La rue rugit. L’Onuphre Véran recule avec son passe et l’assemblée discute (Florian), malgré l’aide des frères Botox Bogdanoff (siamois cauchemardesques qui nous ont habitués enfants au Prisonnier, à Temps X et à la dystopie) ; mais toute apocalypse a une limite temporelle, même l’imbécillité et la collaboration, même l’an quarante et la guerre. De rage le schnock Schwab va-t-il nous couper l’eau ou bien crever de peur ? Bravo à Florian pour son insistante résistance. Pujadas courageux : « On ne peut pas dire Omicron sans dire tsunami, raz-de-marée, la falaise, le mur qui va tous nous ensevelir. C’est ce qu’on entend dans les médias. C’est ce qu’on entend chez les médecins. L’ambiance anxiogène ça suffit. » Je suis l’alpha et l’oméga, pardon la faille et l’omicron – qui fait penser aux « armes secrètes » efficaces de qui l’on sait. 50% sans troisième dose (projet aberrant)…

https://www.ibibliotheque.fr/selection-thematique/portraits-de-personnages-th02_personnages/onuphre-l-hypocrite-la-bruyere-les-caracteres-20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :