Notre vieil inspecteur Columbo s’émerveillait (épisode « Jeu de mots », septième saison) de la docilité et de l’adaptabilité canine : le clébard égorge sur ordre en fonction d’un mot programmé-modifiable. Mais c’est idem pour les humains. On lâche un mot, un slogan disait-on, on le répète à l’envi, racisme, virus, musulman, blanc, chrétien, vaccin, Russie, Poutine, sanction et tous s’exécutent à part une minorité non pas ukro-nazie (slogan douteux aussi) mais hitlérisée à dessein. Donc les anti-vaccins gobent moins l’hystérique narratif antirusse actuel et les personnes tri-vaccinées ou plus sont ‘plus susceptibles de soutenir des mesures antirusses sévères’ y compris la guerre nucléaire universelle. Cela confirme que tout tenancier du vaccin est en mode exterminateur psychotique apocalyptique, ce qu’on a dit ici depuis le début (0.26% de mortalité pour le virus). Le changement climatique est du même acabit apocalyptique. Humanité en programme suicidaire.

Article de RT.com ; voir aussi lewrockwell.com :

Une enquête menée par la société de sondage EKOS montre que les Canadiens qui ont reçu «trois doses ou plus» d’un vaccin contre le Covid-19 ont tendance à exprimer beaucoup plus de soutien aux mesures antirusses agressives en ce qui concerne le conflit militaire en cours en Ukraine.

Le sondage a été réalisé entre le 9 et le 13 mars et a recueilli les réponses d’un échantillon aléatoire de 1 035 Canadiens.

Dans leur très grande majorité, plus de 80 % des répondants vaccinés ont soutenu l’élargissement des sanctions, la saisie des avoirs des ressortissants russes associés au président Vladimir Poutine, l’interruption des expéditions de pétrole russe et l’envoi de matériel militaire en Ukraine. Plus de la moitié du groupe était d’accord avec l’idée d’envoyer des jets militaires à l’armée ukrainienne, et 30 % pensaient que le Canada devrait envoyer ses propres forces militaires en Ukraine.

De plus, 82 % des répondants vaccinés estiment que le Canada devrait imposer des sanctions plus sévères à la Russie même si cela signifie qu’ils devraient subir des prix plus élevés et une croissance économique plus lente chez eux.

En revanche, les personnes interrogées se déclarant non vaccinées semblent avoir des avis divergents, la majorité (52%) déclarant ne soutenir aucune des mesures anti-russes évoquées par les sondeurs, et 75% déclarant refuser de payer. le prix en faisant monter en flèche les prix à domicile.

Le sondage a également révélé ce que les deux groupes pensent des raisons du conflit, 88 % des personnes interrogées vaccinées affirmant que la répression des russophones dans la région du Donbass ne justifie pas les actions de la Russie en Ukraine. Les non-vaccinés, cependant, sont plus partagés sur la question, 26 % affirmant que l’opération militaire russe est justifiée, 27 % affirmant qu’elle ne l’est pas et 35 % affirmant qu’ils ne sont ni d’accord ni en désaccord avec elle.

Les vaccinés disent aussi, presque à l’unanimité (88%), que la Russie est coupable de crimes de guerre en Ukraine, alors que seulement 32% des répondants non vaccinés sont d’accord, et 42% disent qu’ils ne croient pas du tout que cela se produit.

Le président d’EKOS, Frank Graves, a déclaré qu’il trouvait les résultats du sondage alarmants, suggérant que les refus des vaccins étaient « beaucoup plus sympathiques à la Russie » et qu’ils mettaient en évidence les « influences hautement corrosives de la désinformation ».

« Il s’agit définitivement d’une force nouvelle et franchement insidieuse qui contribue à la polarisation, à la désinformation et à la mauvaise prise de décision. Et ça ne semble pas vouloir s’en aller. Les choses empirent », a déclaré Graves, tel que rapporté par le Toronto Star.

« Je ne pense pas que ce soit parce que ces gens avaient une sympathie enracinée pour les Russes. Ils lisent ça en ligne, ils consomment ça à partir des mêmes sources qui leur ont donné les trucs anti-vax.

Pendant ce temps, d’autres ont interprété les résultats du sondage comme un excellent exemple de la rapidité avec laquelle les récits des médias grand public peuvent changer et de la facilité avec laquelle les masses transfèrent un soutien zélé d’un sujet à un autre en fonction de la crise du jour…

Sources :

https://www.rt.com/news/552492-vaccinated-support-russian-sanctions/

https://www.rt.com/russia/552558-putin-credibility-dollar-euro/

https://www.rt.com/business/552546-putin-wants-rubles-russian-gas/

https://www.thestar.com/news/investigations/2022/03/19/how-vaccination-status-might-predict-views-on-the-russian-invasion-of-ukraine.html

https://www.zerohedge.com/military/here-are-all-latest-news-and-developments-ukraine-war-march-23

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :