Marie-Francine : ce petit film à l’acide de Valérie Lemercier (2016, vive dame Béatrice !), fait le poing sur notre humanité de franchouillards coincés, rivés devant leur TV ou leur ordi, obsédés de bouffe et de médicaments, infantilisés par le système et crétinisés par la paranoïa parisienne, enfin complètement remplaçables : et ils le sont en effet, ces non-créatifs au possible qui à cinquante ans semblent en avoir dix (cf. Tocqueville et ce pouvoir qui nous maintient dans l’enfance…)…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Francine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s