Rediffusion (sic) : le message obtus de John Rambo. A vingt heures, l’anthropomorphe, morceau de choix du jour.

Le testament de John Rambo

 

Il y a quelques mois, je publiai ici un texte repris partout sur le camp de concentration électronique, dans lequel nous succombons tous d’une manière ou d’une autre, nous surtout qui abandonnons au système ce qui reste de réalité à la rue ou à l’espace. La barricade mystérieuse a disparu, laissant la place à la barricade virtuelle.

Face à ce camp électronique j’exaltais – je saluais plutôt – la résistance des jeunes chrétiens, habitués du scoutisme et des veillées, et dont la force avait barbé le pouvoir socialiste. Je rappelais le livre de Carl Schmitt sur la dimension tellurique du guérillero (le redouté génie rend même hommage à Salan !), dimension perdue partout ou presque maintenant. Il n’y a plus que des bourgeois ou des Bouvard à travers le monde qui bataillent à coup de pixel.

Un peu de Carl Schmitt cité alors par mes soins et j’en viens ensuite à Rambo. Je me cite comme Philippe Grasset :

« J’en viens au sulfureux penseur Carl Schmitt, qui cherchait à expliquer dans son Partisan, le comportement et les raisons de la force des partisans qui résistèrent à Napoléon, à Hitler, aux puissances coloniales qui essayèrent d’en finir avec des résistances éprouvées ; et ne le purent. Schmitt relève quatre critères : l’irrégularité, la mobilité, le combat actif, l’intensité de l’engagement politique. En allemand cela donne : Solche Kriterien sind: Irregularität, gesteigerte Mobilität des aktiven Kampfes und gesteigerte Intensität des politischen Engagements.

Tout son lexique a des racines latines, ce qui n’est pas fortuit, toutes qualités de ces jeunes qui refusèrent de baisser les bras ou d’aller dormir : car on a bien lu l’Evangile dans ces paroisses et l’on sait ce qu’il en coûte de trop dormir !

Schmitt reconnaît en fait la force paysanne et nationale des résistances communistes ; et il rend hommage à des peuples comme le peuple russe et le peuple espagnol : deux peuples telluriques, enracinés dans leur foi, encadrés par leur clergé, et accoutumés à une vie naturelle et dure de paysan. Ce sont ceux-là et pas les petit-bourgeois protestants qui ont donné du fil à retordre aux armées des Lumières ! »

J’ajoutais encore sur Carl Schmitt :

« Il souligne qu’une motorisation entraîne une perte de ce caractère tellurique (Ein solcher motorisierter Partisan verliert seinen tellurischen Charakter), même si bien sûr le partisan – ici notre jeune militant catholique – est entraîné à s’adapter et maîtrise mieux que tous les branchés la technologie contemporaine (mais pas moderne, il n’y a de moderne que la conviction) pour mener à bien son ouvrage. »

 

Rambo était lui-même, ce Davy Crockett postmoderne, une adaptation sympathique, primaire, américaine (quand il y avait encore une inspiration américaine) des thèses de Carl Schmitt.

A la fin du deuxième, écrit par James Cameron, encenseur depuis des peuples soi-disant premiers d’Avatar (le seul avatar ce fut la transformation des technologies pour un message toujours plus creux et plus couteux), Rambo mitraillait l’informatique de Charles Napier et repartait avec son couteau de guerre, nouveau guerrier des âges farouches.

Le plus drôle est que notre prophète de la guerre de terrain, qui avait célébré l’indien, le sauvage, le Tarzan, le partisan russe, n’a pas été suivi par un système techno devenu fou, qui hait les hommes, encense les femmes, les transsexuels, liquide les altérités et dénie même tout caractère viril ou tellurique à la guerre. Du coup l’armée US est morte et bien crevée. On ne s’en plaindra bien sûr pas, et c’est pourquoi à chaque fois que je revois mon Rambo, celui de Ted Kotcheff, avec l’excellent Brian Dennehy, je pense à la devise de mon mage celte Taliesin : « il faut un survivant à chaque désastre. Je suis ce survivant. »

 

Sources

Nicolas Bonnal – Hollywood et le paganisme (Amazon.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s