Dans le roman «The Penultimate truth» (La vérité avant-dernière) 1964 le problème des élites folles et de la foule manipulée est montré bien aigu. La société est divisée en deux : la minorité dirigeante et la majorité d’un troupeau manipulé. Le monde sur la surface, déjà proche de notre réalité, est partagé en grandes latifundias où habitent les élites, et les riches (pensez à Soros, Gates, Benetton, Ted Turner…) possèdent chacun des millions d’acres : « ils étaient égoïstes ; ils avaient fait du monde un énorme parc ou un terrain de chasse privé aux frais des millions d’enfermés vivant sous le sol». Les gens qui sont confinés dans les refuges souterrains (160 000 de refuges uniquement à l’Ouest) depuis quinze ans sont persuadés qu’il y a une pollution radioactive, des frappes nucléaires et la guerre biologique sur la surface de la terre.

Dans le roman «The Penultimate truth» (La vérité avant-dernière) 1964 le problème des élites folles et de la foule manipulée est montré bien aigu. La société est divisée en deux : la minorité dirigeante et la majorité d’un troupeau manipulé.  Le monde sur la surface, déjà proche de notre réalité, est partagé en grandes latifundias où habitent les élites, et les riches (pensez à Soros, Gates, Benetton, Ted Turner…) possèdent chacun des millions d’acres : « ils étaient égoïstes ; ils avaient fait du monde un énorme parc ou un terrain de chasse privé aux frais des millions d’enfermés vivant sous le sol». Les gens qui sont confinés dans les refuges souterrains (160 000 de refuges uniquement à l’Ouest) depuis quinze ans sont persuadés qu’il y a une pollution radioactive, des frappes nucléaires et la guerre biologique sur la surface de la terre. Ils sont prêts à tuer celui qui descendra chez eux : « ils le massacreront tout de suite. Parce qu’ils croient tout ce que nous leur racontons à la télé chaque jour de la semaine et deux fois samedi soir, juste au cas où ; ils penseront que cette personne est une bombe vivante !… ».  A l’époque de Dick le cinéaste Sam Peckinpah dit la même chose. Notre présent confirme l’attitude des gens : ils sont ou seront prêts à blâmer, dénoncer et presque exterminer celui, par exemple, qui ne porte pas de masque, qui ne veut pas se vacciner car ainsi a parlé la télé.

Les gens – ces chercheurs de la vérité – qui ont réussi à quitter les refuges antiseptiques ne sont presque pas capables de s’adapter à la réalité ; ils sortent en espérant de trouver encore la guerre et ils voient que la guerre est terminée depuis des années, que le monde est un énorme parc de villas et de propriétés foncières pour la petite élite ; un des millionnaires s’enrichit en construisant des blocs d’immeubles pour eux. Mais quels blocs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s