Rendement Apocalyptique Décroissant : notre savant lecteur Alexandre philosophe avec Joseph Tainter sur nos élites bidons et cette crado-pseudo-apocalypse. Accrochez-vous, c’est ébouriffant…

Dans “L’effondrement des sociétés complexes” de Joseph Tainter, il est écrit que les bâtiments les plus grands d’une société complexe sont construits juste avant leur effondrement. Ce sont des bâtiments légitimant le pouvoir, soit politique soit religieux (ce qui à cette échelle-là est à peu près interchangeable).

Mais pourquoi construire plus grand ? Mon hypothèse est qu’ils répondent à un besoin perçu comme lui aussi plus grand. Ce n’est pas pour produire plus ou mieux ; dans ce livre, l’exemple des entrepôts au Nouveau-Mexique montre qu’ils sont contre-productifs, et au lieu de simplifier la logistique (ce que faisaient les premiers entrepôts) ils la complexifient.

Mon hypothèse est que les derniers bâtiments, plus grand que les précédents, sont sensés incarner la réponse à un danger lui aussi plus grand. Le pouvoir s’auto-légitime en se posant comme le dernier rempart contre un danger exacerbé.

A – Rendement décroissant des catastrophes artificielles

Il y a vingt ans, il a fallu monter le 11 Septembre pour accompagner le krach de la Nouvelle Economie, le prix à payer était trois gratte-ciels et une rénovation au Pentagone. Trente ans avant, en 1973, le très économique (au deux sens du terme) Choc Pétrolier justifiait le démantèlement de l’industrie en Europe et la “Crise”, permettant de botter en touche sur la question monétaire avec la création du Pétrodollar.

Le “danger” de 1973 était peu coûteux à mettre en place, et il a rapporté beaucoup. Le 11 Septembre a coûté un peu plus (surtout en termes médiatiques) et n’a pas rapporté tellement que cela, juste de quoi pousser les marchés financiers avec de la fausse monnaie (avec un rappel de vaccin en 2008).

Aujourd’hui, c’est la crise-sanitaire-mondiale, avec des répercussions économiques et politiques terribles. Elle est censée être le nouveau danger, “plus pire” que les précédentes, et le rendement est franchement mauvais. On ne sent pas du tout le besoin d’être protégé, car le pouvoir se découvre comme constitué d’amateurs.

Il y a donc un déclin du rendement de ces opérations de fin de civilisation, tout comme le rendement marginal décroissant au centre de la thèse de Tainter : c’est la même logique.

B – La Pseudo-apocalypse comme révélateur (étymologiquement : une Apocalypse)

Il faut comprendre que dans les sociétés complexes, la plupart des membres de la caste dirigeante sont priés de suivre une fiche-recette. C’est là tout l’enseignement qu’on leur prodigue dans leurs formations (je le sais, j’y ai été). On ne leur demande pas de trouver des solutions, on leur demande d’exécuter, ce qui tout à fait différent.

Trouver des solutions requiert des personnes statistiquement rares et un cadre adapté, or les cadres sont issus d’une culture qui rejette les personnes qui sont nettement plus intelligentes que leur moyenne (il est permis d’être un peu plus futé, car ce sont les aléas de la vie). Or comme la moyenne intellectuelle de ce groupe n’a cessé de chuter, on se retrouve maintenant avec des dirigeants qui ne font plus l’affaire.

Tout ce qu’on demande, vraiment, à un membre du gouvernement c’est d’être crédible. La population a besoin de croire en l’Etat (et dans la couche sociale liée à la complexité de sa société : ses élites). Or nous ne voyons pas seulement en France mais partout en Occident des membres du gouvernement qui agissent selon des petites magouilles de ville de province, face à une crise qui n’est pas si difficile à gérer que ça.

On leur a fourni une crise à gérer et ils ont montré qu’ils n’étaient plus à la hauteur de leurs fonctions. Soyons bien d’accord, les gens qui sont actuellement au gouvernement en Occident sont des gens recrutés sur CV et en fonction de coteries des familles dominantes, ils sont absolument interchangeables. Tels des primates ou le Culte Cargo ils revêtent les atours de la méritocratie sans en avoir la substance.

Pire, ils en profitent pour défendre bec et ongles les intérêts de leur classe sociale assiégée (les 4,9% qui s’imaginent être les 0,1%) et de réprimer, de manière bête et méchante, tous les autres. Ce sont là les signes d’une classe dominante arrivée en fin de vie car en fin de dominance.

Il y a fort à parier que le flicage universel de la population par smartphone, son appauvrissement par le chômage de masse et sa domination par une masse de papier-monnaie sans autre valeur que celui que veut bien lui donner “le marché” et BFMTV ne va pas bien se passer, en serait-ce que parce que la classe dominante n’est plus capable d’exécuter un plan aussi sophistiqué !

Ce n’est pas encore l’effondrement, car c’est justement un événement non prévu (aussi dérisoire soit-il) qui provoque celui-ci, mais tout est prêt.

Une réflexion sur « Rendement Apocalyptique Décroissant : notre savant lecteur Alexandre philosophe avec Joseph Tainter sur nos élites bidons et cette crado-pseudo-apocalypse. Accrochez-vous, c’est ébouriffant… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s