Le préfet de police fait arrêter à Lyon un jeune homme qui le questionne : voyez notre émission sur l’exception française. Raoult est viré ou va l’être. Parole bâillonnée partout par nos « Lumières ». Dictature au point vivant et pas mort. C’est qu’elle dure depuis 1789. Le Dr Mercola évoque des persécutions hallucinantes dans le futur proche : pas de nourriture, pas de travail, pas de POGNON, etc. En Amérique le Dr Mercola remarque : « il est question (à la télé américaine) de rendre la moitié de la population non-vaccinée sans abri et de la faire mourir de faim afin, théoriquement, d’empêcher la propagation d’une infection qui tue 0.25% de la population. »

LETTRE DE LECTEUR : Demain, décision des décisions: to vax or not to vax, that is not a question. Impossible de se faire vacciner au Janssen quand on a 40 ans. Donc ARN ou rien. Mon médecin (dans notre camp) propose un protocole élaboré avec d’autres vrais médecins qu’il estime efficace pour annihiler les effets secondaires du graphène et de la protéine spyke (lee). Il partage l’analyse d’Eladio F. Quant aux interactions de la 4G/5G avec les nanoparticules de graphène pour nous contrôler et faire crever. Mon adjoint débute ce protocole aujourd’hui , à 4 jours de l’injection numéro 1. Tenez bon, ne lâchez rien, au moins pour ceux qui n’ont plus le choix si ce n’est celui d’ abandonner leur travail; et non pas pour retrouver une vie « normale ».

5 réflexions sur « Le préfet de police fait arrêter à Lyon un jeune homme qui le questionne : voyez notre émission sur l’exception française. Raoult est viré ou va l’être. Parole bâillonnée partout par nos « Lumières ». Dictature au point vivant et pas mort. C’est qu’elle dure depuis 1789. Le Dr Mercola évoque des persécutions hallucinantes dans le futur proche : pas de nourriture, pas de travail, pas de POGNON, etc. En Amérique le Dr Mercola remarque : « il est question (à la télé américaine) de rendre la moitié de la population non-vaccinée sans abri et de la faire mourir de faim afin, théoriquement, d’empêcher la propagation d’une infection qui tue 0.25% de la population. » »

  1. La déplétion énergétique est aussi la déplétion énergétique des vieux, ce texte se défend malgré qu’il ne parle pas du problème centra qui est la fin du fossile.

    À lire :

    Ce qui nous arrive

    La crise de covidémence est particulièrement perturbante car elle nous laisse en plein désarroi : il est très difficile de comprendre ce qui se passe. De comprendre ce qui nous arrive. Si nous pouvons mieux saisir ce qui la sous-tend, alors nous serons moins angoissés par la situation et nous pourrons y répondre avec un peu plus de sérénité. Ma conviction profonde est que cette crise, au-delà de son aspect profondément liberticide, indique un moment civilisationnel.

    En surface, il est évident que nos dirigeants sont dépassés et se sont engagés dans une voie où seule la surenchère devient possible. C’est très exactement une situation d’hybris, de démesure, à laquelle les Grecs anciens faisaient immanquablement succéder un écroulement par punition divine. Macron et sa bande sont pris dans cette surenchère, et il ne faut pas trop leur prêter de motifs rationnels ou de calculs machiavéliques. Ce ne sont pas des génies du mal, tout au plus des exécutants médiocres et appliqués d’un projet qu’ils ne comprennent pas totalement eux-mêmes. Ce projet, certains le voient comme la tentative du capitalisme de connivence de se transformer en capitalisme de surveillance totale afin de lutter contre la baisse tendancielle du taux de profit. Mieux nous contrôler pour nous faire accepter l’inévitable crise de la surconsommation permanente. Je ne suis pas entièrement en accord avec cela, mais l’explication se défend.

    Au niveau le plus basique, celui de Macron et de ses sbires, je pense qu’il y a eu tout d’abord une panique face à l’inconnu – et les cercles dirigeants savaient probablement dès janvier qu’un virus s’était échappé d’un laboratoire chinois – panique qui les a poussé à se couvrir au maximum, tant ils sont pusillanimes et manquent de vision politique réelle. Ces gens sont dans l’âme des gestionnaires et ne comprennent rien à tout ce qui est grand. De plus, la perspective de pouvoir contrôler les faits et gestes de tous les citoyens n’est pas pour leur déplaire, et c’est d’ailleurs la pente naturelle de tout pouvoir de chercher à s’accroître autant que possible. Ajoutez à cela la personnalité instable, rigide et narcissique de Macron, personnage incapable d’empathie autant que de remise en question, et vous avez la recette idéale pour une folie liberticide déconnectée de toute justification réelle. En embuscade, il y a évidemment l’industrie pharmaceutique, trop heureuse de trouver une bonne occasion d’écouler massivement ses produits et d’engranger de substantiels bénéfices. Ces choses sont très basiques, et cette explication suffit bien souvent : goût du lucre, goût du pouvoir pour le pouvoir. Les puissants ne sont autre chose que des hommes, après tout.

    Mais il n’y a pas de plan diabolique. Juste à la rigueur un projet des puissants pour devenir encore plus puissants et engranger encore plus de fric pendant qu’il en est encore temps. Parce que ce projet est lui-même un symptôme, au même titre que la crise de covidémence. Ce qu’il y a derrière, c’est tout simplement la modification en profondeur de ce qu’ont été la France et plus largement les pays européens, et dans une moindre mesure les Etats-Unis. L’explication est simple : nos pays sont vieillissants et notre poids démographique relatif dans le monde diminue, alors que notre économie n’est plus à même depuis longtemps de nous assurer une place dominante dans le monde.

    Jamais auparavant dans l’histoire la situation ne s’est présentée. C’est la première fois que des pays ont une population âgée aussi importante en nombre et en proportion. Cela pèse nécessairement sur les mentalités, car les vieux ne souhaitent en général qu’une chose : finir tranquillement en profitant de leur retraite et de leurs économies. La France est un exemple parfait de cette mentalité qui contamine tout projet politique. L’excès de prudence, la terreur face à une maladie en réalité peu dangereuse pour des gens en bonne santé, ne vient que de ce que l’esprit de vieillesse nous domine. Et nous n’y pouvons rien. Une société de vieux est une société peureuse, sans dynamisme ni avenir, qui souhaite seulement préserver un statu quo. De là le deuxième élément : nous n’avons plus les moyens de notre illusion de puissance. Peu à peu, nous déclinons, et ce déclin prend la forme d’une marche forcée à la décroissance sous prétexte d’écologie et de réchauffement climatique. Cette dégringolade organisée n’est pas inéluctable, elle est uniquement le fait de pays qui ont renoncé à tout projet politique justement parce qu’ils sont trop vieux.

    Macron et ses délires ne sont qu’un symptôme. Macron est d’ailleurs littéralement marié à la vieillesse, et son couple est voué à la stérilité, c’est à dire à la mort et à la disparition. Un homme d’une quarantaine d’années peut avoir un projet avec un femme de son âge ou plus jeune, il ne peut strictement rien envisager avec une femme de 68 ans. De même, aucune société ne peut avoir de projet à long terme si elle se concentre sur les desiderata de sa population âgée. La vieillesse était autrefois rare et synonyme de sagesse, elle est devenue pléthorique et synonyme de déclin.

    En tant que pays, nous n’avons plus de projet parce que nous sommes trop vieux pour cela, et c’est ainsi que nos dirigeants ont renoncé à tout. Et face à nous, il y des pays plus jeunes, qui en veulent, et qui même s’ils n’ont pas les moyens intellectuels de domination, finiront par avoir le dessus si nous ne retrouvons pas un esprit de jeunesse, c’est à dire un esprit conquérant.

    Paul Fortune (Blog de Paul Fortune, 8 août 2021)

    Aimé par 2 personnes

  2. Vous avez raison sur les « rantanplan », j’étais à Sète pour le marché, un monde fou, tout le monde avec son masque, les terrasses à bloc de monde, sirotant le pastis, bref des rebelles du coude.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s