Suicide franco-allemand en mode turbo sur ordre US. Le géant BASF va disparaître (dixit son directeur). L’Allemagne et la France réagissent à la demande russe de « gaz contre rouble » : Paris et Berlin insistent sur le fait qu’ils ne paieront qu’en euros, signalant qu’ils sont prêts pour l’asphyxie énergétique – alors que ne sommes même pas en guerre… L’imbécile Habeck a déjà exhorté ses concitoyens cette semaine à réduire leur consommation face à la probabilité croissante de rationnement et a déclaré mercredi à la chaîne de télévision allemande ZDF que les Allemands « seront plus pauvres » à la suite des sanctions imposées à la Russie. Si les peuples ne se révoltent pas maintenant et si Macron n’est pas viré le 10, nous allons bien crever : mais ne sommes-nous pas des « déjà morts » ?

L'Allemagne et la France réagissent à la demande russe de gaz contre rouble

Robert Habeck (L) et Bruno Le Maire (R) s’adressent aux médias après des entretiens au ministère fédéral de l’Économie et de l’Action pour le climat à Berlin, Allemagne, le 31 mars 2022 © Getty Images / Sean Gallup

Le ministre français des Finances Bruno Le Maire et le ministre allemand de l’Economie Robert Habeck ont ​​déclaré jeudi que leurs pays n’achèteraient pas de gaz russe avec des roubles, insistant sur le fait que les contrats gaziers en euros  « doivent être respectés ». Auparavant, le président russe Vladimir Poutine avait déclaré à Berlin que les paiements dans la monnaie commune de l’UE seraient convertis en roubles à leur arrivée en Russie. 

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Berlin, Habeck a déclaré que le bloc ne serait pas « exprimé » par la Russie pour qu’il utilise des roubles pour acheter du gaz. Poutine a exigé qu’à partir de vendredi, les pays « inamicaux » – ceux qui ont « illégalement » sanctionné la banque centrale russe en réponse au conflit en Ukraine – devront payer le gaz russe dans la devise de Moscou ou se voir couper l’approvisionnement.

Cependant, Habeck a déclaré aux journalistes que les contrats gaziers existants entre les pays européens et la Russie, qui ont été négociés en euros, « doivent être respectés ». Habeck a réitéré une déclaration antérieure des principales économies du Groupe des Sept, qui disait : « Nous n’accepterons en aucun cas de payer les livraisons de gaz dans une devise autre que la devise convenue contractuellement ».

Le nouveau système de paiement du gaz de Moscou expliqué

Lire la suite

 Le nouveau système de paiement du gaz de Moscou expliqué

Poutine s’est entretenu par téléphone avec le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanel Macron mercredi, et a décrit un système dans lequel les deux pays continueraient à payer en euros, qui seraient ensuite convertis en roubles par la banque russe Gazprombank – qui n’a pas été sanctionnée par l’UE – dès réception. « Scholz n’a pas accepté cette procédure dans la conversation, mais a demandé des informations écrites pour mieux comprendre la procédure », a déclaré un responsable allemand, tandis qu’un responsable français a déclaré : « La France est contre le paiement en roubles ».

Il n’est pas clair si l’insistance de Habeck et Le Maire pour que les contrats initiaux en euros soient honorés s’étend à un rejet pur et simple de l’accord euros-roubles proposé par Poutine mercredi. Comme l’accord de Poutine impliquerait une interaction avec la banque centrale russe, les dirigeants européens ont été réticents à accepter. 

Cependant, Habeck a déclaré que l’Allemagne est prête à ce que la Russie coupe potentiellement le flux de gaz si un accord n’est pas conclu. Le Kremlin a menacé de couper le flux de gaz vers les pays qui refusent de payer en roubles, et le journal russe Kommersant a rapporté jeudi que le géant de l’énergie Gazprom « envisage actuellement la possibilité d’un arrêt complet de l’approvisionnement en gaz … et évalue les conséquences de une telle démarche.

L’Allemagne est fortement dépendante de l’énergie russe, la Russie fournissant plus de la moitié de son approvisionnement en gaz et un tiers de son pétrole importé. La France compte sur la Russie pour fournir environ un tiers de son gaz et environ 10 % de son pétrole. Habeck a déjà exhorté les citoyens cette semaine à réduire leur consommation face à la probabilité croissante de rationnement, et a déclaré mercredi à la chaîne de télévision allemande ZDF que les Allemands « seront plus pauvres » à la suite des sanctions imposées à la Russie. 

https://lesakerfrancophone.fr/point-de-situation-au-30-mars

https://www.zerohedge.com/energy/basf-ceo-warns-germany-total-collapse-if-russian-gas-supply-cut

https://lesakerfrancophone.fr/mollesse-russe-et-necessaire-destruction-du-complexe-euro-americain

3 réflexions sur « Suicide franco-allemand en mode turbo sur ordre US. Le géant BASF va disparaître (dixit son directeur). L’Allemagne et la France réagissent à la demande russe de « gaz contre rouble » : Paris et Berlin insistent sur le fait qu’ils ne paieront qu’en euros, signalant qu’ils sont prêts pour l’asphyxie énergétique – alors que ne sommes même pas en guerre… L’imbécile Habeck a déjà exhorté ses concitoyens cette semaine à réduire leur consommation face à la probabilité croissante de rationnement et a déclaré mercredi à la chaîne de télévision allemande ZDF que les Allemands « seront plus pauvres » à la suite des sanctions imposées à la Russie. Si les peuples ne se révoltent pas maintenant et si Macron n’est pas viré le 10, nous allons bien crever : mais ne sommes-nous pas des « déjà morts » ? »

  1. Les oligarchies marchent main dans la main depuis toujours et cette opposition que leurs médias aux ordres nous vendent en permanence n’est que de façade.
    Cette soi-disant guerre (qu’elle soit politique, militaire ou économique) entre ce qu’on nous dit être différents blocs prétendument opposés, sert en réalité des objectifs communs. Et ce qui se passe actuellement avec l’Ukraine permet de manière évidente (et comme toujours très opportune) d’accélérer le fameux « Great Reset », donc ​la tiers-mondisation globale en marche forcée et la disparition définitive des classes moyennes et de leur standard de vie. Un peu comme le Rhume19 permet de faire progresser la mise en place de la société de flicage numérique intégral, en plus de lui aussi créer artificiellement des pénuries et d’aggraver la situation économique des populations.

    D’ailleurs qui peut croire qu’il y aurait une réelle opposition Est/Ouest et que la montée en puissance de l’Est gênerait l’Ouest alors que depuis la chute du mur de Berlin l’Ouest est allé offrir sur un plateau tout son savoir-faire et ses avancées technologiques à la Chine en y délocalisant au passage la quasi totalité de son industrie ?

    Bref il est bien évident que comme avec cette fausse pandémie de Rhume19, le cirque ukrainien n’est là que pour servir un agenda partagé par les oligarchies d’Est et d’Ouest (les véritables oligarchies, essentiellement financières – il s’échange plus de 6000 milliards de dollars par jour rien que sur le Forex – et aux intérêts planétaires ne sont d’ailleurs ni d’Est ni d’Ouest car totalement impliquées dans une économie-Monde globalisée dont ils tiennent tous les leviers, à commencer par les monnaies, la finance, l’énergie et la distribution alimentaire).

    Les naïfs croyant encore à la narration officielle d’une pseudo opposition Est/Ouest devraient se rappeler par exemple de Medvedev (alors Président de la Russie) qui en 2009 lors d’un sommet du G8 exhibait une pièce de monnaie représentant la future monnaie mondiale…

    Aussi si guerre il y a, c’est avant tout la guerre que mènent les oligarchies aux peuples du monde entier !
    Leur gestion globalisée du Rhume19 (restrictions drastiques des « libertés » dont notamment celle de se déplacer sans être tracé, collecte de l’ADN de milliards d’humains via les « dépistages » PCR massifs, transhumanisme en marche forcée avec la quasi obligation de s’injecter des cocktails génétiques douteux, port de masques inutiles obligatoires etc. et ce presque partout dans le monde…) nous a également démontré à quel point les marionnettistes s’entendent en réalité parfaitement entre elles en coulisse. Et quand bien même il y aurait un jour une guerre chaude entre « blocs », ces mêmes oligarchies seront planquées dans leurs bunkers pendant que leurs populations respectives se feront gentiment atomiser. Puis une fois la guerre terminée, leurs laquais que sont les politiciens se taperont à nouveau sur l’épaule lors de leurs sommets globalistes (G8, Davos etc.) et en profiteront encore pour faire avancer d’un (GROS) cran leur programme (refonte monétaire mondiale etc.). De la même manière qu’ils ont utilisé les deux premières guerres mondiales et le nazisme en particulier, pour imposer après-guerre toutes les « indispensables » organisations globalistes dont ils se servent encore aujourd’hui au prétexte du « plus jamais ça » (ONU, OTAN, OMC, OMS, DAVOS, BRI, FMI, BANQUE MONDIALE etc.).

    Il serait d’ailleurs intéressant de clairement identifier et désigner qui a théorisé, financé, parfois aidé logistiquement et donc permis l’apparition du communisme ou du nazisme par exemple à l’époque ? Pour ma part je ne serais pas surpris que ce soit probablement les mêmes que ceux qui nous vendent du matin au soir le Rhume19 et l’escarmouche ukrainienne aujourd’hui.

    Aimé par 2 personnes

      1. Merci pour ces conseils de lecture.

        Oui leur Reset est mondial et pénalise(ra) toutes les populations, même si effectivement certains ont une revanche à prendre après des siècles de domination occidentale.

        Enfin concernant vos excellentes émissions, notamment sur la chaîne AVATAR Média à laquelle je suis abonné, je les ai déjà toutes vues et j’attends la prochaine 😉

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :