Il faut se faire voyant. Et si nous citions Rimbaud, au lieu de William Blake, cher et littéraire réplique des poètes maudits (il cite aussi Yeats, notre cher Dick !) ?

Visions de Rimbaud

 

Les hallucinations sont innombrables. C’est bien ce que j’ai toujours eu : plus de foi

en l’histoire, l’oubli des principes. Je m’en tairai : poètes et visionnaires seraient jaloux. Je

suis mille fois le plus riche, soyons avare comme la mer.

Ah ça ! l’horloge de la vie s’est arrêtée tout à l’heure. Je ne suis plus au monde. – La

théologie est sérieuse, l’enfer est certainement en bas, – et le ciel en haut. -Extase,

cauchemar, sommeil dans un nid de flammes.

Que de malices dans l’attention dans la campagne… Satan, Ferdinand, court avec les

graines sauvages … Jésus marche sur les ronces purpurines, sans les courber … Jésus

marchait sur les eaux irritées. La lanterne nous le montra debout, blanc et des tresses

brunes, au flanc d’une vague d’émeraude…

Je vais dévoiler tous les mystères : mystères religieux ou naturels, mort, naissance,

avenir, passé, cosmogonie, néant. Je suis maître en fantasmagories.

Écoutez ! …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s