McKinder avait raison, « qui tient l’île-monde tient le monde ». L’occident à bout de souffle n’est pas à même de contrer l’ascension asiatique. John Mearsheimer avait aussi souligné la catastrophe pour les USA du rapprochement sino-russe sous la présidence du fluet Obama ; Poutine confirme lui qu’il est définitivement notre ennemi géopolitique.

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article11384

https://lesakerfrancophone.fr/la-montee-de-lasie-et-la-marginalisation-du-paria-us

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2017/06/27/vladimir-poutine-est-il-fatigue/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s