Guerre et destruction de la « maison commune » (Gorbatchev). Un seul des deux camps est vraiment armé et dangereux. Le reste est composé d’histrions. « Humbles, mais non sans effort, Nous aimons écouter parfois La voix ardente des amours des autres, Elle peut nous dégourdir le coeur. Tout comme l’invalide de guerre Incline son ouïe bien volontiers Vers les récits des jeunes housards, Quand il s’ennuie dans sa cabane (Eugène Onéguine, traduction Tetyana). » Charles Gave sinon : « Ces sanctions feront donc une victime certaine, les économies européennes…le monde en général et l’Europe en particulier ont beaucoup plus besoin de la Russie que la Russie n’a besoin d’eux. » Bruxelles et Paris risquent entre autres un rapide et prochain anéantissement. Sur le plan nucléaire, les Russes peuvent faire ce qu’ils veulent. Ils ont en fait le monopole de la violence. Gazprom signe avec la Chine un accord gazier.

Von der Leyen veut l’Ukraine dans l’UE

http://

Hier soir, après que la Russie a implicitement menacé l’Ukraine de l’arme nucléaire en « mobilisant sa force de dissuasion », la cheffe de l’exécutif européen a exprimé son soutien sans équivoque à l’adhésion de l’Ukraine au bloc. Et aussi: le point sur la situation en ce début de 5e jour de guerre, avec les premiers effets du pilonnage financier des Occidentaux contre le pouvoir russe et notamment la faillite en cours de la première banque russe, Sberbank. L’UE a également annoncé dimanche soir avoir l’intention de fournir des avions de combat aux forces ukrainiennes, ce qui est un risque d’escalade certain face aux menaces russes envers tout pays qui aiderait l’Ukraine.

[Article publié le 28.02.2022 à 8:25, mis à jour à 10:00 avec réponse de Zelensky, et à 11:00 avec précisions sur les avions de combat, à 13:45 avec Charles Michel]

https://echelledejacob.blogspot.com/2022/03/castex-devant-lassemblee-nationale-non.html

https://english.pravda.ru/world/150513-usa_nato_russia/

Charles Gave :

Ce qui m’amène à poser la question suivante :  la Russie est-elle dans un état économique et financier qui lui permettra de résister sans trop souffrir aux sanctions dont elle va être l’objet ?

Regardons.

La Russie est à l’équilibre budgétaire, a des excédents conséquents de ses comptes courants, une dette extérieure et intérieure très faible, des taux d’intérêts réels sur les obligations à 10 ans supérieurs à 5 %, est excédentaire en énergie, en produits agricoles (blé en particulier) et en matières premières. Enfin la Russie a des réserves de change (15 % seulement en dollars US) qui couvrent littéralement deux ans d’importations, ce qui est gigantesque.

Pour résumer la réalité, le monde en général et l’Europe en particulier ont beaucoup plus besoin de la Russie que la Russie n’a besoin d’eux.

Pour utiliser une analogie historique, Madame Thatcher, avant de rentrer dans un conflit « à mort » avec le syndicat des mineurs en Grande-Bretagne avait commencé par accumuler des stocks de charbon immenses. Tout semble indiquer que monsieur Poutine a fait de même et qu’il s’est préparé à une guerre longue, et qu’il semble rentrer dans cette guerre mieux préparé que le furent le syndicat des mineurs et monsieur Scargill, son chef à l’époque.

Voyons comment ses adversaires se sont préparés ( faut-il dire ses ennemis ?)

Je n’ai pas d’informations spéciales sur l’Ukraine, qui, en dehors du blé et de l’armement léger, ne semble pas produire grand-chose.

La destruction des ports Ukrainiens entraînerait sans aucun doute une hausse considérable des prix du blé mondial, ce qui ferait bien l’affaire de la Russie.

Qui plus est, pour l’instant, une grande majorité du gaz Russe exporté, passe par l’Ukraine. Faire sauter les pipelines en Ukraine, c’est garantir la faillite du pays, le gouvernement encaissant des milliards de dollars en droits de passage.

Et l’Ukraine, pays mal géré et corrompu n’a pour ainsi dire aucune réserve de change, ce qui veut dire que si ses ports sont détruits et ses pipelines coupés, alors, il faudra que l’Europe et les USA paient la facture des subventions « humanitaires » aux populations locales, ce qui va enthousiasmer les peuples américains, français, allemands, Italiens etc… dont le niveau de vie sera en train de s’écrouler en raison de hausses des prix insensées dans l’énergie et la nourriture…

Venons-en à l’Europe et à l’Euro.

L’Europe est dans une situation impossible.

Les dettes étatiques y sont gigantesques, les déficits budgétaires incontrôlables si les taux d’intérêts retrouvent un niveau normal, les déficits extérieurs inévitables si les prix de l’énergie continuent à monter, les taux d’intérêts réels sur les obligations à 10 ans profondément négatifs.

La situation économique et financière de l’Europe est littéralement l’inverse de celle dont bénéficie la Russie, ce qui revient à dire que l’Europe est dans une situation désastreuse et ne devrait en aucun cas se lancer dans un conflit avec la Russie.  Car, si la Russie coupe ses exportations de gaz et de pétrole, l’Europe immédiatement rentrera dans une très forte récession inflationniste, un peu comme la Grande-Bretagne en 1976-1977 et l’Euro disparaîtra devant la fureur des peuples, ce qui engendrera une autre crise.

Passons aux USA, et à l’inénarrable Biden, dont le fils fut l’un des bénéficiaires de la corruption Ukrainienne .

Ce sont les USA qui depuis des années insistent pour punir la Russie de son annexion de la Crimée.  Il me semble que les nouvelles sanctions proposées par les USA contre la Banque Centrale Russe risquent de nous amener très vite à une pénurie de blé et d’énergie en Europe et dans le reste du monde. Difficile de payer les importations de Russie en Euro ou en dollar si les Russes ont leurs comptes en euro ou en dollar bloqués.

Voilà qui pourrait aider les producteurs américains.

Mais les Etats-Unis n’ont aucune capacité de production excédentaire pour combler les trous, ni en matières premières agricoles, ni en gaz, ni en pétrole, ni en matières premières industrielles.

La politique américaine de sanctions contre la Russie risque donc de déclencher une énorme récession en Europe, et ils ne pourront rien faire pour nous aider.

Ce qui revient à dire que les gouvernements américains sont prêts à se battre jusqu’au dernier européen, mais pas au-delà.

Dès que l’inflation dépassera 10 % aux USA, on les verra revenir à la table de négociation avec la Russie mais entre ce moment et maintenant, une grosse partie du potentiel industriel européen aura disparu.

Peut-être sera-t-il alors racheté à bon compte par les entreprises américaines à qui ces entreprises européennes faisaient concurrence?

Ou plus probablement par des entreprises chinoises.

Gageons que les prochains élus en Europe voudront sortir de l’OTAN, la protection militaire américaine coutant vraiment très chère.

https://echelledejacob.blogspot.com/2022/03/gazprom-passe-un-nouvel-accord-avec-la.html

Une réflexion sur « Guerre et destruction de la « maison commune » (Gorbatchev). Un seul des deux camps est vraiment armé et dangereux. Le reste est composé d’histrions. « Humbles, mais non sans effort, Nous aimons écouter parfois La voix ardente des amours des autres, Elle peut nous dégourdir le coeur. Tout comme l’invalide de guerre Incline son ouïe bien volontiers Vers les récits des jeunes housards, Quand il s’ennuie dans sa cabane (Eugène Onéguine, traduction Tetyana). » Charles Gave sinon : « Ces sanctions feront donc une victime certaine, les économies européennes…le monde en général et l’Europe en particulier ont beaucoup plus besoin de la Russie que la Russie n’a besoin d’eux. » Bruxelles et Paris risquent entre autres un rapide et prochain anéantissement. Sur le plan nucléaire, les Russes peuvent faire ce qu’ils veulent. Ils ont en fait le monopole de la violence. Gazprom signe avec la Chine un accord gazier. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :