Monseigneur Vigano commente cette guerre et leur Apocalypse mondialiste : il voit le règne de l’Antéchrist arriver. Texte très long (vingt-six pages). Quelques extraits ici : « Celles qui étaient autrefois des nations prospères et indépendantes, diverses dans leurs spécificités ethniques, linguistiques, culturelles et religieuses respectives, se sont aujourd’hui transformées en une masse informe de personnes sans idéal, sans espoir, sans foi, sans même la force de réagir contre les abus et les crimes de ceux qui les gouvernent…Une masse de personnes sans identité individuelle, marquées de codes QR comme des animaux dans une ferme intensive, comme des produits d’un immense centre commercial…Cette crise a révélé l’horreur de la tyrannie mondialiste, son cynisme impitoyable, sa capacité à détruire et anéantir tout ce qu’elle touche. » Pour Mgr Vigano la Russie est tombée dans le piège tendu par le Deep State US. Classe moyenne britannique ruinée par les sanctions, Biden humilié par les pétromonarchies.

Extraits :

Si les médias du monde ont jusqu’à présent pu mentir sans vergogne sur une question strictement scientifique, répandre des mensonges et occulter la réalité, il faut se demander pourquoi, dans la situation actuelle, ils devraient soudainement redécouvrir cette honnêteté intellectuelle et le respect du code de éthique largement niée avec Covid.

Mais si cette fraude colossale a été soutenue et diffusée par les médias, il faut reconnaître que les institutions sanitaires nationales et internationales, les gouvernements, les magistrats, les forces de l’ordre et la hiérarchie catholique elle-même partagent tous la responsabilité de la catastrophe – chacun dans sa propre sphère en soutenir activement ou ne pas s’opposer au récit – une catastrophe qui a affecté des milliards de personnes dans leur santé, leurs biens, l’exercice de leurs droits individuels et même leur vie même. Même dans ce cas, il est difficile d’imaginer que ceux qui se sont rendus coupables de tels crimes en faveur d’une pandémie intentionnelle et malicieusement amplifiée puissent soudainement avoir un sursaut de dignité et manifester de la sollicitude pour leurs citoyens et leur patrie lorsqu’une guerre menace leur sécurité et leur économie.

(…)

Même si nous voulons limiter notre enquête à l’aspect économique, nous comprenons que les agences de presse, la politique et les institutions publiques elles-mêmes dépendent d’un petit nombre de groupes financiers appartenant à une oligarchie qui, de manière significative, est unie non seulement par l’argent et le pouvoir, mais par l’appartenance idéologique qui guide son action et son ingérence dans la politique des nations et du monde entier. Cette oligarchie montre ses tentacules à l’ONU, à l’OTAN, au Forum économique mondial , à l’Union européenne et dans des institutions « philanthropiques » telles que l’ Open Society de George Soros et la Fondation Bill & Melinda Gates .

Toutes ces entités sont privées et ne répondent qu’à elles-mêmes, et en même temps elles ont le pouvoir d’influencer les gouvernements nationaux, y compris par l’intermédiaire de leurs propres représentants qui sont faits pour être élus ou nommés à des postes clés. Ils l’avouent eux-mêmes, lorsqu’ils sont reçus avec tous les honneurs par les chefs d’État et les dirigeants mondiaux, à commencer par le Premier ministre italien Mario Draghi (ici), respectés et craints par ces dirigeants comme les véritables maîtres du destin du monde. Ainsi, ceux qui détiennent le pouvoir au nom du « peuple » se retrouvent à piétiner la volonté du peuple et à restreindre ses droits, pour obéir comme des courtisans à des maîtres que personne n’a élus mais qui dictent pourtant leur programme politique et économique au nations.

Nous arrivons ensuite à la crise ukrainienne, qui nous est présentée comme une conséquence de l’arrogance expansionniste de Vladimir Poutine envers une nation indépendante et démocratique sur laquelle il tente de revendiquer des droits absurdes. On dit que le « belliciste Poutine » massacre la population sans défense, qui s’est courageusement levée pour défendre le sol de sa patrie, les frontières sacrées de sa nation et les libertés bafouées des citoyens. L’Union européenne et les Etats-Unis, « défenseurs de la démocratie », seraient donc incapables de ne pas intervenir par le biais de l’OTAN pour restaurer l’autonomie de l’Ukraine, chasser « l’envahisseur » et garantir la paix. Face à « l’arrogance du tyran », on dit que les peuples du monde devraient former un front commun, imposer des sanctions à la Fédération de Russie et envoyer des soldats, des armes et une aide économique au « pauvre » président Zelensky, « héros national » et « défenseur » de son peuple. Preuve de la « violence » de Poutine, les médias ont diffusé des images d’attentats à la bombe, de perquisitions militaires et de destructions, attribuant la responsabilité à la Russie. Et plus encore : précisément pour garantir une « paix durable », l’Union européenne et l’OTAN ouvrent grand leurs bras pour accueillir l’Ukraine comme membre. Et pour empêcher la « propagande soviétique », l’Europe se met désormais au noirRussia Today et Sputnik , afin de s’assurer que l’information est « libre et indépendante ».

Président Volodymyr Oleksandrovych Zelensky

Comme l’ont souligné de nombreux partis, la candidature et l’élection du président ukrainien Zelensky correspondent à ce récent cliché , inauguré ces dernières années, d’un acteur comique ou d’une personnalité du spectacle prêté à la politique. Ne croyez pas que l’absence d’un cursus honorum adapté soit un obstacle à l’ascension au sommet des institutions ; au contraire : plus une personne est apparemment étrangère au monde des partis politiques, plus il est à supposer que son succès est déterminé par ceux qui détiennent le pouvoir. Les performances de Zelensky en drag sont parfaitement cohérentes avec l’idéologie LGBTQ qui est considérée par ses sponsors européens comme une exigence indispensable de l’agenda de « réforme » que chaque pays devrait adopter, avec l’égalité des sexes, l’avortement et laéconomie verte . Pas étonnant que Zelensky, membre du WEF ( ici ), ait pu bénéficier du soutien de Schwab et de ses alliés pour arriver au pouvoir et s’assurer que le Great Reset serait également mené en Ukraine.

La série télévisée en 57 épisodes que Zelensky a produite et jouée montre que les médias ont planifié sa candidature à la présidence de l’Ukraine et sa campagne électorale. Dans l’émission de fiction Le Serviteur du Peuple , il interprète le rôle d’un professeur de lycée devenu président de la République contre toute attente et luttant contre la corruption de la politique. Ce n’est pas un hasard si la série, absolument médiocre, a tout de même remporté le WorldFest Remi Award (USA, 2016), figuré parmi les quatre premiers finalistes dans la catégorie des films comiques aux Seoul International Drama Awards (Corée du Sud) et a été primée le prix Intermedia Globe Silver dans la catégorie des séries télévisées de divertissement au World Media Film Festivalà Hambourg.

L’émoi médiatique obtenu par Zelensky avec la série télévisée lui a valu plus de 10 millions de followers sur Instagram et a créé les prémisses de la création du parti politique homonyme Serviteur du peuple , dont Ivan Bakanov, directeur général et actionnaire (avec Zelensky lui-même et l’oligarque Kolomoisky) de Kvartal 95 Studio , et propriétaire du réseau de télévision TV 1+1 , en est également membre. L’image de Zelensky est un produit artificiel, une fiction médiatique, une opération de manipulation du consensus qui a réussi à créer le personnage politique dans l’imaginaire collectif ukrainien qui, en réalité, et non dans la fiction, a conquis le pouvoir.

Un appel à la Troisième Rome

Pour la Russie aussi, ce conflit est un piège. En effet, cela réaliserait le rêve de l’ État profond américain d’évincer définitivement la Russie du contexte européen dans ses relations commerciales et culturelles, en la poussant dans les bras de la Chine, peut-être avec l’espoir que la dictature de Pékin puisse persuader les Russes de accepter le système de crédit social et d’autres aspects de la Grande Réinitialisation que la Russie a jusqu’à présent pu éviter, du moins en partie.

C’est un piège, non pas parce que la Russie a tort de vouloir « dénazifier » l’Ukraine de ses groupes extrémistes et garantir la protection des Ukrainiens russophones, mais parce que ce sont précisément ces raisons – théoriquement défendables – qui ont été créées spécifiquement pour la provoquer et l’inciter à d’envahir l’Ukraine, de manière à provoquer la réaction de l’OTAN préparée depuis un certain temps par l’ État profond et l’élite mondialiste. Le casus belli a été délibérément planifié par les véritables auteurs du conflit, sachant qu’il obtiendrait exactement ceréponse de Poutine. Et c’est à Poutine, qu’il ait ou non raison, de ne pas tomber dans le piège et de renverser la situation en offrant à l’Ukraine les conditions d’une paix honorable sans poursuivre le conflit. En effet, plus Poutine croit avoir raison, plus il doit démontrer la grandeur de sa nation et son amour pour son peuple en ne cédant pas aux provocations.

(…)

Il est très préoccupant que les destinées des peuples du monde soient entre les mains d’une élite qui n’est responsable devant personne de ses décisions, qui ne reconnaît aucune autorité au-dessus d’elle-même et qui, pour poursuivre ses propres intérêts, ne hésitent à mettre en péril la sécurité, l’économie et la vie même de milliards de personnes, avec la complicité des politiciens à leur service et des grands médias. La falsification des faits, les falsifications grotesques de la réalité et la partisanerie avec laquelle les informations sont diffusées côtoient la censure des voix dissidentes et conduisent à des formes de persécution ethnique contre les citoyens russes, qui sont discriminés précisément dans les pays qui se disent démocratique et respectueux des droits fondamentaux.

J’espère sincèrement que mon appel à l’établissement d’une Alliance anti-mondialiste qui unisse les peuples du monde en opposition contre la tyrannie du Nouvel Ordre Mondial sera accepté par ceux qui ont à cœur le bien commun, la paix entre les nations, la concorde entre tous les peuples, la liberté de tous les citoyens et l’avenir des nouvelles générations. Et avant cela, puissent mes propos – ainsi que ceux de nombreuses personnes intellectuellement honnêtes – contribuer à mettre en lumière la complicité et la corruption de ceux qui utilisent le mensonge et la fraude pour justifier leurs crimes, même en ces moments de grande appréhension de la guerre en Ukraine.

« Que les forts nous écoutent, pour ne pas devenir faibles dans l’injustice. Que les puissants nous écoutent, s’ils veulent que leur pouvoir ne soit pas la destruction mais le soutien des peuples et la protection de la tranquillité dans l’ordre et le travail » (Pie XII, Message radio aux chefs d’État et aux peuples du monde en danger imminent de guerre , 24 août 1939).

Que le Saint Carême conduise tous les chrétiens à demander pardon à la Divine Majesté pour les péchés de ceux qui foulent aux pieds Sa Sainte Loi. Que la pénitence et le jeûne poussent le Seigneur Dieu à la miséricorde, tandis que nous répétons les paroles du prophète Joël : Parce, Domine : parce populo tuo ; et ne des hæreditatem tuam in opprobrium, ut dominentur eis nationes. Pardonne à ton peuple, Seigneur, et n’expose pas ton héritage à l’opprobre, à la dérision des nations (Jl 2:17).

+ Carlo Maria Viganò, archevêque,

   Ancien nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique

https://www.zerohedge.com/geopolitical/saudis-uae-refuse-speak-biden-over-ukraine-situation

http://lachute.over-blog.com/2022/03/ukrainia-gazeta-ii.html

https://lesakerfrancophone.fr/lordre-issu-du-chaos-comment-le-conflit-ukrainien-est-concu-pour-profiter-aux-globalistes

https://lesakerfrancophone.fr/juste-une-question

https://www.rt.com/news/551533-uk-living-standards-russia-sanctions/

https://sputniknews.com/20220309/saudi-arabia-uae-reportedly-snub-us-decline-calls-with-biden-as-oil-prices-surge–1093709104.html

https://numidia-liberum.blogspot.com/2022/03/declaration-de-mgr-carlo-maria-vigano.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :