Piqure de rappel : « Ils ne savent pas s’ils sont vivants (Soljenitsyne) ». Franz nous fait cette fois vraiment peur : « c’est exactement ce dont je vous faisais part. Nulle crise économique, ni contraction mortelle post-vaccinale. Tout va désespérément bien. Jamais tout ne s’est aussi bien porté. Cette crise ne fait que transformer encore plus cette société en une gigantesque coopérative de beaufs « happy few » : tous contentés et récompensés pour leurs efforts de petits globules transportant l’oxygène du Système. » Et si nous étions trop pessimistes et surtout trop seuls au milieu de tant d’ahuris, lecteurs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s