Extermination, satanisme, puçage et contrôle. « Pourquoi imposer violemment cette vaccination inefficace ? Afin de mettre en place l’identité numérique et le contrôle total des populations. Quand la totalité des populations sera vaccinée/pucée, l’ensemble des systèmes de contrôle sera activé, à travers des lecteurs de puces discrets, placés dans tous les lieux publics, des objets connectés et tout autre système permettant de détecter les puces Bluetooth (Smartphones, télévisions, PC, tablettes, etc.). Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée. Vous serez donc considérés comme asocial ou terroriste et arrêté, afin d’être inoculé de force, après un séjour de rééducation dans un centre « citoyen »…la chasse aux non-vaccinés est lancée, ils devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations se mette en place. » NDLR : 51% des Français veulent persécuter…

« Vaccination » et affichage sur les Smartphones d’un code alphanumérique

Voici une capture d’écran de smartphone, prise devant un supermarché. Il semble que beaucoup de vaccinés aient un code alphanumérique spécifique, une adresse MAC Bluetooth unique, qui apparaît à l’écran lorsque le Bluetooth est activé en mode recherche de périphériques. Ce type d’adresse physique, assigné à chaque puce Bluetooth injectée avec le vaccin, propose environ 281.000 milliards d’adresses MAC possibles et change tous les jours, en fonction d’un algorithme évitant la falsification de l’adresse  !

http://

Lorsque l’on marche dans la rue, les codes alphanumériques changent avec le flux continu de piétons et de véhicules. Les adresses ont toutes le même format alphanumérique normalisé (adresse MAC), douze chiffres et lettres, séparés par deux points.

Plus il y a de monde, plus les codes apparaissent, la liste évolue en permanence. Le fait que les codes changent avec les passants n’a de sens que si ces personnes elles-mêmes en sont porteuses. Pour information, les GSM et les objets connectés ne renvoient que rarement ce type de code, mais des noms d’appareils ou des références constructeurs.

Ces codes ne sont visibles qu’avec certains smartphones, Samsung, Asus et d’autres, certains téléphones chinois ne les affichent pas, ainsi que les IPhones (1). Les smartphones plus anciens sont plus sensibles et sont capables de détecter ces codes alphanumériques uniques sur plus de 20 mètres.

Avant de crier au fake, faites vous-même l’expérience suivante, qui est à la portée de tous :

Vous ne devez pas être vacciné et être en possession d’un smartphone qui détecte ces codes. Vous ne devez avoir sur vous aucune montre connectée et autre oreillette Bluetooth.

Placez-vous dans un endroit naturel ou au centre d’un parking non-fréquenté, à l’air libre, sans personne dans un rayon de 40 mètres, afin de ne pas polluer l’expérience.

Lancez une première recherche de nouveaux périphériques Bluetooth sur votre smartphone, afin de vérifier qu’aucune adresse MAC n’apparait. Ensuite, faites signe à un ami vacciné, situé en dehors du périmètre, afin qu’il vous rejoigne et relancez une nouvelle recherche de périphériques Bluetooth sur votre smartphone. Son adresse MAC unique va apparaitre. Demandez-lui ensuite de retourner où il était, son adresse MAC va disparaitre. Relancez régulièrement la recherche dès qu’elle s’arrête. Vous pouvez recommencer avec plusieurs vaccinés.

L’identité numérique des vaccinés change tous les jours, selon un algorithme spécifique, afin d’éviter leur copie !

L’expérience a été répétée de nombreuses fois avec des vaccinés Pfizer et Moderna, et il semble que de rares vaccinés ne renvoient pas de code, même après deux vaccinations, par moment certains codes, préalablement détectés, disparaissent, reste à en déterminer la cause.

Un vacciné peut aussi réaliser seul cette expérience, dans les mêmes conditions, sauf que quand il lancera la recherche des périphériques Bluetooth, son code apparaitra partout où il se trouve et changera tous les jours.

Comment ce tour de force a-t-il été possible ?

La technologie des micro-puces intelligentes permet de réaliser des puces d’un dixième de millimètre, voire moins, comme le précise le fabriquant Hitachi. La taille de ces puces permet leur injection à travers une aiguille de seringue sans le moindre problème.

http://

Les flacons servant à la vaccination contiennent plusieurs doses. Le fait de diluer des puces dans le liquide vaccinal, amènerait le risque d’en aspirer plusieurs en même temps, ce qui ne serait pas nécessairement un problème dans la mesure ou une seule s’activerait, en désactivant en en fédérant les autres puces.

Pour pouvoir injecter une seule puce, il faudrait probablement la placer a l’intérieur des seringues ou des aiguilles. Mais il existe de nombreux fournisseurs et il deviendrait difficile de garder le secret sur cette pratique.

http://

Lors de l’aspiration du liquide vaccinal, la ou les puces situées a l’intérieur de la seringue ou de l’aiguille, se dilueraient dans le liquide et seraient ensuite injectée avec le produit, dans le muscle.

Fonctionnement

Tant que la micro-puce reste en dehors du corps, elle est inactive, mais dès son injection dans le muscle il se produit une activation radioélectrique de la puce.

Beaucoup essaient de justifier la présence de graphène dans le vaccin, focalisant sur ses propriétés toxiques, ou une capacité d’intelligence numérique qui agirait sur la physiologie du corps. Sa toxicité est reconnue, mais elle serait peut être un effet collatéral chez certains, non recherché par les scientifiques qui ont élaboré le vaccin. Les propriétés électriques du graphène pourraient justifier sa présence.

Le graphène, un fois injecté dans le corps, aurait la propriété d’activer les puces, qui émettraient leur signal Bluetooth, générant un code de marquage. L’élimination progressive du graphène, par les mécanismes naturels du corps, nécessiterait une réinjection régulière de graphène, afin de maintenir la ou les puces actives.

Lors d’injections multiples, plusieurs puces se retrouvent donc dans un même corps, et la première puce injectée doit donc désactiver ou fédérer les puces suivantes, tout en mémorisant le nombre d’injections, afin de ne générer qu’un seul code par sujet inoculé.

Le vaccin russe

Des tests ont été pratiqués en Russie et le vaccin Sputnik V renvoient lui aussi une adresse MAC avec la recherche Bluetooth. 

Pourquoi imposer violemment cette vaccination inefficace ?

Afin de mettre en place l’identité numérique et le contrôle total des populations, chaque humain, au moins dans les pays occidentaux, doit posséder une identité numérique.

Contrôle des populations

Quand la totalité des populations sera vaccinée/pucée, l’ensemble des systèmes de contrôle sera activé, à travers des lecteurs de puces discrets, placés dans tous les lieux publics, des objets connectés et tout autre système permettant de détecter les puces Bluetooth (Smartphones, télévisions, PC, tablettes, électroménager connecté, capteurs divers et variés…). Ces « détecteurs » renverront l’information de votre présence partout où vous vous rendrez, dans les rues, y compris chez vous.

Ces micro-puces ne permettent pas directement le suivi GPS, qui est système gourmand en énergie et nécessitant une antenne conséquente. Votre géolocalisation sera réalisée indirectement, au moyen des informations sur votre présence, communiquées par la multitude des appareils communicants, qui vont envahir votre vie, si ce n’est déjà fait.

Et la 5G dans le paysage ?

Les antennes 5G ont la capacité de balayer une zone, tel un radar, et d’identifier simultanément les propriétaires des GSM présents dans leurs champs.  Cette capacité reliée aux informations renvoyées par la détection de votre puce, permettra, en fonction de contraintes qui vous seront imposées (interdiction de se rendre dans tel endroit, de circuler en voiture, d’entrer dans un hôpital ou un supermarché…), de vous localiser avec certitude et précision, et de déclencher une alerte, avec mise de votre identification numérique en liste noire. Vos comptes en banque, votre permis de conduire, votre carte vitale pourront être immédiatement désactivées et les forces de l’ordre prévenues pour intervention.

Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée, puisque l’antenne 5G essayera de corroborer votre position avec celle renvoyée par les détecteurs locaux. Vous serez donc considérés comme asocial ou terroriste et arrêté, afin d’être inoculé de force, après un séjour de rééducation dans un centre « citoyen ».

Pour quand ?Nous y sommes, la chasse aux non-vaccinés est lancée, ils devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations se mette en place. La technologie est disponible et va rapidement être effective, avant deux ans, les gens découvriront qu’ils se sont faits pucer sans s’en rendre compte !

L’avenir de l’humanité est donc dans les mains des « ADN Free », les non-vaccinés, leur détermination seule peut encore stopper cette folie de l’oligarchie, ces malades congénitaux.
(1) Sur les IPhones il n’est pas possible de lire directement les adresses MAC. L’OS les transforme directement en adresse UUID, de ce type là :5962C58F-BAD1-65D4-DCAC-06BBB06307C6

Il est nécessaire d’installer l’application « BLE Scanner » pour les lire :

Qu’est-ce que l’UUID ?

UUID signifie Universally Unique IDentifier , qui signifie littéralement «identifiant unique universel».

En tant que tel, l’UUID est un code d’identification standard utilisé dans le processus de construction du logiciel .

Il est utilisé pour créer des identificateurs universels uniques permettant de reconnaître et de distinguer un objet au sein d’un système, ou le même objet dans différents contextes.

L’UUID a une longueur de 128 bits, soit 16 octets. Le nombre d’UUIDs possibles est de 3×1038, les chances de faire correspondre deux codes UUID sont donc extrêmement faibles.

En tant que tel, un UUID est composé de 32 chiffres répartis en cinq groupes, comme suit : 8-4-4-4-12. Soit 36 caractères et quatre tirets les séparant. Par exemple : 670b9562-b30d-52d5-b827-655787665500.

Les codes de vaccinés ont comme désignation N/A, suivi du code UUID à 32 chiffres.

_______________________________

Document Google sur le Contact Tracing Bluethooth ici 

Le Docteur Broussalian en parle ici


Pilules équipées de capteurs approuvés par la FDA depuis 2017

Les pilules avec capteurs numériques sont désormais la dernière technologie controversée qui a été approuvée par la FDA. Les nouveaux dispositifs alarmants utiliseraient un ensemble de capteurs dans les puces pour suivre les données concernant chaque patient.

Il a été révélé que la FDA a autorisé un dispositif médical orwellien qui utilise des capteurs implantés dans des comprimés pour surveiller numériquement la prise de médicaments dans le corps des patients.

La Food and Treatment Administration des États-Unis s’est vantée dans un communiqué de presse récemment publié datant de décembre 2017 concernant la certification d’un médicament unique avec un « système de suivi numérique par ingestion » qui utilise des « capteurs » dans les pilules pour interagir avec un appareil mobile pour documenter si et quand le patient a ingéré les médicaments.

« Le système fonctionne en envoyant un message du capteur de la pilule à un patch portable », selon un communiqué de presse.

« Le patch transmet les informations à une application mobile afin que les patients puissent suivre l’ingestion du médicament sur leur téléphone intelligent. Les patients peuvent également autoriser leurs soignants et leur médecin à accéder aux informations via un portail Web. »

Abilify, un médicament antipsychotique utilisé pour traiter les principales maladies psychiatriques telles que la schizophrénie et la manie bipolaire, a été autorisé à utiliser cette technologie. Néanmoins, la FDA a autorisé l’application du « capteur ingérable » en 2012, indiquant que l’innovation pourrait être utilisée plus largement à l’avenir.

« Être capable de suivre l’ingestion de médicaments prescrits pour la maladie mentale peut être utile pour certains patients », a déclaré Mitchell Mathis, M.D., directeur de la Division of Psychiatry Products au Center for Drug Evaluation and Research de la FDA.

« La FDA soutient le développement et l’utilisation de nouvelles technologies dans les médicaments d’ordonnance et s’engage à travailler avec les entreprises pour comprendre comment la technologie pourrait profiter aux patients et aux prescripteurs. »

Il n’est guère contestable d’utiliser la médecine pour s’assurer que les personnes qui peuvent constituer un danger pour elles-mêmes ou pour les autres sont correctement soignées. Ceux qui s’opposent aux réglementations existantes sur les vaccins COVID-19, en revanche, seront préoccupés par toute technologie qui pourrait aider à la poursuite de la dictature médicale.

« Les décès censés consécutifs aux vaccinations ne pourront jamais être épinglés sur ce poison. Ils seront trop divers, il y en aura trop et ils seront dans un laps de temps trop large pour que nous comprenions que nous avons été empoisonnés », affirme le Dr Shankara Chetty.

Source : Algora Blog | 8/01/2022

VOIR AUSSI :

Vous vous souvenez quand les puces de suivi implantables n’étaient qu’une théorie du complot ? Grâce au covid, ils sont maintenant une réalité

 Hannibal Genséric

https://numidia-liberum.blogspot.com/2022/01/vaccination-et-affichage-sur-les.html?showComment=1641832408011#c7208541374023351793

7 réflexions sur « Extermination, satanisme, puçage et contrôle. « Pourquoi imposer violemment cette vaccination inefficace ? Afin de mettre en place l’identité numérique et le contrôle total des populations. Quand la totalité des populations sera vaccinée/pucée, l’ensemble des systèmes de contrôle sera activé, à travers des lecteurs de puces discrets, placés dans tous les lieux publics, des objets connectés et tout autre système permettant de détecter les puces Bluetooth (Smartphones, télévisions, PC, tablettes, etc.). Toute personne qui ne possèdera pas de puce valide, ou en fonctionnement, sera facilement localisée. Vous serez donc considérés comme asocial ou terroriste et arrêté, afin d’être inoculé de force, après un séjour de rééducation dans un centre « citoyen »…la chasse aux non-vaccinés est lancée, ils devront céder, de gré ou de force, afin que ce vaste plan de contrôle des populations se mette en place. » NDLR : 51% des Français veulent persécuter… »

  1. j’ai encore du mal à croire aux micropuces injectables, ça me parait d’une mise en œuvre extrêmement complexe. Le projet ID2020 se base sur un tatouage invisible à l’œil nu et une société suédoise vient de mettre au point une puce très performante à injecter sous la peau. Quoiqu’il en soit, ils veulent nous marquer.

    Aimé par 1 personne

  2. Les secrets du magazine The Economist : « The World ahead 2022 »​, ou le décryptage très intéressant mené par les Éditions Fractales de la nouvelle couverture du journal bien connu pour ses couvertures cryptées.

    J’aime

  3. Sous linux avec une clef USB Bluetooth low cost, deux commandes à utiliser, rien à installer.

    #infos supplémentaires nom du fabricant et rssi
    btmon > BLE_log.txt &
    #scan des MAC
    hcitool lescan

    ou lancer wireshark sur bluetooth0 pour avoir ces infos dans la trace décodée

    Autre commande possible
    #scan BT Low Energy avec rssi
    btmgmt find |grep rssi

    #filtrage des infos MAC et fabricant
    cat BLE_log.txt | grep « Address:\|Company: »

    Le scan BT Low Energy (LE), donne MAC et rssi la force du signal.
    Possible de déplaçer le PC ou le cable pour localisation de l’émetteur BLE.
    Les types d’adresse possibles avec btmon BLE: Public ou Random.

    Sous android, j’ai essayé:
    BLE Scanner v3.20, trouve des MAC identiques à linux, ne donne le nom du fabricant que sous la forme d’une icône sous le cercle dBm (pas facile à interpréter sauf pour la pomme, pas lisible pour samsung par exemple, nom en clair avec btmon), donne la force du signal et une distance estimée. Vraiment très bien comme appli, dommage que l’identifiant du fabricant n’apparaissent pas explicitement en texte comme avec btmon.

    Bluetooth Finder v1.3, trouve des MAC identiques à linux mais en rate beaucoup, scanne les devices LE et devices classiques, ne donne pas le nom du fabricant, donne la force du signal et une distance estimée.

    L’outil le plus complet, même s’il est plus rustique, c’est btmon avec hcitool.

    Dans mon patelin je vois
    des MAC de type « Public », fixes, de fabricants connus, donnés par btmon.
    des MAC de type « Random », commençant par 4,5,6,7,… randomisation des adresses prévue dans le protocole voir “BLE Privacy”, également de fabricants connus, donnés par btmon.

    Je continue à chercher des MACs non identifiables, et depuis que je vois le fanatisme ambiant au plus haut niveau pour un produit pas vraiment efficace, cette histoire a piqué ma curiosité, il y a peut être un truc pas net. Mais je serai le premier scotché si nos savants fous ont réussi à créer un tag injectable alimenté soit par les fluides corporels (voir pile volta), soit par un effet d’antenne (voir récepteur à galène sans aucune pile audible sur écouteur). Si confirmé, aller simple vers Nuremberg pour les coupables.

    Aimé par 2 personnes

    1. L’énergie vient de l’antenne extérieure.
      Pour activer les puces, c’est l’antenne BT ou 5/6G qui les alimente en énergie.
      C’est tout bête et facile et puis c’est fait pour ….
      On utilise cette technique en domotique.
      Dans le corps, c’est plus compliqué.
      La seule difficulté est de faire des puces suffisamment isolées chimiquement des attaques du corps
      et de trouver un protocole pour pucer la population à son insu.
      Résolu.

      Et puis il y a le graphène (assez bon conducteur) qui peut très bien servir d’antenne à une puce.
      Par exemple un nano aimant sur chacun permet de les faire se rapprocher ‘naturellement’ et la puce reçoit assez d’énergie pour répondre son ID – d’autres fonctions ? je ne sais pas.

      Tout ceci est activement étudié depuis des années
      Et maintenant ça marche
      Pas le vaxin, une fumisterie à milliards ….

      1984 (Big Brother) n’est plus un roman
      mais la projection (géniale) de ce qui se préparait !
      Nous y sommes.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :