Le blog à part va effectuer un deuxième grand reset à la fin de ce mois (d’ici là on continue à servir la soupe anti-Covid et vaccin). Considérant que l’homme blanc n’en vaut décidément pas la peine, ou qu’il se laisse exterminer suivant une logique bien détaillée ici, et non assimilée par les pseudo-résistants de l’ère du clic, Nicolas Bonnal se contentera avec Tatiana de célébrer le cinéma d’antan et les comédies musicale. Ici Will Sampson, le géant indien de Vol au-dessus de coucous qui rencontre Clint Eastwood dans Josey Wales le hors-la-loi pour délivrer le seul message idoine, qui est aussi celui d’Ibn Khaldoun : le sang, le sol, la tribu, la famille. On verra si nous sommes vivants dans dix ans avec ce qu’ils nous préparent, mais on s’en fout. Les élites hostiles sont devenues très hostiles et la masse des cons est devenue très conne. Mieux vaut donc les oublier et vivre avec ses rêves plutôt qu’avec leur peur préfabriquée. N’oubliez pas Kubrick et Frithjof Schuon, et surtout cultivez votre jardin.

https://www.dedefensa.org/article/frithjof-schuon-et-la-grandeur-des-indiens

https://www.dedefensa.org/article/kubrick-et-la-demence-des-elites-us

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s