Vaccination et totalitarisme ; Panagiotis explique tout de Grèce. « En Grèce, les non-vaccinés devront dans quelques jours payer un test rapide de 20€ de leur poche, à chaque fois qu’ils voudront fréquenter une terrasse de café ou d’un restaurant, de même que pour prendre un train, un bus interrégional ou un bateau depuis le Pirée… » Il compare cette méthode à celle que les chrétiens ont utilisée pour éliminer les derniers païens au Ve siècle de notre ère ; Pepe Escobar a fait de même, comparant le nihilisme woke au christianisme primitif devenu impérial.

Juillet surréaliste, diraient d’emblée certains. Le Régime renforce ses mesures d’Apartheid et de ségrégation vaccinale sachant que rien de ce qui est mis en place, n’a le moindre rapport avec la santé publique et encore moins avec la logique. En Grèce, les non-vaccinés devront dans quelques jours payer un test rapide de 20€ de leur poche, à chaque fois qu’ils voudront fréquenter une terrasse de café ou d’un restaurant, de même que pour prendre un train, un bus interrégional ou un bateau depuis le Pirée. Vogue la galère !

Café donc amer. Il coutera alors 3€ aux vaccinés et 23€ aux non-vaccinés, souvent amis ou issus de la même famille. Les enfants non-vaccinés de parents vaccinés seront exemptés de test, ou sinon pour les adolescents, un simple self-test suffira ; le même type de test est jugé inapproprié pour les adultes non-vaccinés, ces derniers doivent utiliser un test dit rapide ou un test PCR.

Ensuite seulement, vaccinés comme non-vaccinés, s’entasseront dans les bus et dans le métro, de préférence sous la canicule pour peut-être bien s’échanger entre eux… la variante Delta… Force. Car il fait déjà bien chaud en Grèce en ce moment et c’est autant pour cette bonne raison que le petit peuple se met si possible à l’abri. Et d’abord nos chats. Il y a de quoi.

La nouvelle grande guerre est psychologique, elle est matérielle, elle est économique, elle est ontologique, car elle est totale. Les vaccinés, tout comme les non-vaccinés qui ne le comprennent pas, finiront par réaliser que tout de même, quelque chose de bien grave est en train de se produire.

Le Régime est pressé. Il tente autant à faire taire les réactions liées aux décès attribués aux vaccinations, dont celui de Thános Tátsis, le chef de la Police Municipale d’Athènes ou plus récemment, celui d’une femme de 42 ans à Chypre. Son médecin traitant a tout de même voulu avertir du lien entre la vaccination et le décès, s’adressant directement aux sociétés pharmaceutiques incriminées ainsi qu’à l’Europe… des médicaments.

Dans le même ordre d’idées… à l’envers, Anastasiádis, le type alcoolique qui préside Chypre disons un peu libre, va encore plus loin. Dépassant les mesures déjà imposées en Grèce et à Chypre relatives à la fréquentation des cafés et des restaurants; il souhaite pour les Chypriotes-grecs non-vaccinés, le port d’un bracelet électronique.

Dans les rues d’Athènes, nos musiciens errants par la force des choses et en réalité mourants, interprétèrent la dernière musique populaire encore digne, celle du vieux Rebétiko d’il y a parfois un petit siècle. Car le Régime a aussi imposé leur disparition. C’est ainsi si visible. Nous les rencontrerons dans la rue ou… sous les oliviers et si possible, car en ce moment c’est le début de la fin.

Au même moment, un autre chanteur parmi les “stars” de la “musique” para-populaire de caniveau, annonce que “sa salle ne recevra désormais que des fans vaccinés”. La boucle est bouclée, ce genre de musique qui est pratiquement née sous le régime des Colonels a fini par s’imposer, et ainsi par souiller les âmes. Ses salles et ses chanteurs actuels, sont au passage, souvent directement liées à la mafia albanaise et grecque des drogues, autant que le système politique du pays. Donc, du chant de cygne, à celui du corbeau il n’y a guère de différence. Le Régime commande ainsi à ses sbires. “Donnez l’exemple, soyez les premiers à faire imposer l’Apartheid dans vos salles”.

Les salopards gouvernent, ces subalternes des initiés et des Schwab indiquent les mesures de la haine et de la mécanique sociale à imposer en un seul emballage. Et l’on finit avec le siècle en cours en moins de trente ans après son coup d’envoi, une répétition des grandes guerres du siècle dernier… plus le numérique et sans jamais négliger le numéraire.

L’Européisme touche à l’occasion à son vrai but… final et d’ailleurs initial, la mort des nations et des peuples. La “libre circulation et la liberté d’entreprendre” des humbles, n’ont été que des étapes trompeuses… en somme, un rite de passage. Tout comme le fameux “Liberté – Égalité – Fraternité”, devise qui n’a jamais signifié la même chose chez les initiés, contrairement aux citoyens, lesquels pensaient que c’était grâce à leur vote que leurs pays furent gouvernés. Ils pouvaient pourtant travailler, s’amuser, voyager, boire un café et discuter politique à l’occasion à la taverne du coin. Plus maintenant, le rite est passé.

Dans la capitale grecque sous la chaleur accablante de cette semaine, de nombreux cafés et restaurants emblématiques, tel Aígli, sont déjà en faillite.

Et le ministrion Georgiádis le dit même ouvertement. “Soit, vous vous faites vacciner, soit c’est votre faillite qui arrivera, le gouvernement n’a plus d’argent pour vous aider”. En réalité, le Régime entend vacciner un maximum de gens dans un minimum de temps, en plus du krach de l’économie réelle, si possible avant 2022.

On sait que le salopard Mitsotákis, le chef visible de la bande de criminels qui assassinent et qui pillent la Grèce, entend en finir avec la branche grecque de l’hôtellerie et de la restauration. Le Grand Redémarrage se fera par l’arrivée en Grèce des multinationales New Age du secteur, ces dernières imposeront alors le steak métaplasmique pour sujets plutôt vaccinés… quand les sorties populaires seront règlementées et encadrées, par exemple une fois par mois… “pour ne pas peser bien lourd à l’environnement” bien entendu.

Quand une folie est établie en position dominante, avec la possibilité d’utiliser le bras séculier dans une confusion de l’irrationnel et du politique, devient-elle nécessairement intolérante et répressive ? La question fut déjà posée au sujet du IVe siècle lequel a vu le christianisme passer de religion minoritaire et persécutée à religion tolérée et tolérante, puis officielle et répressive.

Les derniers païens de jadis en savaient certainement quelque chose. “Saint Augustin avait certes théorisé la notion de guerre juste, mais celle-ci n’était envisageable qu’à titre défensif. Entre les Ve et VIIe siècles, c’est donc une contrainte religieuse non violente qui a imposé le christianisme dans les anciennes provinces occidentales de l’Empire romain”.

Cette contrainte a pris des formes économiques, sociales et culturelles, poussant les païens et les hérétiques qui refusaient le baptême aux marges de la civilisation romaine”.

Bien que récusant l’usage de la force, contraire à la foi chrétienne, les évêques du Haut Moyen Age étaient les héritiers d’une tradition coercitive. Durant l’Antiquité tardive, les empereurs romains avaient imposé le christianisme à coups de décrets, sans toutefois lancer de persécutions. Les cultes païens furent interdits en 392, et de nombreux temples détruits. Des moines et des évêques n’hésitèrent pas à faire usage de la violence pour obtenir la conversion des païens”.

Mais les empereurs préféraient promouvoir l’adhésion à la religion d’État par des mesures favorisant les individus qui se convertissaient. Quant à ceux qui refusaient le baptême, ils étaient progressivement exclus de toute vie sociale et tenus aux marges de la civilisation romaine. Ces politiques civiles de coercition s’appliquaient également aux hérétiques”.

Juillet donc surréaliste, diraient par exemple certains hérétiques. Sauf qu’il y a un siècle, un certain surréalisme a tout simplement précédé le nazisme. La fenêtre de notre monde se referme de nouveau. Comme celui… du navigateur. Désormais… il va falloir les briser.

http://www.greekcrisis.fr/2021/07/Fr0898.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s