Prions contre le diable et pour Boris Johnson. le bretteur du Brexit Boris Johnson a rappelé que Noël était une fête chrétienne et il a cité Homère en grec. Deux raisons pour le faire mystérieusement mourir. Maurizio Blondet : « Boris Johnson était trop décalé, trop populiste à sa manière, souverainiste généraliste, fanatique du Brexit. Et la souveraineté est connue pour être une maladie mentale, elle fragilise le système immunitaire… Les euro-nuisibles sont eux en parfaite santé ». Drôle…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s