« Que voyons-nous d’abord ? le premier plan, dans ce plan on voit quatre personnages : premièrement la tête d’affiche ; une jolie demoiselle avec un imper et un béret qu’on dirait sortis d’un film sur les heures les plus sombres et plus si affinité ; quatrièmement, le jeune homme à la casquette brun pâle coordonnée avec les vêtements et la pancarte de la figurante d’à côté qui regarde effrontément l’objectif ; deuxièmement et troisièmement le duo tout de noir vêtu, l’un à la mine patibulaire l’autre non, les deux ont un air sérieux, pour pas dire plus, qui contraste bien avec le coté adolescent des tourtereaux à la Doisneau. Enfin ne pas oublier d’apprécier l’arrière-plan, arrière-plan de rêve ; une foule bon enfant, confiante, presque joyeuse avec ses pancarte et son drapeau. Le cadrage, les couleurs, les proportions, tout est parfait ! Question… Qui se moque de qui ici…Qui ? » Commentaire en annexe.

La grande arnaque de Cassandre et de la pancarte

Il faut toujours déconsidérer l’adversaire. Du coup une petite pancarte bancale d’une ville moyenne de l’Est devient le moyen de crier au crime contre l’humanité. Et ça marche. On peut alors critiquer la « jeune fille » si bizarrement accoutrée et en faire une conne au service du système. Mais si c’était un agent du système, si on avait monté de A à Z cette histoire à vomir debout pour essayer de calmer une fronde populaire qui va finir par rassembler six millions de Français dans les rues ?

 J’ai dit six en faisant référence au numéro six du Prisonnier (la série télé, tu sais, Manu), notez bien.

Je trouvais la belle drôlement accoutrée. Mais la pancarte était tellement nulle que moi aussi je suis tombé dans le panneau.

 Or un lecteur m’a écrit : Que voyons-nous d’abord ? le premier plan, dans ce plan on voit quatre personnages : premièrement la tête d’affiche ; une jolie demoiselle avec un imper et un béret qu’on dirait sortis d’un film sur les heures les plus sombres et plus si affinité ; quatrièmement, le jeune homme à la casquette brun pâle coordonnée avec les vêtements et la pancarte de la figurante d’à côté qui regarde effrontément l’objectif ; deuxièmement et troisièmement le duo tout de noir vêtu, l’un à la mine patibulaire l’autre non, les deux ont un air sérieux, pour pas dire plus, qui contraste bien avec le coté adolescent des tourtereaux à la Doisneau. Enfin ne pas oublier d’apprécier l’arrière-plan, arrière-plan de rêve ; une foule bon enfant, confiante, presque joyeuse avec ses pancarte et son drapeau. Le cadrage, les couleurs, les proportions, tout est parfait ! Question… Qui se moque de qui ici…Qui ? »

Si on enlève le qui, on a en effet une analyse qui (sic) complète légitimement les manips gouvernementales du jour, comme celles qui consistent à filmer dans les hôpitaux des acteurs qui se repentent de n’être pas encore vaccinés. On en revient à Lincoln (parfois je crois qu’il a tort) qui dit qu’il est impossible de tromper tout le monde tout le temps.

Dans ce cas je recommande de se remémorer Guy Debord comme toujours :

« Et plus assurément il a été presque partout estimé que les recherches géologiques d’un gisement pétrolier dans le sous-sol de la ville de Paris, qui ont été bruyamment menées à l’automne de 1986, n’avaient pas d’autre intention sérieuse que celle de mesurer le point qu’avait pu atteindre la capacité d’hébétude et de soumission des habitants ; en leur montrant une prétendue recherche si parfaitement démentielle sur le plan économique. »

Il est clair en tout cas que nous sommes à un point tournant : ou le peuple se réveille enfin et balaie ses tyrans farceurs, ou il disparaît. Et rapidement. Le reste est littérature.

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/11-septembre-avions-virtuels-ajout%C3%A9s/fc7c01ab4f976bbaeb3ce5b283fc9a877f4e86ee/fcf842

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s