Mabire : À Muspelheim, le feu, à son tour, s’est mis en mouvement. D’autres torrents coulent vers l’abîme Ginungagap. Ce sont des laves en fusion d’où jaillissent des flammèches et des étincelles. La lumière apparaît soudain d’une clarté absolue, éblouissante. La chaleur désintègre tout le paysage qui se transforme en brasier. Au coeur de Ginungagap, les flammes affrontent les brouillards pétrifiés par le gel.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s