Pierre Audabram à ceux qui ne comprendraient pas encore : « la quasi-totalité de nos pays occidentaux ne sont plus des nations souveraines, mais des entreprises commerciales…les citoyens font partie des actifs de la société, ainsi que tous leurs biens et même leurs enfants grâce à une procédure d’enregistrement des naissances un peu particulière. Le résultat, c’est que tous leurs biens sont automatiquement hypothéqués…Macron est tout simplement le liquidateur de la faillite française. Nous allons vivre des moments terribles. »

Une seule chose doit maintenant être utilisée pour contrer le rouleau compresseur mondialiste : c’est de révéler que la quasi totalité de nos pays occidentaux ne sont plus des nations souveraines, mais des entreprises commerciales ; c’est le cas de la France, comme des Etats-Unis dont la constitution a été dévoyée par la loi du congrès de 1871. Les véritables patrons de cette énorme entreprise sont les banquiers, notamment ceux de la city de Londres, les Rothschild qui ont obtenu du Congrès américain la parcelle de terre du district de Columbia pour y installer le siège social. Normalement l’activité « commerciale » n’aurait due être circonscrite que dans ce carré, mais elle a débordé sur tous les Etats. Cela a été rendu possible par deux choses capitales : le fait que nul n’est censé ignorer la loi, même si les manuels scolaires n’ont jamais fait état de cette véritable situation. La deuxième chose, qui découle de la première mais qui est juridiquement valable, c’est que « qui ne dit mot consent ». Il n’en fallait pas plus pour engendrer une telle monstruosité dont les conséquences, pour les citoyens, sont les suivantes : ils font partie des actifs de la société, ainsi que tous leurs biens et même leurs enfants grâce à une procédure d’enregistrement des naissances un peu particulière. Le résultat, c’est que tous leurs biens sont automatiquement hypothéqués, les documents originaux étant détenus par la FED. Le grand Reset, n’est autre que le moment où il n’est plus possible d’emprunter sans rembourser, moment qui va donc déclencher le recouvrement par les actifs de tous les citoyens qui se verront verser à vie une espèce de RSA. Nous y sommes. En France c’est la même chose, Macron est tout simplement le liquidateur de la faillite française. Nous allons vivre des moments terribles. Je peux passer tous ces dossiers en fichiers Word ou PDF pour ceux que ça intéresse. A mon avis, nous devons nous battre sur ce point et faire valoir nos droits en tant que peuples autochtones. Mais il faut aller vite. car l’accélération à laquelle nous assistons, reflète l’impatience des banques à récupérer tous nos biens tangibles à la place de leur fortune fiduciaire ou financière qui peut valoir zéro d’un moment à l’autre.

Cliquer pour accéder à jvh.pdf

2 réflexions sur « Pierre Audabram à ceux qui ne comprendraient pas encore : « la quasi-totalité de nos pays occidentaux ne sont plus des nations souveraines, mais des entreprises commerciales…les citoyens font partie des actifs de la société, ainsi que tous leurs biens et même leurs enfants grâce à une procédure d’enregistrement des naissances un peu particulière. Le résultat, c’est que tous leurs biens sont automatiquement hypothéqués…Macron est tout simplement le liquidateur de la faillite française. Nous allons vivre des moments terribles. » »

  1. Bonjour. Je pense sincèrement qu’il s vont avoir à faire a une très forte résistance. Et pas qu’avec des pancartes. Jamais nous n’accepterons d’être spoliés de nos biens. Alors tant pis pour ceux qui viendront les prendre

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s