« Faut-il réduire la population mondiale pour sauver la planète ? » En 2010 le Monde écolo-socialo-mondialiste promeut benoitement l’extermination de 90% des humains. Famine organisée à cause des tests en Angleterre. Suicide assisté par médecine, médias et connerie en somme… »Ce à quoi nous assistons tous ici, c’est le démantèlement prévu du Royaume-Uni via la famine artificielle et l’effondrement économique… Le gouvernement britannique accomplit ce que l’arme biologique covid n’a jamais pu réaliser : des pénuries alimentaires imposées par le gouvernement et une famine de masse (Mike Adams). » Maître Régis de Castelnau réagit enfin à la tyrannie : comment se débarrasser du vrai virus. Enfin, Last but not least (faut garder le moral car on perdrait des lecteurs) : le fameux professeur Ferguson annonce SANS RIRE que tout sera terminé en octobre. Là où croît le danger, là aussi croît (enfin) ce qui sauve (Hölderlin) ?

Par Audrey Garric (Blog Eco(lo)) Publié le 18 janvier 2010 à 09h02  La question est devenue récurrente. A tel point que le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a affirmé dans son rapport de 2009 sur l’état de la population mondiale, présenté lors de la conférence de Copenhague le 18 novembre 2009, que le réchauffement … Lire la suite « Faut-il réduire la population mondiale pour sauver la planète ? » En 2010 le Monde écolo-socialo-mondialiste promeut benoitement l’extermination de 90% des humains. Famine organisée à cause des tests en Angleterre. Suicide assisté par médecine, médias et connerie en somme… »Ce à quoi nous assistons tous ici, c’est le démantèlement prévu du Royaume-Uni via la famine artificielle et l’effondrement économique… Le gouvernement britannique accomplit ce que l’arme biologique covid n’a jamais pu réaliser : des pénuries alimentaires imposées par le gouvernement et une famine de masse (Mike Adams). » Maître Régis de Castelnau réagit enfin à la tyrannie : comment se débarrasser du vrai virus. Enfin, Last but not least (faut garder le moral car on perdrait des lecteurs) : le fameux professeur Ferguson annonce SANS RIRE que tout sera terminé en octobre. Là où croît le danger, là aussi croît (enfin) ce qui sauve (Hölderlin) ?