« Royaume-Uni : 51,000 nouveaux cas en 24 heures, 100,000 cas prévus d’ici 2 semaines sans reconfinement… Autrement dit, la vaccination livre au virus des gens qui ne risquaient rien naturellement…Cette absurdité n’est pas une erreur de stratégie, c’est la stratégie. Une grosse grippe a été sciemment transformée en Tchernobyl viral par l’action coordonnée de Davos, de l’OMS, de Big Pharma et de Big Tech avec l’aide de gouvernements corrompus. » Patrick Reymond : effondrement chiffré et reconnu par la presse subventionnée de l’économie américaine (bagnoles, immobilier), française (football !) ou espagnole (tourisme) : on va supprimer les soins aux non vaccinés avant de les exterminer. Le tout dans la joie et dans la bonne humeur.

Captain Harlock
Démocratie Participative
17 juillet 2021

Les médias français imposent un silence total sur la situation britannique pour ne pas ralentir la vaccination de masse et ne pas entraver la mise en place du régime sanitaire total fin juillet, notamment en instaurant le passeport sanitaire.

Cette censure de guerre n’a rien d’étonnant : le Royaume-Uni se dirige tout droit vers l’abîme à cause de cette vaccination à grande échelle.

Hier, le nombre d’infections quotidiennes a atteint plus de 51,000 cas. Les experts du pays estiment que ce sera 100,000 cas d’ici quelques semaines.

The Guardian :

Le Royaume-Uni sera confronté à un niveau élevé d’infections à coronavirus sur une période prolongée a averti un scientifique impliqué dans le conseil au gouvernement.

Le professeur John Edmunds a déclaré qu’avec la levée des mesures de confinement en Angleterre lundi, la maladie continuerait à se propager.

Il a déclaré que les cas pourraient atteindre 100.000 par jour dans les semaines à venir.

Il a déclaré au programme de la BBC Radio 4 : « Je pense que cette vague de l’épidémie sera assez longue et prolongée. Mon intuition me dit que nous nous attendons à un niveau élevé d’incidence pendant une période prolongée tout au long de l’été et probablement pendant une grande partie de l’automne.

Nous avons commencé à assouplir les restrictions avant que tout le monde soit vacciné. Cela va conduire à des infections chez les personnes non vaccinées – principalement, dans ce cas, chez les jeunes. Il était inévitable que cela se produise. Nous en sommes à environ 50 000 par jour maintenant. L’épidémie a doublé toutes les deux semaines environ et si nous laissons les choses en l’état pendant encore deux semaines, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre de cas atteigne 100 000 par jour.« 

En théorie, la vaccination de masse était censée aboutir à une immunité de groupe rendant le virus inoffensif.

Les variants ont déjà rendu cette stratégie obsolète car il n’y a plus un virus unique mais plusieurs, ce que se gardent de dire le système.

La vaccination de masse n’a plus pour effet que de pousser le virus à muter encore plus vite pour venir à bout du vaccin, ce qui ne nécessite que quelques mutations puisque le vaccin ne cible que la protéine Spike.

Par ailleurs, les vaccinés ont vu leur production d’anticorps naturels débranchée au profit d’anticorps S-spécifiques destinés à cibler la protéine Spike. Or les moins de 40 ans résistaient naturellement très bien au virus. A présent qu’ils sont vaccinés, ils vont se retrouver pleinement exposés à des variants très infectieux devenus entretemps capables de contourner les anticorps S-spécifiques produits par le vaccin. Ils n’auront pas de seconde ligne de défense puisque leur production naturelle d’anticorps a été mise hors service par le vaccin.

Autrement dit, la vaccination livre au virus des gens qui ne risquaient rien naturellement.

Et le meilleur : si l’on décidait de changer de vaccin pour en adopter un classique sur la base d’une forme modérée du virus et non un vaccin limité à la seule protéine Spike, on ne pourrait pas le faire avec les vaccinés car leur système immunitaire reprogrammé par Pfizer identifierait ce nouveau vaccin au virus lui-même à cause des protéines Spike.

En l’état, ils sont condamnés à être réinfectés perpétuellement.

Cette absurdité n’est pas une erreur de stratégie, c’est la stratégie.

Une grosse grippe a été sciemment transformée en Tchernobyl viral par l’action coordonnée de Davos, de l’OMS, de Big Pharma et de Big Tech avec l’aide de gouvernements corrompus.

Ce vaccin a été conçu pour exposer irréversiblement les populations à un virus créé en laboratoire comme une arme biologique dans le but de donner les moyens à l’oligarchie d’établir un système de contrôle total de la planète.

C’est pour ça que l’attaque contre les non-vaccinés s’intensifie : s’ils ne capitulent pas très vite, l’échec rapide de la vaccination va démontrer qu’ils avaient raison, ce qui fera s’effondrer la stratégie de contrôle décidée par l’oligarchie.

Le système ne va nous laisser tranquillement lui échapper.

Ils vont tenter de vacciner de force les gens. Si le système pouvait temporiser avec un ou deux millions de réfractaires, il ne peut pas le faire face à 10 ou 15 millions de rebelles.

Une réflexion sur « « Royaume-Uni : 51,000 nouveaux cas en 24 heures, 100,000 cas prévus d’ici 2 semaines sans reconfinement… Autrement dit, la vaccination livre au virus des gens qui ne risquaient rien naturellement…Cette absurdité n’est pas une erreur de stratégie, c’est la stratégie. Une grosse grippe a été sciemment transformée en Tchernobyl viral par l’action coordonnée de Davos, de l’OMS, de Big Pharma et de Big Tech avec l’aide de gouvernements corrompus. » Patrick Reymond : effondrement chiffré et reconnu par la presse subventionnée de l’économie américaine (bagnoles, immobilier), française (football !) ou espagnole (tourisme) : on va supprimer les soins aux non vaccinés avant de les exterminer. Le tout dans la joie et dans la bonne humeur. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s