Brandon Smith et le national-traître : « Au cours de l’été 2016, j’ai examiné le phénomène Trump et son rapport avec le récit globaliste. J’ai conclu que Trump serait président parce que le fait d’avoir un (soi-disant) nationaliste pur jus et un conservateur populiste à la Maison-Blanche au cours des quatre prochaines années serait en fait très avantageux pour les élites. À l’époque, la Réserve fédérale s’apprêtait à resserrer les liquidités, ce qui entraînerait inévitablement une volatilité des marchés et un effondrement des fondamentaux. À la fin du premier mandat de Trump, ou peut-être au début de son deuxième mandat, la crise deviendrait évidente pour le grand public. Trump, et tous les conservateurs, seraient blâmés pour le désastre résultant que les élites bancaires ont conçu. Je ne savais pas si Donald Trump était une marionnette de l’élite. Il aurait pu être un bouc émissaire pratique pour le prochain crash financier. Aujourd’hui, il est évident qu’il est effectivement une opposition contrôlée. »

Brandon ajoute aussi :

« Le discours de Trump à l’ONU, dans lequel il critiquait le globalisme, était la plus flagrante tentative d’amener les conservateurs à penser que peut-être Trump joue aux échecs. Ce n’est pas le cas. Au contraire, Trump joue le rôle qu’il a toujours joué, tout comme il a joué son rôle dans les matchs de catch, ou son rôle dans The Apprentice. C’est le travail de Trump d’attaquer les globalistes, et c’est leur travail de prétendre l’attaquer en retour. Les véritables cibles des attaques sont les conservateurs, les militants de la souveraineté et les défenseurs de la liberté.

A quoi sert ce faux combat de catch ? Pour que les conservateurs s’investissent dans un faux paradigme, pour nous enchaîner à la réputation de Trump et ensuite nous noyer avec lui quand il tombera…Le coup de maître des élites utilisant Trump comme arme est qu’un seul homme pourrait être capable d’annuler l’activisme de millions de personnes. »

Enfin les liens du Donald avec la « famille » :

Brandon Smith : Trump a été sauvé par la famille bancaire Rothschild qui l’a sorti du pétrin de ses dettes paralysantes dans de nombreux projets immobiliers à Atlantic City au cours des années 1990. L’agent Rothschild qui s’est occupé du sauvetage de Trump n’était autre que Wilber Ross, directeur général principal de Rothschild à New York. Ross est maintenant secrétaire au Commerce de Trump, ce qui indique que sa relation avec les Rothschild se poursuit jusqu’à ce jour.Trump a fait venir des élites de longue date ayant des liens avec l’establishment globaliste et la Réserve fédérale, comme Bolton, Pompeo, Lighthizer, Kudlow, Mnuchin… Pourtant, après son élection, Trump a saturé son cabinet avec les mêmes élites bancaires qu’il avait attaquées, puis il a endossé tout le crédit pour les marchés en hausse et les faux chiffres de l’emploi et du PIB quelques mois plus tard.

https://www.breitbart.com/politics/2020/05/14/donald-trump-were-mobilizing-military-to-distribute-future-coronavirus-vaccine/

https://lesakerfrancophone.fr/trump-ne-peut-pas-etre-anti-globaliste-tout-en-travaillant-avec-les-elites-globales

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2019/05/17/trump-la-mort-et-la-quadruple-troisieme-guerre-mondiale-reprise/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s