Philippe Grasset publie : lisez et achetez, c’est grandiose (dans trois jours, la critique du maaaaaaître par le disciple Nicolas Bonnal, alias le déjanté des défenses). Un extrait à crever de rire (p. 134) :

– Je m’appelle donc Orson Lee Jefferson-McPeak, Deputy Director Special Projects, monsieur Louis-Beyle ; ici, à ma gauche, monsieur John-Arturo Lopez-Brennan, un adjoint, ici, à ma droite, monsieur Singbad Clingway Garson, consultant rattaché, enfin le professeur LaFolette spécialiste en psychologie du virtualisme, Orville Seagourweather LaFolette, eh eh, il nous arrive de le surnommer LaFayette ; voyez, nous sommes en terrain de connaissance ? (Après un silence, et voulant s’expliquer et expliquer son geste d’amitié entre leurs deux peuples au Français devant lui 🙂 La Fayette, la vieille amitié entre la France et l’Amérique, la dette que notre République a contractée à votre endroit, à vous autres les Français, et puis Paris, la Ville-Lumière, la plus belle ville du monde, je dis !

» Nous sommes tous du même service, et l’une de nos spécialités est la psychologie. Monsieur Louis-Beyle, vous êtes ici, enfin, nous sommes ici, vous et nous, eh bien, parce que nous sommes de la CIA. Vous n’êtes pas effrayé ? Il ne faut pas. Regardez-nous : nous ne craignons rien.

https://www.bookelis.com/romans-historiques/28044-Frederic-Nietzsche-au-Kosovo.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s