Les manifestants amers Caïn ont au moins le mérite d’abolir le social Distancing, le port du masque et les nouvelles de Hong-Kong ! Eladio nous a annoncé la fermeture du web (Fire Sale)… Alexandre imagine d’après un général anglais exterminateur notre survie sans internet – et notre génocide. Car derrière les rideaux de fumée de Minneapolis la tyrannie techno-médicale se renforce (Ron Paul)…

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/05/29/eladio-annonce-le-pire-une-fermeture-dinternet-pour-ecraser-les-peuples-et-les-mettre-a-genoux-ce-sera-pour-2021-notre-extermination-pourra-alors-commencer-incognito-info-fournie-par-un-general/

https://eladiofernandez.wordpress.com/2020/05/23/el-britanico-ex-general-richard-barrons-anuncia-entre-lineas-un-cierre-apagon-de-internet-al-estilo-chino-probablemente-en-2021-la-cuarentena-electronica/

Cette possibilité d’une interruption d’internet est très intéressante. Pour ma part, je la considère comme la préparation de la Société d’Après (après non pas le virus, mais après le grand massacre de dépopulation, qui anticipe l’effondrement de la population pour lui retirer le vent des voiles : si je tue les gens avant qu’ils ne meurent de faim, mon modèle socio-économique n’est pas remis en cause).

1 – la Société d’Après retarde l’effondrement grâce à la crise permanente.

Je reviens encore et toujours à Joseph Tainter, mais parce qu’il faut revenir encore toujours à l’effondrement. L’objectif unique de ceux qui dirigent (au sens de diriger un bateau) notre société est d’éviter l’effondrement, en fait de le retarder autant que possible. Historiquement, la seule configuration qui permette cela c’est un état de crise permanente, d’ordre militaire ; l’Empire Byzantin face aux Arabo-Musulmans est ici la référence donnée par Tainter.

Or le monde est globalisé, donc il n’y aura pas d’ennemi extérieur, à moins de compter les extraterrestres (ce qui est d’ailleurs suggéré dans la bande dessinée Watchmen ; le film sabote cette fin).

Sans extraterrestres donc, la crise permanente est intérieure à la planète. C’est pourquoi dans le roman “1984”, un premier degré de conspiration est une pseudo-guerre à échelle planétaire, qu’on imagine organisée selon les besoins de la direction générale de la planète. Un second degré de conspiration est la présence d’un ennemi conspirationniste intérieur, nommé Emmanuel Goldstein.

Le film “Brazil” de 1985 est la véritable mise à jour de l’œuvre d’Orwell trente ans plus tard : des attentats aléatoires, que l’on imagine là aussi organisés par “le Système”, justifient la surveillance constante de la population.

Or dans notre époque de défiance quasi universelle envers les médias & les cybermédias, il est difficile de mettre en place ce discours politique.

2 – Les méchants “parce que”

Une coupure d’internet permettrait à la population de connaître de véritables personnes que l’on qualifiera a posteriori de dangereuses. Dans l’inévitable réorganisation sociale à échelle locale, on apprendrait à connaître d’une part des gens qui ont des films & des livres depuis longtemps censurés ou oubliés, de l’autre côté des activistes du genre “une brute qui marche va plus loin que deux intellectuels assis” (bien sûr, et il marche même dans la mauvaise direction…)

En France nous avons vu chez nous ce genre d’auto-organisation avec les Gilets Jaunes, qui ne sont donc allés nulle part, puisqu’il leur manquait la vision stratégique que les intellectuels assis leur auraient donné.

Pour, in fine, comprendre que dans un monde globalisé il n’y a nulle part où aller. Les Grecs, qui voilà quelques années ont été autrement plus déterminés que les Gilets Jaunes en France, ont fini par comprendre qu’on ne peut pas résister à ceux qui créent ex nihilo la valeur de l’argent, c’est comme négocier âprement sur le sexe des anges.

Mais voilà, c’est la portion “raisonnable” qui comprend cela, et les Français, tout en ayant une sympathie certaine pour la cause des Gilets Jaunes, n’ont pas fait grand-chose pour les appuyer, alors que les Gilets Jaunes ont trouvé un trésor humain dans la camaraderie issue de la lutte.

Une coupure d’internet montrerait à tous qu’il y a des gens qui gardent une raison d’être grâce à leur combat, quel qu’il soit finalement. Mentionnons aussi en passant la composante tribale, avec l’instauration de valeurs sociales guerrières puis d’une hiérarchie locale.

Lorsqu’il y aura des bombes qui exploseront au hasard, comme dans “Brazil”, pour les autres les coupables seront ces gens qu’ils auront découvert durant “les jours sans internet”, qui vivent pour le combat et pour une forme d’honneur, et qui sont “méchants parce que” (référence à la pub Orangina Rouge, mais qui prend un sens politique plus profond ici).

3 – Emmanuel Goldstein habite deux rues plus loin

Bien sûr ces guerriers tapis dans l’ombre ne peuvent pas représenter plus qu’une aberration s’il n’y avait aussi l’intello chelou. En dehors des conspirationnistes paumés, tout à fait inoffensifs, il y a des gens qui n’ont pas seulement lu des livres, mais les ont compris, et peut-être même en écrivent, ou veulent les enseigner.

Ce sont à ces gens-là que l’on attribuera l’incendie de Rome, qu’il faudra dénoncer pour qu’on les jette dans l’arène. Ils existent puisqu’on les a vus, à l’époque des “jours sans internet”, sorte d’événement légendaire qu’il faudra renouveler toutes les deux ou trois générations.

http://ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2020/may/28/are-you-ready-for-yourimmunity-passport/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s