Des lecteurs me houspillent et disent que je me trompe et que le Français cocu piqué mais content n’est pas pour Macron. Mon expérience de l’Histoire de France ne me rend pas du tout optimiste, ni celle de nos écrivains (Tocqueville, Drumont, Bernanos ou Céline – sans oublier Taine et Flaubert : voyez mes recueils). Ce qui est sûr c’est que la guerre de Poutine le renforce formidablement (et au meilleur moment) et qu’au narratif vaccin-passeport a succédé celui de l’Union sacrée face à l’Ennemi rêvé – le russe ; énième preuve de la stupidité abyssale de l’opinion publique qui a moins besoin de propagande (disait Jacques Ellul) qu’on ne le croit pour manifester sa sottise. Quelques Twitter autorisés alors pour montrer que nos braves hexagonaux seraient moins disposés à réélire l’Autre qu’on ne le dit. De toute manière Reset et tyrannie numérique iront de pair avec cette guerre – et cette réélection.

Jacques Ellul :

Et nous avons de nombreux exemples attestant que le peuple adhérait à l’action de l’Inquisition, et qu’il exigeait sous l’effet de cette
propagande une répression sévère de l’hérésie. À ceci s’ajoutent des légendes, des rumeurs, des anecdotes qui arrivent à créer une véritable
aversion du peuple contre les hérétiques(23). Propagande, p. 12.

https://reseauinternational.net/celine-et-la-soumission-imbecile-du-francais/?print=pdf

https://lesakerfrancophone.fr/terreur-republicaine-et-dictature-sanitaire

https://www.revuemethode.org/m101828.html

amazon.fr/quelques-résistants-Coronavirus-servitude-volontaire/dp/B08MH5ZPV5/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=2OXL5CFOI7Q0J&keywords=nicolas+bonnal+SERVITUDE&qid=1646558054&sprefix=nicolas+bonnal+servitude%2Caps%2C188&sr=8-1

François Sureau :

Le passage le plus cité et le plus relayé sur les réseaux sociaux, notamment par les oppositions de droite et de gauche est celui décrivant le « moment où nous sommes, où la fièvre des commémorations nous tient, pendant que d’un autre côté le sens disparaît des institutions que notre histoire nous a léguées : une séparation des pouvoirs battue en brèche, les principes du droit criminels rongés sur leurs marges, la représentation abaissée, la confusion des fonctions et des rôles recherchée sans hésitation, les libertés publiques compromises, le citoyen réduit à n’être plus le souverain, mais seulement l’objet de la sollicitude de ceux qui le gouvernent et prétendent non le servir mais le protéger, sans que l’efficacité promise, ultime justification de ces errements, soit jamais au rendez-vous […] où chacun [fait ] appel au gouvernement, aux procureurs, aux sociétés de l’information pour interdire les opinions qui le blessent ; où chaque groupe se croit justifié de faire passer, chacun pour son compte, la nation au tourniquet des droits de créance ; où gouvernement et Parlement ensemble prétendent, comme si la France n’avait pas dépassé la minorité légale, en bannir toute haine, oubliant qu’il est des haines justes et que la République s’est fondée sur la haine des tyrans. La liberté, c’est être révolté, blessé, au moins surpris, par les opinions contraires. »

Mais un mot de ce long et beau discours a semblé chargé de plus de poids que les autres : « En un siècle d’histoire constitutionnelle, nous aurons vu se succéder le système des partis, le système de l’État, le système du néant. » Le néant lancé à la face d’un fauteuil présidentiel vacant. François Sureau retrouvait, peut-être malgré lui, l’analyse même d’Eric Zemmour, au mont Saint-Michel : « En 2017, la France a élu le néant et elle est tombée dedans. » Dit par un ami, ce néant fait encore plus mal. Le nouvel académicien a eu droit à une ovation.

13 réflexions sur « Des lecteurs me houspillent et disent que je me trompe et que le Français cocu piqué mais content n’est pas pour Macron. Mon expérience de l’Histoire de France ne me rend pas du tout optimiste, ni celle de nos écrivains (Tocqueville, Drumont, Bernanos ou Céline – sans oublier Taine et Flaubert : voyez mes recueils). Ce qui est sûr c’est que la guerre de Poutine le renforce formidablement (et au meilleur moment) et qu’au narratif vaccin-passeport a succédé celui de l’Union sacrée face à l’Ennemi rêvé – le russe ; énième preuve de la stupidité abyssale de l’opinion publique qui a moins besoin de propagande (disait Jacques Ellul) qu’on ne le croit pour manifester sa sottise. Quelques Twitter autorisés alors pour montrer que nos braves hexagonaux seraient moins disposés à réélire l’Autre qu’on ne le dit. De toute manière Reset et tyrannie numérique iront de pair avec cette guerre – et cette réélection. »

  1. Sur environ 40 millions d’électeurs en France il y a :

    – 15 millions de boomers retraités
    – plus de 6 millions de fonctionnaires
    – une bonne partie des 15 à 20 millions de non-Blancs dont la majorité d’entre eux est à minima binationale et en âge de voter
    – quelques millions de petits-bourgeois qui pensent réellement partager les mêmes intérêts que l’hyperclasse mondialisée

    Évidemment que Macron ou équivalent (type Pécresse) sera réélu. La composition du pays fait qu’il n’y a de toute manière strictement rien à attendre des urnes.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est drôle ça, Coluche avait aussi 16% !
    Si les perdants gagnent, alors on comprend mieux sa non candidature de l’époque… ici c’est moins drôle quoique il doit en rester quelques uns qui trouvent la situation actuelle assez comique je pense.

    Aimé par 1 personne

  3. Les titulaires d’une carte d’identité de l’euroterritoire encore appelé France ont fait le choix de la soumission depuis longtemps. Ils ont tout accepté, ils accepteront tout. Comme le disait un vieil auteur méchant, c’est-à-dire lucide : « Au temps de la grandeur de Rome, Sylla refusa de régner paisiblement sur un peuple d’esclaves. Mais les Européens sont aujourd’hui plus fatigués que des esclaves et ils ne produisent surtout plus de Syllas. »
    L’éloge paradoxal serait aujourd’hui celui de la liberté, non de la folie.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Monsieur,

    Pouvez-vous modifier l’écriture de vos articles car les écrits sont trop volumineux et pas agréables à lire, sinon j’apprécie beaucoup la qualité de vos articles et vous rejoint complètement sur leurs contenus.
    Cordialement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :