Poutine cède. Apocalypse rapprochée. « Un moine du mont Athos recommande une grande mobilisation de prière à travers le monde, il voit venir une offensive démoniaque sans précédent sur l’humanité…Curieusement, tout cela se déchaîne en Russie, alors qu’à l’horizon on fait briller la reconnaissance du vaccin spoutnik au niveau international. Ça tombe bien, quand même. Et voilà qu’on déploie toute les méthodes de l’occident démocratique, la vaccination forcée, le chantage, l’hypnose, le contrôle électronique permanent, ou du moins, on se propose de le faire…Du reste, dès le début de la crise covidienne, ou disons, dès que Sobianine s’est déchaîné à Moscou et que Poutine s’est transformé en mannequin de cire, je ne l’ai pas sentie du tout, cette histoire. Et le patriarche tremblotant, et le métropolite Tikhon avec son homélie apocalyptique. Pas bon. En attendant, le conseil du moine du mont Athos est sans doute le bon, pour ceux qui prient (Laurence). »

 LAURENCE GUILLON :

Mais j’ai été happée, et rejetée, par toute cette folie, je l’ai vue de près, et je me sens désormais prise entre une affection que je ne voudrais pas contracter une seconde fois, avec tout ce qu’elle implique, un vaccin en lequel je n’ai guère confiance, on nous y pousse trop, et avec des méthodes de bandits, et la perspective de trembler au moindre rhume d’être enfermée à nouveau avec les pestiférés. Curieusement, tout cela se déchaîne en Russie, alors qu’à l’horizon on fait briller la reconnaissance du vaccin spoutnik au niveau international. Ça tombe bien, quand même. Et voilà qu’on déploie toute les méthodes de l’occident démocratique, la vaccination forcée, le chantage, l’hypnose, le contrôle électronique permanent, ou du moins, on se propose de le faire. Pas sûr que les gens acceptent, ils en ont ras le bol de leurs députés et fonctionnaires tous plus ou moins véreux, et le tsar Poutine a de moins en moins de crédit, on a beau se dire que lui, il est très bien, mais que ses boyards sont mauvais, ça commence à bien faire. Du reste, dès le début de la crise covidienne, ou disons, dès que Sobianine s’est déchainé à Moscou et que Poutine s’est transformé en mannequin de cire, je ne l’ai pas sentie du tout, cette histoire. Et le patriarche tremblotant, et le métropolite Tikhon avec son homélie apocalyptique. Pas bon.

Cependant, après, on est entré dans une période où tout le monde faisait semblant, et où la vie était plus ou moins normale. Jusqu’à ces derniers temps.

A vrai dire, je serais ravie de pouvoir faire joyeusement confiance à un vaccin ou un traitement, mais il faut être singulièrement aveugle ou sous-informé, ou amnésique pour ne pas se poser de questions. Ici aussi, on parle de troisième dose, et puis après ce sera la dose trimestrielle à vie, avec tout l’attirail totalitaire correspondant. Ici aussi, des vaccinés tombent malades, et j’entends parler de graves effets secondaires. Et puis tout cela semble obéir à un chef d’orchestre, qui arrose depuis l’extérieur, les musiciens qui nous jouent du pipo.

Je ne sais pas d’où est sorti le joyeux virus, et m’abstiendrai de développer mes intuitions sur la question, mais ce dont je suis sûre, c’est que, depuis le début, tout a été fait pour que cela tourne au cauchemar de science-fiction où l’on nous a plongés. Il y avait dès le début le traitement Raoult qui marchait fort bien, dès le début, on l’a interdit, et même en Russie, où il a été utilisé, on a fait courir le bruit qu’il était « très très dangereux ». Parce que c’était la version de l’OMS.

Le professeur Montagner avait prévenu que vacciner en temps d’épidémie provoquait l’apparition de variants plus virulents, on l’a traité de gâteux, et les variants sont apparus les uns après les autres. Donc limiter les traitements efficaces ou les interdire, vacciner coûte que coûte, avec un produit expérimental, variants ou pas variants, d’ailleurs plus il y a de variants et plus les gens morts de peur sous leur masque seront disposés à se précipiter sur la seringue. Et mise en place sournoise d’une société répressive irrespirable tandis que tout le monde est installé dans la dépendance de l’injection permanente.

Maintenant, je me dis que Dieu m’a procuré six mois de paix et d’immunité, avec cette maladie, et que peut-être d’ici là l’horrible échafaudage se cassera la gueule. En attendant, le conseil du moine du mont Athos est sans doute le bon, pour ceux qui prient. Je suis incapable d’appliquer ce qu’il préconise, de prier toutes les trois heures, mais il me semble qu’il faut au moins prier dès qu’on a un moment, ou la peur au ventre. Déjà, pour ne pas devenir fou soi-même, et aussi pour agir au niveau spirituel sur les entités qui utilisent nos politiciens, journalistes et médecins et leurs patrons de l’oligarchie.

Je pense le cœur serré à tous ceux qui sont venus chercher un asile ici, ou préparent leur départ. Mais bon, comme dit le père Andreï, on ne sait jamais ce qui peut se passer en Russie. Et jusqu’à présent, les offensives des divers Sobianine ont dû reculer devant la force d’inertie de la population. Et puis on échappe encore à la théorie du genre, à la culture woke et à la submersion migratoire complète…

Elle pourrait aussi, cette population, finir par perdre patience, et Dieu sait ce qui se passerait alors. Mais cela n’a pour moi, à la limite, plus tellement d’importance. Si le dictateur Poutine se couche, alors une révolution de couleur n’est même plus nécessaire. Le combat est déjà gagné. A moins qu’une vague jaune générale, globale… le jaune gilet fluo, c’est la seule couleur fiable, en ce registre.

https://chroniquesdepereslavl.blogspot.com/2021/10/angoisse-latente.html?showComment=1635324019421#c5404134676070902003

http://russiepolitics.blogspot.com/2021/10/billet-le-covid-t-il-consomme.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+RussiePolitics+%28Russie+politics%29

2 réflexions sur « Poutine cède. Apocalypse rapprochée. « Un moine du mont Athos recommande une grande mobilisation de prière à travers le monde, il voit venir une offensive démoniaque sans précédent sur l’humanité…Curieusement, tout cela se déchaîne en Russie, alors qu’à l’horizon on fait briller la reconnaissance du vaccin spoutnik au niveau international. Ça tombe bien, quand même. Et voilà qu’on déploie toute les méthodes de l’occident démocratique, la vaccination forcée, le chantage, l’hypnose, le contrôle électronique permanent, ou du moins, on se propose de le faire…Du reste, dès le début de la crise covidienne, ou disons, dès que Sobianine s’est déchaîné à Moscou et que Poutine s’est transformé en mannequin de cire, je ne l’ai pas sentie du tout, cette histoire. Et le patriarche tremblotant, et le métropolite Tikhon avec son homélie apocalyptique. Pas bon. En attendant, le conseil du moine du mont Athos est sans doute le bon, pour ceux qui prient (Laurence). » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s