Troisième Guerre mentale et identité digitale : « Le cabinet ukrainien a annoncé la mise en place d’une « économie de guerre » et le versement d’une somme forfaitaire aux personnes ayant perdu leur emploi. Il est cependant lié au « statut vaccinal » et le « ministère de la transformation numérique » devrait bientôt annoncer plus de détails… » Attendez la réélection de Macron, car on va rire ici aussi le numérique et l’électeur zombi. « La plus grande menace de l’Histoire est sur nous » (Lucien Cerise). Dernière émission en ligne. Borrell (UE) nous demande de couper le chauffage ; les USA se rapprochent du Venezuela et la Russie prétend « ne pas chercher le changement de régime en Ukraine ». O Bartleby, l’humanité…

https://www.businessbourse.com/2022/03/09/le-cabinet-ukrainien-a-annonce-la-mise-en-place-dune-economie-de-guerre-et-le-versement-dune-somme-forfaitaire-aux-personnes-ayant-perdu-leur-emploi-il-est-cependant-lie-au-statut-vaccinal/ Le cabinet ukrainien🇺🇦 a annoncé la mise en place d'une "économie de guerre" et le versement d'une somme forfaitaire aux personnes ayant perdu leur emploi.Il est cepdt lié au "statut vaccinal" et le "ministère de la transformation numérique" devrait bientôt annoncer + de détails https://t.co/WclbonsEKy — KARIM (@KARIMAMARKHODJ1) March 8, 2022 The #Ukraine cabinet … Lire la suite Troisième Guerre mentale et identité digitale : « Le cabinet ukrainien a annoncé la mise en place d’une « économie de guerre » et le versement d’une somme forfaitaire aux personnes ayant perdu leur emploi. Il est cependant lié au « statut vaccinal » et le « ministère de la transformation numérique » devrait bientôt annoncer plus de détails… » Attendez la réélection de Macron, car on va rire ici aussi le numérique et l’électeur zombi. « La plus grande menace de l’Histoire est sur nous » (Lucien Cerise). Dernière émission en ligne. Borrell (UE) nous demande de couper le chauffage ; les USA se rapprochent du Venezuela et la Russie prétend « ne pas chercher le changement de régime en Ukraine ». O Bartleby, l’humanité…