Suicide franco-allemand en mode turbo sur ordre US. Le géant BASF va disparaître (dixit son directeur). L’Allemagne et la France réagissent à la demande russe de « gaz contre rouble » : Paris et Berlin insistent sur le fait qu’ils ne paieront qu’en euros, signalant qu’ils sont prêts pour l’asphyxie énergétique – alors que ne sommes même pas en guerre… L’imbécile Habeck a déjà exhorté ses concitoyens cette semaine à réduire leur consommation face à la probabilité croissante de rationnement et a déclaré mercredi à la chaîne de télévision allemande ZDF que les Allemands « seront plus pauvres » à la suite des sanctions imposées à la Russie. Si les peuples ne se révoltent pas maintenant et si Macron n’est pas viré le 10, nous allons bien crever : mais ne sommes-nous pas des « déjà morts » ?

Robert Habeck (L) et Bruno Le Maire (R) s’adressent aux médias après des entretiens au ministère fédéral de l’Économie et de l’Action pour le climat à Berlin, Allemagne, le 31 mars 2022 © Getty Images / Sean Gallup Le ministre français des Finances Bruno Le Maire et le ministre allemand de l’Economie Robert Habeck ont … Lire la suite Suicide franco-allemand en mode turbo sur ordre US. Le géant BASF va disparaître (dixit son directeur). L’Allemagne et la France réagissent à la demande russe de « gaz contre rouble » : Paris et Berlin insistent sur le fait qu’ils ne paieront qu’en euros, signalant qu’ils sont prêts pour l’asphyxie énergétique – alors que ne sommes même pas en guerre… L’imbécile Habeck a déjà exhorté ses concitoyens cette semaine à réduire leur consommation face à la probabilité croissante de rationnement et a déclaré mercredi à la chaîne de télévision allemande ZDF que les Allemands « seront plus pauvres » à la suite des sanctions imposées à la Russie. Si les peuples ne se révoltent pas maintenant et si Macron n’est pas viré le 10, nous allons bien crever : mais ne sommes-nous pas des « déjà morts » ?