nice va organiser la fiesta pour l’intronisation de monsieur et madame Joe Biden, auxquels Donald et machine ont laissé plein de petits messages…Tout cela est à relier au deal Kushner-Zuckerberg (mais non, allez, le Donald n’a pas été trahi par son gendre…).

https://www.townandcountrymag.com/society/a25846074/tiffany-trump-michael-boulos-relationship/

https://www.naturalnews.com/2021-01-20-treason-kushner-prevented-trump-joining-parler-gab.html

https://es.wikipedia.org/wiki/Krav_mag%C3%A1

https://en.wikipedia.org/wiki/Tiffany_Trump

Je n’ai pas longtemps cru à la prise d’assaut du Capitole par les patriotes américains ; je me disais en effet que les patriotes resteraient chez eux à cliquer et à râler comme nous. Et j’avais raison, puisque Mike Adams sur naturalnews.com a vite parlé de masse endormie et surtout de false flag. Après le printemps arabe on a créé un printemps américain pour imposer ici comme dans ces braves pays jadis nationalistes, socialistes et libres (aujourd’hui islamistes et technophiles) l’idéologie woke dont a besoin le système non pas pour nous soumettre, mais pour nous exterminer – surtout dans les pays occidentaux, qui sont ceux de la vieille race blanche que j’ai dénoncée il y a dix ans.

Trump dont j’ai toujours parlé amusé est un Berlusconi yankee, un idiot utile qui a servi à radicaliser le système, mais aussi un idiot inutile. La rage du petit blanc était plus forte en 2012  ou en 2016, et si la Clinton était passée en 2016 on aurait assisté à une résistance. Le Donald a radicalisé l’ennemi qui est revenu plus fort que jamais et il a anesthésié et neutralisé les petits blancs (je me suis fait insulter pour écrire cela, mais insulter…) ; Il a enrichi la Chine et Wall Street comme personne, obéi à Fauci comme personne, et démantibulé l’occident comme personne. Il a aussi repoussé Poutine et la Russie comme personne, et je n’ai pas envie de continuer, les aveugles parmi les antisystèmes étant devenus pires que les aveugles du système.

Il fallait être « un optimiste, c’est-à-dire un imbécile heureux » (Bernanos) pour penser que « trahi de toute part, accablé d’injustices », le guignol orange prendrait des risques pour sauver son électorat qui préfère le clic et la télé à la liberté, ou qui s’achète des armes comme des médicaments. Dans cette histoire le smartphone a joué un rôle fantastique : regardez autour de vous dans la rue et vous verrez que, masqués ou pas, les zombis ont tous ou presque le pif dans le smartphone. Masqué et vacciné fera partie du kit. On est déjà en mode techno-zombi, ils le savent en en profitent.

On nous a fait le coup du coup d’État fasciste et cela a marché comme à la parade, avec ce viking indien vu déjà chez les antifas et BLM, que Mike Adams a eu tôt fait de reconnaître. Cela montrait que le Donald était totalement isolé dans son narcissisme obtus, lui qui de toute manière a fait comme personne la pub du vaccin avant de le refourguer aux israéliens (les pauvres…). Trump aura marqué pour la énième fois la bouffonnerie des populistes et des libéraux de droite, des vieux droitistes et des je-ne-sais-quoi encore. Pour moi qui ai étudié et vécu cela depuis quarante ans, cette sanie confirme la notion de présent éternel avec un ricanement. Car Trump ce n’est que leur général Boulanger. Une coterie de mécontents, de réacs et de bidons qui se réunissent pour râler et tempêter, puis se dispersent à la première pluie, au premier vent, comme dirait  le vieux Rutebeuf.

La suite va être abominable mais comme je l’ai dit le peuple la veut cette suite. Il faut arrêter de s’aveugler, rares résistants. Le peuple veut du grand Reset lui aussi : il veut moins travailler, se vacciner, moins polluer, moins se reproduire. Il est fatigué le peuple, comme l’a vu Nietzsche dès la fin des années 1880. On pourra aussi relire Maupassant qui montre comme Drumont l’arrivée du parisien moderne. C’est une médiocrité ontologique séculaire comme le catho d’aujourd’hui ou son monstre de pape, médiocrité que l’on assoupit ou que l’on conditionne pour les guerres contre l’Allemagne, l’arabe, le chinois, le virus. Ce type-là disait Drumont est un nihiliste qui ne tient à rien, pas même à la vie qu’on va lui enlever avec le Reset. De toute manière Greta lui a expliqué l’an dernier qu’il était de trop : du coup les maires écolos ont pris toutes les grandes villes françaises d’assaut, et on ne parlera pas de ce qui se passe en Angleterre ou en Allemagne ! Le système n’impose rien, c’est ce que je veux dire.

La suite va être une abomination. La grosse masse des zombis va se faire liquider ou va être privée de tout, tout en étant contente. La plupart des résistants trop vieux et trop mous continueront de cliquer et subiront le joug comme les autres. Refuge alors avec armes et pièces d’argent dans les campagnes dans des coins reculés, dans les montagnes ? Attention, ils ont la technologie, ils ont les drones (voyez l’excellente séquence de Bourne avec le drone) et ils auront tous les moyens de couper (cf. le général Barrons de l’OTAN) électricité, comptes bancaires, eau, etc. aux contrevenants et même aux autres. Certes si nous avions plus résisté ils auraient été moins méchants. Ils créent maintenant l’élite de SS et de kapos, de commissaires politiques et médicaux dont ils ont besoin pour liquider la masse.

Tout se sera passé comme dans le western de Richard Brooks La Dernière chasse : on voit les bisons se faire abattre (to shoot : vacciner) et continuer de brouter et de bailler. Les autres bisons peu futés s’en foutent.

Notre esclavage n’a fait que progresser depuis trois siècles. Il a été hallucinatoire (politique) et technique. Sur ce thème Jünger a tout dit dans son Traité du rebelle :

« L’homme tend à s’en remettre à l’appareil ou à lui céder la place, là même où il devrait puiser dans son propre fonds. C’est manquer d’imagination. Il faut qu’il connaisse les points où il ne saurait trafiquer de sa liberté souveraine… Tout confort se paie. La condition d’animal domestique entraîne celle de bête de boucherie ».

Cela c’est pour la masse. Pour l’élite dont a bien parlé Jack London (le Talon de fer) l’expression-clé c’est : « conviction de bien faire ».

https://www.purepeople.com/article/tiffany-trump-la-fille-de-donald-sort-avec-un-riche-nigerien_a315311/1

https://reseauinternational.net/ecrabouillement-de-trump-et-soumission-de-la-masse-occidentale/

Surprise surprise…Les êtres de lumière font plaf avec le Trump qui appelle au calme et ne gracie pas Assange. « Bienvenue donc à Full Spectrum Domestic Dominance. L’Allemagne de 1933 sous stéroïdes. 1984, c’est parti : pas étonnant que le hashtag #1984 ait été interdit par Twitter (Pablo Escobar). » Retour à l’envoyeur du bolchévisme. Dictature Biden en Amérique : tout le monde va être content, les banquiers, les médias et les Big Tech. Sans compter la masse postmoderne. Effet trompe jusqu’au bout ! « Joe Biden est assermenté et transformera l’Amérique en un État policier autoritaire contrôlé par les communistes où la liberté d’expression est illégale et les conservateurs sont traqués par la police secrète du gouvernement… les gestionnaires de Biden se composent principalement de femmes insensées de gauche, avides de pouvoir, qui ont hâte de déployer leur programme anti-américain tordu sur l’ensemble du pays. » Je vous dis pas l’Europe…Et si on essayait le yodel avec les mondialistes ?

Chaque jour apporte de nouvelles observations et informations à la table, et le pronostic d’aujourd’hui est largement négatif, étant donné que la manœuvre de «déclassement» promise hier par l’administration Trump ne s’est pas concrétisée.

Étant donné que le déclassement était un point de cheminement important dans toute l’opération, nous pourrions conclure que les opérateurs de chapeau blanc ont été vaincus ou considérablement retardés, et cela n’augure rien de bon pour le résultat de demain.

Du côté positif, nous avons appris aujourd’hui que la directrice de la CIA, Gina Haspel, a démissionné et qu’elle a toujours été une personne clé pour bloquer de nombreux documents du Russiagate. Il est donc possible que son retrait ouvre désormais la voie à la poursuite du déclassement, bien que les choses semblent assez tardives à ce stade, avec moins de 24 heures restantes au premier mandat de Trump.

Nous devons tous nous préparer au pire des cas , à savoir que Joe Biden est assermenté et transforme l’Amérique en un État policier autoritaire contrôlé par les communistes où la liberté d’expression est illégale et les conservateurs sont traqués par la police secrète du gouvernement. C’est ce que les médias de gauche demandent à ce stade, et cela sent les crimes commis par tous les régimes tyranniques que nous avons vus à travers l’histoire, dont la plupart ont finalement poursuivi un génocide pur et simple contre des opposants politiques.

Même si une source me dit: «Tout est déjà bouclé» et il n’y a pas lieu de s’inquiéter, je partage les préoccupations de ce public en observant les événements publics et en ne sachant pas si nous allons nous réveiller sous la tyrannie jeudi matin, avec une véritable marionnette communiste à la tête du gouvernement fédéral, déterminée à faire taire les chrétiens et les conservateurs sous la menace des armes.

Comme Patrick Byrne l’a envoyé sur Telegram ce matin, les gestionnaires de Biden se composent principalement de femmes insensées de gauche, avides de pouvoir, qui ont hâte de déployer leur programme anti-américain tordu sur l’ensemble du pays:

… Ces femelles qui dirigent Joe n Jill salivent et moussent à la bouche. Ils ont hâte de tout annuler et de tout ce que Trump a présenté via EO au cours des 4 dernières années. Ils ne cachent même pas les choses qu’ils vont mettre en œuvre la semaine 1, le mois 1.

L’inauguration entière de Biden est un festival de faux

Tout est faux. Maintenant, ils mettent 200 000 drapeaux américains sur la pelouse du Capitole pour indiquer «le peuple», mais ce sont des drapeaux, pas des gens. Les vraies personnes ont été tenues à l’écart avec des barrières de barbelés, des barricades et une présence militaire qui sent l’autoritarisme de la pointe des armes.

La «victoire» électorale de Joe Biden a été truquée et truquée, il est donc normal que son investiture soit également remplie de faux.

Sur le plan juridique, rien de ce que fait Biden en tant que «président» n’a la moindre valeur juridique , puisque toute sa présidence est un mensonge enraciné dans la trahison et la fraude.

Ainsi, même s’il commence à émettre une vague de décrets et de positions politiques, tout cela peut être corrigé s’il est arrêté et démis de ses fonctions dans les prochains jours, si les chapeaux blancs prennent le dessus. (Et nous prions pour qu’ils le fassent.)

Dans la mise à jour de la situation d’aujourd’hui du 19 janvier, je couvre:

  • Comment les plans sous faux drapeau d’Antifa, du FBI et de CNN ont été vaincus ces derniers jours par des personnes restées à la maison.
  • Pourquoi le champ de bataille est une situation fluide avec des mouvements et des contre-mouvements. Certains jours, les informations sont positives, d’autres jours, elles sont négatives. Nous ne pouvons que regarder et spéculer.
  • Pourquoi nous devons doubler notre foi en Dieu pour les jours à venir.
  • Plus de bons conseils de Lin Wood sur la confiance en Dieu et la confiance en Trump.
  • La NSA fait pression pour que Michael Ellis soit avocat général, tandis que Nancy Pelosi a cherché à le bloquer. Ellis semble jouer un rôle central dans l’autorisation des documents de la NSA.
  • Le FBI examine toutes les troupes de la capitale, prétendant qu’il s’agit de quelques individus qui ont des idées «radicales». Mais en vérité, Joe Biden méprise les militaires, tout comme il méprise le peuple, c’est pourquoi il faut tant de barbelés au Capitole.
  • Dem. Le représentant Steve Cohen dénigre tous les Blancs dans l’armée, affirmant que les Blancs pourraient être des terroristes. C’est un racisme flagrant et un fanatisme manifestes.
  • Le Dr Charles Lieber a été arrêté pour avoir partagé des secrets avec le PCC.
  • Pourquoi Cuomo saute-t-il l’inauguration?
  • L’observation de Scott Kesterson selon laquelle DC ressemble à un camp de détention géant, probablement pour la tenue de tribunaux militaires dans un proche avenir.
  • Il est confirmé que les troupes en service actif sont déployées à DC.
  • Le Pentagone fait venir 750 soldats spécialisés avec une formation sur les «armes chimiques, biologiques, nucléaires, radiologiques et explosives».
  • 2 000 autres militaires en service actif ont été amenés, affirmant qu’ils ne sont présents qu’à des fins «cérémonielles» (c.-à-d. Décoration). Cela semble absurde.
  • 2000 soldats de la Garde nationale assermentés en tant que maréchaux américains adjoints avec pouvoir d’arrestation. Gros indice.
  • US Marshals exécutant de nombreux avions à destination et en provenance de DC de partout au pays.
  • Les Marines américains arrivant à bord des avions Osprey.
  • Rumeurs de véhicules blindés plus gros et de systèmes de missiles supplémentaires possibles, mais non confirmées.
  • Le major général William Walker qualifie la région de DC de «bulle de sécurité». Dans une autre vidéo, il parle d’une «transition en douceur vers l’autorité militaire».
  • Le FBI rend visite à un blogueur en colère. Ne sommes-nous pas tous?
  • Trump a publié une proclamation sur la Journée nationale de la sainteté de la vie humaine. Une déclaration critique au nom de Dieu, pour positionner l’Amérique comme une nation sous Dieu, et non comme une nation de bébés meurtriers.
  • Pourquoi les chrétiens, les conservateurs et les diseurs de vérité doivent être prêts à aider à libérer les gauchistes de leur «culte de la haine» qui est poussé par les médias de gauche depuis quatre ans.
  • Les médias ont incité au radicalisme de gauche tout en affirmant à tort que les vrais radicaux sont des chrétiens et des conservateurs.

Écoutez tous les détails ici:

Brighteon.com/c5695a29-0f84-4d89-90e6-e84e18e821bb

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/le-11-septembre-netait-quun-prelude-le.html

Comment ma mère a été tuée par un traitement à base d’ARN ; par un lecteur et ami. Lisez, c’est bouleversant ! Par ailleurs le vaccin ne tue pas assez pour l’instant chers antisystèmes et optimistes, et le qr code est pour tout à l’heure et pour partout et tout le monde ; c’est Orwell à gogo. « Ils vont se ruer demain sur le vaccin comme hier sur le PQ » (un lecteur, hier). Mercredi soir : 1800 morts en 24 heures au Royaume uni !

A propos de big pharma, je repensai à ma mère traitée avec un médoc contre le cancer à base d’ARN à Gustave Roussy, grand centre français du cancer à Villejuif. Elle est décédée 3 ans après, du fait des effets « secondaires » : ses reins étaient détruits. La destruction cellulaire provoquée par l’Arn n’était plus absorbée par les reins. Ils ont été saturés et ma mère est décédée, elle faisait moins de 40 kilos. La « chef de service » de l’hôpital du kremlin Bicêtre ( !) m’a dit que maman était condamnée en quelques secondes, sur le pas de sa porte. 50 ans partagés avec maman effacés en quelques secondes. Un véto montre plus d’empathie lors du décès d’un animal.

Ma grand-mère a vécu 10 ans de plus que sa fille, ma mère. Elle avait de gros problèmes cardiaques. Son médecin lui a conseillé un verre de whisky chaque soir, elle a vécu encore 15 ans, connu ses petits-enfants, et s’est endormi paisiblement. Ma maman a connu une agonie de 6 mois du fait de l’ARN. Le whisky, à petite dose, soigne bien mieux que l’ARN.

J’ai accompagné ma mère à Gustave Roussy : en 2 minutes tous les 6 mois, le médecin lui donnait son traitement, coûteux, plusieurs milliers d’euros, sans aucune empathie. Son chef de service nous reçut juste avant le décès de maman : il m’a annoncé que le médecin responsable et prescripteur du médoc à base d’ARN, était décédé à 50 ans du cancer : comme quoi, il y a une justice divine.

Les vaccins actuels à base d’ARN éliminent des cellules de covid, mais aussi font de gros dégâts : reins, fièvres, nausées, fausses couches…

Demain sera peut-être l’heure de vérité, the judgement Day.  Quoi qu’il arrive ce jour arrivera

https://www.ladepeche.fr/2021/01/19/covid-19-cinq-morts-apres-linjection-du-vaccin-en-france-dont-un-a-montpellier-annonce-le-ministere-9321027.php

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/01/19/tousanticovid-vers-des-qr-codes-dans-certains-lieux-publics-a-risque_6066804_4408996.html

Pour Escobar la tyrannie est pour demain. Pour d’autres Mars attaquerait enfin. Trump et les militaires, suite, par Weber et Adams. La retransmission sera truquée (drapeaux et barbelés remplaçant les gens), mais cela n’empêchera rien. Philippe Weber : pour lui les républicains sont en position de force et ce sont les militaires qui ont amené Trump à rester. Tout va aller très vite à partir de demain. L’Europe est en crise grave, avec les Pays-Bas sans gouvernement et l’Italie en plein désordre (habituel). Risque de consignes par téléphone dès demain. Brandon Smith presque aussi optimiste que Weber prévient : faillite totale des états démocrates devenus communistes et totalement ruinés. Les américains encore vivants dans les Red States républicains. Forbes confirme ce désastre économique et social sans souligner le rôle des politiciens…Trump devrait pardonner Assange et Pence évoque la « paix par la force ».

https://odysee.com/@PhilippeWEBER:3/Dernie%CC%80re-ligne-droite-avant-l’investiture-du-20-OD:5

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/01/le-11-septembre-netait-quun-prelude-le.html?showComment=1611092093109#c4531288380004580441

https://www.forbes.com/sites/andrewdepietro/2020/11/23/states-with-the-most-and-least-debt-in-2020/?sh=7cf7e21878a3

https://www.brighteon.com/c5695a29-0f84-4d89-90e6-e84e18e821bb

https://news.sky.com/story/pamela-anderson-says-donald-trump-is-debating-pardoning-julian-assange-12191650

Enfin un cardinal catholique romain contre leur N.O.M. : « Ils veulent un gouvernement mondial unique, une armée unique, une monnaie unique, une économie unique et aussi une seule religion – ce ne sera certainement pas la religion chrétienne ». Selon Mgr. Juan Sandoval Íñiguez, cardinal mexicain, le coronavirus est une machination de la maçonnerie mondialiste pour imposer un régime dictatorial planétaire… » NOta : le message du cardinal est censuré par Facebook puis par la presse espagnole et hispanique. Rien n’arrête le « mille-Gates » ! QR code dans les lieux publics en France : c’est le nombre de la bête partout.

Facebook a censuré une vidéo du cardinal Juan Sandoval Íñiguez, archevêque émérite de Guadalajara, pour avoir suggéré que les dirigeants mondialistes exploitent la « Corona-hystérie » pour instaurer une gouvernance mondiale.

Dans la vidéo de neuf minutes et demie du 12 janvier 2020, intitulée « Intrigue d’un nouvel ordre mondial », le cardinal commence par dire :

« Chers amis, cela va durer longtemps. Cette pandémie ne se terminera pas dans un mois ou deux mois, peut-être pas cette année, peut-être pas dans trois, quatre, cinq, six ans. C’est ce que veulent ces hommes. Ce sera un long parcours.

C’est une situation difficile, très difficile… On n’a jamais vu ça dans l’histoire humaine…

Bill Gates est un prophète et prédit l’avenir, a poursuivi ironiquement le cardinal, et non seulement il a prédit la venue du coronavirus, mais a également mis en garde contre une éventuelle future pandémie de variole ».

Pendant la « pandémie », le cardinal Sandoval a critiqué la fermeture des entreprises et des services comme des mesures disproportionnées pour freiner la propagation du virus.

« Ce qu’ils recherchent, c’est un gouvernement mondial, un nouvel ordre mondial », affirme le cardinal dans la vidéo.

« Ils veulent un gouvernement mondial unique, une armée unique, une monnaie unique, une économie unique et aussi une seule religion – ce ne sera certainement pas la religion chrétienne », a-t-il déclaré. « Ce sera la religion de la Terre Mère, au nom de l’humanité et de la fraternité universelle.

À cette fin, les pandémies servent à affaiblir les nations ;  elles les appauvrissent et les endettent, ce qui fait chuter leurs économies…

Ils affaiblissent également l’éducation, en fermant les écoles et en les remplaçant par l’enseignement à distance…

Ces pandémies entravent également la pratique religieuse, comme nous l’avons vu l’année dernière…

Ils ferment les églises, réduisent le nombre de personnes qui peuvent adorer.

Mais surtout, ils créent de la peur, une peur terrible parmi le peuple », a déclaré Sandoval.

Bouddhanar

D’après des extraits d’un article de Breitbart :

Rappel :

source : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/

https://lesakerfrancophone.fr/le-nouvel-ordre-mondial-et-ses-bourreaux-volontaires

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/01/19/tousanticovid-vers-des-qr-codes-dans-certains-lieux-publics-a-risque_6066804_4408996.html