Pour comprendre notre monde moderne, lisez Tacite en une phrase : « Là est profane tout ce qui chez nous est sacré, légitime tout ce que nous tenons pour abominable. » Histoires, V, 4 – Profana illic omnia quae apud nos sacra, rursum concessa apud illos quae nobis incesta.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s