Genou à terre et poids des maux : en cette pentecôte, un de nos lecteurs préférés attaqué avec sa femme par des supporters froncés de souche: «…Le poulet m’a confirmé le déchaînement de violence qui a lieu dans la matrice du Mal qu’est la France. Le toubib également, rajoutant que les gens deviennent de plus en plus cinglés et violents. Les deux me confirment que c’est une tendance très profonde.» Des lecteurs gardiens de l’ordre nous le disaient il y a quelques jours encore. La France, il ne faut pas seulement s’abstenir d’y voter (c’est fait, et on y abolira bientôt les élections), il faut s’abstenir d’y vivre. Il va falloir se trouver des endroits reculés ; mais ils ont les drones. Et des endroits où l’on préfère l’Ivermectine au vaccin : le général Delawarde fait le point sur ce sujet qui fâche – mais qui ne flanche pas. Toute honte bue, la presse défend le genou à terre comme le vaccin et le bilan de Mc Rond ; et si on pliait âme et bagage avec notre perçant Omar ?

Victimes d’une agression avec ma femme ce soir. Ça aurait pu être pire. Le pare-brise de ma voiture est totalement pété. Je tais certains faits car une plainte est en cours. Deux petits culs blancs bien éméchés avec qui je me suis embrouillé car il s’en prenait à un portail. 

Dans un village. 19h40. Nous sortons d’un restaurant dans lequel il n’y avait plus de place. Nous ressortons. Je passe devant ces deux petits enfants de coches et je leur dis gentiment « du calme les gars ». Supporter de foot enragés car des restants de ce putain de drapeau français coulait sur leur faces de porcs. Les types sont venus vers moi, de manière agressive. Je fais face. J’ai réfléchi à la vitesse de l’éclair : je frappe ? ma femme ? armés ? conséquences ? justice ? tribunal ? risque de tuer ou d’être tué ? etc. Ma femme paniquée, terrorisée. Moi, extrêmement calme, pragmatique et flegmatique (comme dit mon père, de tempérament germanique). Je les ai tenus en respect d’une certaine façon que je tais. Ils nous suivent mais étaient hésitants. Je marche tranquillement. Je calme ma femme. On rentre dans la voiture. L’un des individus prend un objet dans sa voiture et nous le jette très violemment sur le pare-brise. J’accélère. Je quitte les lieux. Ma femme appelle les gendarmes. Signalement. Arrivés à L., commissariat. Le bleu de l’accueil nous répond de remplir une pré-plainte en ligne. Nous rentrons et je fais.

SOS médecin pour ma femme. Il vient chez nous. Certificat médical. Vu que j’ai effectué la pré-plainte en ligne, je dépose la plainte finale avec documents divers lundi.

Le poulet m’a confirmé le déchaînement de violence qui a lieu dans la matrice du Mal qu’est la France. Le toubib également, rajoutant que les gens deviennent de plus en plus cinglés et violents. Les deux me confirment que c’est une tendance très profonde.

Je viens sincèrement de réaliser que je n’étais plus seul. Je suis bel et bien marié. Lucidité brutale. J’ai eu infiniment plus peur pour ma femme que pour moi. L’action est rendue impossible car je ne veux pas être séparé de mon épouse par cette justice française qui n’est plus à décrire.

J’ai pris la décision irrévocable de ne plus sortir le soir avec ma femme et d’encore plus fuir ces démons de gens.

Pays totalement invivable. Partir ? Il le faudrait. Mais pas les moyens matériels ni professionnels et parents vieillissants.

Ne venez pas en france. C’est un requiem que l’on écoute, la bouche remplie de la terre molle et humide d’un cimetière.

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/06/covid-arnaque-moderna-prepare-son.html

https://lesakerfrancophone.fr/a-la-lumiere-du-covid-stephan-zweig-et-la-progression-de-la-tyrannie-nazie

4 réflexions sur « Genou à terre et poids des maux : en cette pentecôte, un de nos lecteurs préférés attaqué avec sa femme par des supporters froncés de souche: «…Le poulet m’a confirmé le déchaînement de violence qui a lieu dans la matrice du Mal qu’est la France. Le toubib également, rajoutant que les gens deviennent de plus en plus cinglés et violents. Les deux me confirment que c’est une tendance très profonde.» Des lecteurs gardiens de l’ordre nous le disaient il y a quelques jours encore. La France, il ne faut pas seulement s’abstenir d’y voter (c’est fait, et on y abolira bientôt les élections), il faut s’abstenir d’y vivre. Il va falloir se trouver des endroits reculés ; mais ils ont les drones. Et des endroits où l’on préfère l’Ivermectine au vaccin : le général Delawarde fait le point sur ce sujet qui fâche – mais qui ne flanche pas. Toute honte bue, la presse défend le genou à terre comme le vaccin et le bilan de Mc Rond ; et si on pliait âme et bagage avec notre perçant Omar ? »

  1. Décision parfaitement compréhensible en famille, mais laisser le terrain à la racaille Froncés de souche ou Foncés de raccord ne résoudra rien. En matière militaire on reconnait généralement que la bataille est perdue lorsqu’on abandonne le terrain à l’ennemi

    J'aime

  2. Monsieur Bonnal, apparemment cette mascarade du genou à terre va encore durer longtemps auprès des « sportifs » anglo-saxons et des amateurs (dont beaucoup, beaucoup de « bobos » et autres suiveurs) du « wokenisme ».
    Ces gens – pour la plupart; tous?! – n’ont sûrement pas lu votre article: « 2020 et le grand dressage maçonnique et… ».
    Peut-être, verraient-ils « leur » geste d' »hommage » – ou plutôt de soumission – comme « inapproprié »…

    En voilà une d’observatrice qui a bien compris toute cette mascarade du genou à terre:
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article11965

    Cet article – plus que pertinent au demeurant – se termine avec un beau, très beau poème de V. Hugo; que vous connaissez peut-être.

    L’Esprit Malin plus que jamais règne en maître sur cette Terre:
    https://lilianeheldkhawam.com/2021/03/26/le-regne-de-lesprit-malin-david-rouzeau-la-nation/comment-page-1/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s