Nous autres antisystèmes sommes soumis à un feu croisé d’affolements divers : troisième GM, pullulement de cons, manip’ des antisystèmes, fin de la religion, de la lucidité, disparition des libertés, de l’eau, du grand air, du reste… Un qui a bien parlé de cette conjonction du monde automatique et de la peur c’est Ernst Jünger, dans son Traité : « La peur est l’un des symptômes de notre temps. Elle nous désarme d’autant plus qu’elle succède à une époque de grande liberté individuelle, où la misère même, telle que la décrit Dickens, par exemple, était presque oubliée. » Jünger évoque le Titanic : « Comment ce passage s’est-il produit ? Si l’on voulait nommer l’instant fatal, aucun, sans doute, ne conviendrait mieux que celui où sombra le Titanic : l’hybris du progrès y rencontre la panique, le suprême confort se brise contre le néant, l’automatisme contre la catastrophe, qui prend l’aspect d’un accident de circulation. »

https://www.dedefensa.org/article/ernst-juenger-et-le-syndrome-du-titanic

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s