Les enjeux cosmiques du jeu d’échecs (lisez Burckhardt et mon chapitre là-dessus) : une constante chez Scott et Kubrick.

Omar Khayyam écrit lui :

Voici la seule vérité. Nous sommes les pions de la mystérieuse partie d’échecs jouée par
Allah. Il nous déplace, nous arrête, nous pousse encore, puis nous lance, un à un, dans la boîte
du néant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s