Mignonne, allons voir si la rosse…Cassandre la bien-nommée peut se vanter d’avoir suscité une belle zizanie dans la communauté antisystème ; rappel célinien aux potaches antisémites alors : « bouffer du juif ça ne suffit pas, je le dis bien, ça tourne en rond, en rigolade, une façon de battre du tambour si on saisit pas leurs ficelles, qu’on les étrangle pas avec. Voilà le travail, voilà l’homme. Tout le reste c’est du rabâchis, ça vous écoeure tous les journaux, dits farouchement antisémites, qu’est-ce qu’ils cherchent au fond ? » Passe sanitaire appliqué déjà partout et contrôlé par les flics. Ils restent des Français enthousiastes (Céline), prêts à se faire égorger (cf. le prêtre et le migrant), numériser, parquer, plumer par la police. Le prêtre a été sacrifié par l’incendiaire de la cathédrale de Nantes, que le pouvoir protège goulument. Magnifique envolée de Véronique Lévy (sœur d’Elizabeth, qui m’a interviewé pour le Figaro en 2001).

LOUIS–FERDINAND CÉLINE