Manifester n’est pas révolutionner. Eddie et leur stratégie claudicante: «Florian Philippot avec ses rassemblements hebdomadaires depuis quelques mois et Richard Boutry avec sa chaîne d’information launetv.com sont les principaux meneurs de la révolte actuelle du peuple français. Révolte qui a été décuplée par le passage violent de la France en dictature depuis l’allocution du 12 juillet dernier du psychopathe, du fou, du dictateur Macron. Mais pour l’instant ils suivent le même chemin, sans aucune issue de victoire possible, qu’ont emprunté naguère Hannibal contre les romains et récemment les gilets jaunes contre notre dictateur actuel. C’est à dire qu’au lieu de profiter de la foule immense de révoltés pour fondre ensemble sur l’Elysée et les parlements de félons afin d’en prendre le contrôle et libérer de facto sur le champ la France et le peuple français, ils adoptent pour l’instant une stratégie de grands perdants.» On verra : les révolutions commencent parfois par des manifestations…

Un autre lecteur sur les mystères de Macron et de sa belle-famille : En effet, il y a autour de Macron des mystères aptes à nourrir de folles hypothèses : Ses parents ne sont apparus que le jour de l’investiture. Depuis plus de nouvelles, alors que ceux de Sarkozy ou de Hollande ont été interviewés à plus d’une reprise après l’élection de leur rejeton. Des journalistes ont enquêté pour retrouver le premier mari de Trogneux, sans le moindre résultat. Elle prétend l’avoir enterré tout récemment. Aucune photo du petit Macron antérieure à ses 13 ou 14 ans, alors qu’il en existe de tous ses prédécesseurs en couche-culotte, y compris de Pompidou et De Gaulle. Toutes les photos de Macron ado sont en noir et blanc à une époque où on n’utilisait plus que des pellicules couleurs. Une seule (en couleur) en compagnie de ses parents, sur laquelle il est largement pubère. Doit-on supposer qu’il est pudique sur sa vie de famille ou qu’il n’est rien de plus qu’une créature de laboratoire dont Trogneux serait le Frankenstein ?

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Que-faire-quand-dans-une-democratie-le-President-devient-ivre-de-pouvoir-64953.html

L’article 68 ne va pas nous aider

Le président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l’autre qui se prononce dans les quinze jours.

La Haute Cour est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat.

Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l’assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.

Une loi organique fixe les conditions d’application du présent article.

Bon, c’est pas gagné, vu l’assemblée de tocards soumis qui peuplent le cénacle. Pour info, lorsqu’il a fallu défendre les libertés des Français, 60 % des députés ne se sont pas déplacés, c’est dire leur implication dans la vie démocratique du pays et leur amour des Français.

7 réflexions sur « Manifester n’est pas révolutionner. Eddie et leur stratégie claudicante: «Florian Philippot avec ses rassemblements hebdomadaires depuis quelques mois et Richard Boutry avec sa chaîne d’information launetv.com sont les principaux meneurs de la révolte actuelle du peuple français. Révolte qui a été décuplée par le passage violent de la France en dictature depuis l’allocution du 12 juillet dernier du psychopathe, du fou, du dictateur Macron. Mais pour l’instant ils suivent le même chemin, sans aucune issue de victoire possible, qu’ont emprunté naguère Hannibal contre les romains et récemment les gilets jaunes contre notre dictateur actuel. C’est à dire qu’au lieu de profiter de la foule immense de révoltés pour fondre ensemble sur l’Elysée et les parlements de félons afin d’en prendre le contrôle et libérer de facto sur le champ la France et le peuple français, ils adoptent pour l’instant une stratégie de grands perdants.» On verra : les révolutions commencent parfois par des manifestations… »

  1. Le gouvernement veut organiser à Paris une « Vaxpride » sur le modèle de la gaypride avec chars pour chaque communauté vaccinée. Un char de LGBTQ++ vacciné.e.s, un char de BLM vaccinés, un char de boomers vaccinés….
    Avec en final un totem représentant des non-vaccinés qui sera brûlé sur le champ de Mars, si la décision de brûler des vrais non-vaccinés n’est pas prise d’ici-là.

    J'aime

      1. « Hausse spectaculaire des violences en France. »

        Le modèle petit-bourgeois inculqué en France grâce à l’énergie fossile abondante, qui a permis la reproduction de caractères nécessaires à sa perpétuation est en train de s’effondrer, c’est ballot.

        Le problème n’est pas les pauvres, ils ont un « pass money » depuis longtemps et pas un « pass sanitaire » ils n’ont pas de fric donc pas de théâtre, cinéma, bars, restaurants (sauf du coeur), stades, croisières ou juste vacances.

        La rage est du côté des crétins qui voyagent, consomment, eux sont grave énervés. Que vont-ils poster sur leur compte Instagram ?

        Petite citation pour finir, cette société me dégoûtent au dernier degrès, d’Alain Accardo que je ne connais pas :

        « Nous, classes moyennes, petits-bourgeois de toutes catégories, anesthésiés par notre confort, chloroformés par nos habitudes, obnubilés par nos médiocres intérêts, devrions nous aviser que le modèle d’organisation sociale qui est révolu, c’est celui qui se présente comme le seul concevable et le seul souhaitable, le modèle que le capitalisme libéral a étendu à toute la planète, celui d’une société à deux vitesses et d’un monde à deux humanités. L’évolution plus qu’alarmante des rapports sociaux, le fossé infranchissable qui se creuse toujours plus entre nantis et démunis, entre possédants et dépossédés, engendrant exclusion, haine et violence, rendent inéluctable le choix décisif entre un monde où la défense des privilèges ne pourra plus être assurée que par la guerre déclarée contre les pauvres et un monde où la suppression des inégalités économiques constitue le préalable de la construction d’une démocratie mondiale. » Le petit-bourgeois gentilhomme.

        Blague du jour : « Les restos du coeur seront-ils interdits aux non-vaccinés ? »

        Bien à vous Nicolas, j’ai une pensée pour vous, je suis au bout de cette société infecte qui ne mérite que de crever.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s