Laurence : « Quand on pensait aux armes biologiques, on imaginait qu’elles seraient employées par un pays contre un autre pays, mais je pressens qu’on est arrivé à quelque chose de plus original, les salauds de tous les pays contre la population universelle. La caste des surhommes contre la « populace », le populo, le bétail qu’on peut faire disparaître, diriger et croiser à volonté, l’avenir c’est la ferme des mille vaches pour tout le vivant, y compris les humains surnuméraires, la biomasse que des vampires en costar comptent saigner à leur guise. Évidemment, des peuples comme le peuple serbe ne font pas du tout l’affaire des extraterrestres qui nous gouvernent. En revanche, les Français qui se mettent à quatre pattes devant ceux qu’on amène pour les exterminer et croient à toutes les calembredaines qu’on leur raconte, pourvu qu’on ne les réveille pas du songe progressiste, hédoniste et politiquement correct des trente glorieuses, on peut dire qu’ils ont été bien dressés… »

https://chroniquesdepereslavl.blogspot.com/2020/07/retour-moscou.html?showComment=1595024496297#c1238326043071663627

Why Laurence Guillon is the best : C’est alors qu’intervient une bonne femme qui n’échangerait pas le paysage urbain contre celui féérique de Polenov, car on faisait alors la lessive à la rivière et on avait les cabinets au fond du jardin. Donc vive les cages en béton, et quand j’ai protesté, elle m’a répondu que je ne ferais pas ma lessive dans la rivière et mes besoins au fond du jardin. Elle rejoint en cela tous ceux qui se scandalisent qu’on répare une église ancienne plutôt que de « construire un hôpital ou un jardin d’enfants », c’est-à-dire la mentalité communiste ou capitaliste utilitaire qui vend son âme pour un plat de lentilles…il y a des gens, produits de la modernité, qui, voyant le tableau de Polenov, et tout ce qu’il nous dit sur ce que nous avons perdu, restent au niveau des chiottes et du linge sale, c’est comme cela. Ce qui est triste, c’est que cette mentalité n’était pas du tout russe, elle était petite-bourgeoise et occidentale. Mais c’est celle qu’ont imposée les révolutions politiques et industrielles, en éliminant et rééduquant tous ceux qui y étaient réfractaires.

2 réflexions sur « Laurence : « Quand on pensait aux armes biologiques, on imaginait qu’elles seraient employées par un pays contre un autre pays, mais je pressens qu’on est arrivé à quelque chose de plus original, les salauds de tous les pays contre la population universelle. La caste des surhommes contre la « populace », le populo, le bétail qu’on peut faire disparaître, diriger et croiser à volonté, l’avenir c’est la ferme des mille vaches pour tout le vivant, y compris les humains surnuméraires, la biomasse que des vampires en costar comptent saigner à leur guise. Évidemment, des peuples comme le peuple serbe ne font pas du tout l’affaire des extraterrestres qui nous gouvernent. En revanche, les Français qui se mettent à quatre pattes devant ceux qu’on amène pour les exterminer et croient à toutes les calembredaines qu’on leur raconte, pourvu qu’on ne les réveille pas du songe progressiste, hédoniste et politiquement correct des trente glorieuses, on peut dire qu’ils ont été bien dressés… » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s