« …les gens avec qui j’ai discuté (lecteurs de Ouest-France, La Croix et Télérama) votent à gauche, trouvent des trésors d’indulgence pour le pouvoir en place, nient l’existence d’une oligarchie mondiale et considèrent comme mentalement dérangé quiconque argumente en ce sens. » Le français est volontaire et dangereux : un lecteur et ami le confirme de Rennes. Luc, 4:28 : et repleti sunt omnes in synagoga ira haec audientes

Bonsoir,

Depuis deux jours je suis à Rennes, ville que je connais peu mais depuis assez longtemps car un proche parent y habite, à qui je rends visite de loin en loin. 

Cette ville a toujours abrité un nombre frappant de miséreux, et pas seulement des punks à chiens. C’est aussi la capitale d’une province éloignée depuis toujours des grands mouvements nationaux.

Cette fois, la misère me paraît encore plus importante que par le passé, et le décalage entre la moyenne bourgeoisie et le peuple me semble augmenté. C’est peut-être l’illusion d’un visiteur occasionnel projetant ses propres convictions sur ce qu’il voit et entend, mais les gens avec qui j’ai discuté (lecteurs de Ouest-France, La Croix et Télérama) votent à gauche, trouvent des trésors d’indulgence pour le pouvoir en place, nient l’existence d’une oligarchie mondiale et considèrent comme mentalement dérangé quiconque argumente en ce sens, mais espèrent le renforcement de l’Union européenne et veulent la mise au pas des gouvernements rétifs. Ils voudraient plus d’autonomie régionale, prennent soin d’acheter des yaourts bio produits localement ainsi que des téléphones fabriqués en Chine, et se réjouissent que la France devienne une province bigarrée de l’empire atlantique, car « plus c’est grand, plus c’est démocratique ». L’immigration est l’assurance que le repli (frileux) sur soi sera désormais impossible, que la culture échappera aux pesanteurs passées et évoluera vers une bienfaisante diversité pleine d’imprévus. Chaque communauté gardera sa culture, et la généralisation de l’anglais couronnera ce cosmopolitisme heureux. Ils approuvent la mondialisation inéluctable et méprisent le patriotisme, archaïsme fascisant et cause principale des conflits (il y a cinq ans, c’étaient les religions). Ils s’indignent que l’on puisse ne pas porter de masque dans la rue et regardent les non-vaccinés comme des inconscients dangereux, des égoïstes mettant la vie des autres en péril, méritant d’être rabroués et pénalisés.

Quelques conversations avec des gens modestes, comme des artisans ou des vendeuses dans des boutiques, suggèrent que, comme partout, le peuple a compris mais se sent impuissant et préfère ne pas penser à l’avenir.

Et comme partout, dans les rues animées du centre, la moitié des gens ne parle pas français, mais pas breton non plus !

Cela ne me donne pas envie de revenir un jour en ce lieu. Je partirai bientôt, sans regret.

Et sans diminuer l’angoisse, cela atténuera aussi les regrets lorsqu’il faudra partir pour toujours. Au moins ne verrons-nous pas la suite.

3 réflexions sur « « …les gens avec qui j’ai discuté (lecteurs de Ouest-France, La Croix et Télérama) votent à gauche, trouvent des trésors d’indulgence pour le pouvoir en place, nient l’existence d’une oligarchie mondiale et considèrent comme mentalement dérangé quiconque argumente en ce sens. » Le français est volontaire et dangereux : un lecteur et ami le confirme de Rennes. Luc, 4:28 : et repleti sunt omnes in synagoga ira haec audientes »

  1. Les villes bretonnes sont devenues des grosses merdes et je le dis avec d’autant plus d’émotion que je suis né en Bretagne mais au tournant des années 80 tout à basculé. La région s’est bien ancrée à gauche et comme partout les conséquences ont été les mêmes . De plus la situation économique est devenue dramatique ce qui amène la gauche et vice versa. Il n’y plus rien à en tirer.

    Aimé par 1 personne

      1. essayez levallois perret! rance-5 nous a fait montré un documentaire sur la mafia ouest-parisienne des années 1980 (avant c’était pareil, depuis c’est pareil! hé, nous aussi on aurait bien acheté des millions d’hectares au prix du terrain agricole pour les revendre 10 ou 25 fois plus chers au prix du terrain à bâtir!

        sinon, plus sérieusement: c’est le 11 septembre 2001 tous les jours depuis 1 an et demi: la réalité est éclatée façon puzz-l ; le pangolin, comme les pirates de l’air, a été accusé de tout mais n’est ‘en réalité’ (sic) responsable de rien.

        donc, sur *la Guerre contre la Réalité* de la part de notre inexistante oligarchie parasitique globaliste:

        https://consentfactory.org/2021/06/29/the-war-on-reality/

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s