Méditation du soir : Sénèque contre les voyages (et les migrations)

Il n’est arrivé, penses-tu, qu’à toi seul, et tu t’en étonnes comme d’une chose
étrange, qu’un voyage si long et des pays si variés n’aient pu dissiper la tristesse et
l’abattement de ton esprit. C’est d’âme qu’il faut changer, non de climat. Vainement tu
as franchi la vaste mer ; vainement, comme dit notre Virgile,
Terre et cités ont fui loin de tes yeux,

tes vices te suivront, n’importe où tu aborderas.

À un homme qui faisait la même
plainte Socrate répondit : « Pourquoi t’étonner que tes courses lointaines ne te servent
de rien ? C’est toujours toi que tu promènes. Tu as en croupe l’ennemi qui t’a chassé. »
Quel bien la nouveauté des sites peut-elle faire en soi, et le spectacle des villes ou des
campagnes ? Tu es ballotté, hélas ! en pure perte. Tu veux savoir pourquoi rien ne te
soulage dans ta triste fuite ? Tu fuis avec toi. Dépose le fardeau de ton âme : jusque-là
point de lieu qui te plaise. Ton état, songes-y, est celui de la prêtresse que Virgile
introduit déjà exaltée et sous l’aiguillon, et toute remplie d’un souffle étranger :
La prêtresse s’agite et tente, mais en vain,
De secouer le dieu qui fatigue son sein.
Tu cours çà et là pour rejeter le faix qui te pèse ; et l’agitation même le rend plus
insupportable. Ainsi sur un navire une charge immobile est moins lourde : celle qui
roule par mouvements inégaux fait plus tôt chavirer le côté où elle porte. Tous tes
efforts tournent contre toi, et chaque déplacement te nuit : tu secoues un malade. Mais,
le mal extirpé, toute migration ne te sera plus qu’agréable. Qu’on t’exile alors aux
extrémités de la terre ; n’importe en quel coin de pays barbare on t’aura cantonné, tout
séjour te sera hospitalier. Le point est de savoir quel tu arriveras, non sur quels bords :
et c’est pourquoi notre âme ne doit s’attacher exclusivement à aucun lieu. Il faut vivre
dans cette conviction : « Je ne suis pas né pour un seul coin du globe ; ma patrie c’est le
monde entier. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s