Vaccins, gifle, saison… Un lecteur m’envoie la musique du film de Sergio Leone, Il était une fois la révolution, qui me fit comprendre vers 1974 pourquoi il n’y aurait plus (pourquoi il n’y avait plus) de révolution. Il nous manquait déjà ce je-ne-sais-quoi, ce déclic, cet d’art d’être français et puis poète, et puis guerrier, pour parler comme le roi Robert Bruce dans Braveheart. A propos d’Ecosse et d’Aulde alliance, de révolution et de finition, McDonald’s est plus populaire et bio que jamais dans nos foyers froncés. On va tourner la page et aller à la plage avec Tetyana alors : n’oubliez pas son Philip K. Dick. Je travaille mon chamanisme et me transformerai en poisson d’or, fatigué que je suis d’être un porte-plume vain.

« Que serait McDonald’s sans les agriculteurs français ? » Ce slogan s’affiche en grand au salon de l’Agriculture. Une passante lit l’énorme pancarte à haute voix, sourire ironique sur les lèvres. « Franchement, Mc Do ici c’est une blague », lance-t-elle à sa voisine. Une blague qui dure pourtant depuis 20 ans et qui ne fait pas vraiment sourire les agriculteurs français. Car les consommateurs le savent peu, mais McDonald’s représente un énorme débouché pour l’agriculture de l’Hexagone.  

75 % des achats des cinq principales matières premières agricoles utilisées par l’enseigne proviennent de France. McDonald’s travaille ainsi avec 34 000 agriculteurs et propose des contractualisations sur plusieurs années pour permettre aux paysans d’avoir de la visibilité. « McDonald’s a une mauvaise image auprès du grand public, il symbolise la malbouffe alors que dans notre milieu, on se dit que McDo, c’est un bon », témoignait l’année dernière Bertrand Ouillon, délégué du GIPT, Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre.

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/agriculture/isr-rse/les-francais-ne-sont-jamais-autant-alles-chez-mcdonald-s-figure-emblematique-du-salon-de-l-agriculture-148276.html

https://leblogalupus.com/2021/06/09/macron-se-met-a-portee-de-baffes-de-taloches-de-tornioles-le-paltoquet-sanctionne-par-bruno-bertez/

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Macron-gifle-18-mois-requis-contre-le-prevenu-64430.html

2 réflexions sur « Vaccins, gifle, saison… Un lecteur m’envoie la musique du film de Sergio Leone, Il était une fois la révolution, qui me fit comprendre vers 1974 pourquoi il n’y aurait plus (pourquoi il n’y avait plus) de révolution. Il nous manquait déjà ce je-ne-sais-quoi, ce déclic, cet d’art d’être français et puis poète, et puis guerrier, pour parler comme le roi Robert Bruce dans Braveheart. A propos d’Ecosse et d’Aulde alliance, de révolution et de finition, McDonald’s est plus populaire et bio que jamais dans nos foyers froncés. On va tourner la page et aller à la plage avec Tetyana alors : n’oubliez pas son Philip K. Dick. Je travaille mon chamanisme et me transformerai en poisson d’or, fatigué que je suis d’être un porte-plume vain. »

  1. « porte-plume vain » certainement pas, si nous sommes même une poignée à lire et à résister à l’uniformisation du monde… les petits cailloux dans les grosses bottes finissent toujours par provoquer des dégâts ; la matrice n’est pas invincible, elle porte en elle les germes de son effondrement !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s