Macron devenu fou veut remettre le passe vaccinal ET IL LE DIT (quatre injections par an mini) ; il insulte grossièrement le PM polonais. Maître Régis de Castelnau : « Le déclenchement de la guerre en Ukraine fut pour Emmanuel Macron une divine surprise…L’effet drapeau n’a fonctionné que quelques jours. Les délires russophobes occidentaux ont commencé à trouver leurs limites. Le coup d’État juridique d’Ursula von Der Leyen s’arrogeant des pouvoirs qui n’étaient pas les siens ont heurté une partie de l’opinion…l’inquiétude initiale a été remplacée par l’angoisse économique liée à l’augmentation du coût de la vie…Il y a donc une urgence, on peut même dire un devoir, de débarrasser la France d’Emmanuel Macron et de sa clique, installés au pouvoir par l’alliance de la haute fonction publique d’État avec les grands intérêts oligarchiques, et grâce à un coup d’État judiciaire. Finalement, le véritable mot d’ordre politique de l’élection présidentielle 2022 est simple : Tout sauf Macron !

Texte de Régis de Castelnau (extraits) :

Arrogance et affaire McKinsey

Ses équipes et lui qui n’ont jamais été confrontés au véritable combat électoral, ont commis l’erreur calamiteuse de refuser de descendre dans l’arène. Affichant son arrogance habituelle, Macron a fait savoir que ses concurrents n’étaient « pas dignes de lui » et que sa réélection pouvait très bien se faire par tacite reconduction. L’organisation du seul meeting à l’Aréna de la Défense est le symptôme de cette déconnexion. Il ne fallait pas être grand clerc pour savoir que le choix de la plus grande enceinte d’Europe, si difficile à remplir, était particulièrement risqué. Le meeting s’est déroulé devant une salle à moitié vide, et que dire du spectacle de ces brochettes de soutiens assis au premier rang. Mélange de ministres ridicules, de ralliés venant à la soupe et de vieux chevaux de retour cacochymes comme Raffarin et Chevènement, l’ensemble était assez pitoyable. Pendant son discours, Emmanuel Macron manquait singulièrement de pugnacité et d’enthousiasme. Et puis il y a désormais le formidable scandale d’État des cabinets de conseil extérieur que le système Macron a couvert d’or pendant tout le mandat. Le PNF, l’institution chargée d’éviter au président de la République et à tous ses amis les conséquences judiciaires pénales de leurs agissements, après être resté arc-bouté sur le refus d’agir malgré l’évidence de la corruption, y a finalement été contraint. Il faut dire qu’on avait même vu la publication d’une tribune de magistrats protestant contre cette protection. Démarche démontrant enfin le recul de ce corporatisme qui protégeait jusqu’à présent les dérives politiques de la haute fonction publique judiciaire.

(…)

Et l’on se prend à rêver. Et s’il était possible dans l’intérêt de la France de chasser Emmanuel Macron et son système ?

Il est clair qu’un deuxième mandat serait une catastrophe pour notre pays. Souveraineté disparue, État-providence détruit, grands services publics anéantis, industrie vendue à l’encan, république bananière définitivement installée, la France serait méconnaissable dans cinq ans.

Il y a donc une urgence, on peut même dire un devoir, de débarrasser la France d’Emmanuel Macron et de sa clique, installés au pouvoir par l’alliance de la haute fonction publique d’État avec les grands intérêts oligarchiques, et grâce à un coup d’État judiciaire.

Finalement, le véritable mot d’ordre politique de l’élection présidentielle 2022 est simple : « Tout sauf Macron ! »

La campagne électorale a été, on l’a bien vu, une compétition pour savoir qui serait le challenger du président sortant. Celui-ci, comme en matière sportive a toujours été présenté comme le titulaire du titre de champion qu’il fallait venir défier. Ce tournoi politique là, va donc s’achever le 10 avril et nous saurons normalement à 20 heures qui pourrait être l’instrument de ce qu’il convient d’appeler une libération. Celle de l’emprise sur notre pays d’un bloc élitaire corrompu dont Emmanuel Macron est le représentant. Il ne faut d’ailleurs se faire aucune illusion à ce sujet. Le groupe des affidés et des profiteurs, qui n’ont aucune conviction autre que celle de leur portefeuille, ceux-là ne vont pas se laisser dépouiller facilement de leurs fromages indus.

Alors, il faut être réaliste ce sera Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon, la première étant en avance dans les sondages de premier tour et bénéficiant de meilleures prévisions pour le deuxième.

Sources :

https://www.lefigaro.fr/international/varsovie-convoque-l-ambassadeur-de-france-apres-les-propos-de-macron-sur-le-premier-ministre-polonais-20220408

https://www.ladepeche.fr/article/2017/08/26/2634120-macron-provoque-un-incident-diplomatique-avec-la-pologne.html

https://www.lesoir.be/435085/article/2022-04-08/macron-qualifie-le-premier-ministre-polonais-dantisemite-dextreme-droite

https://www.nouvelobs.com/election-presidentielle-2022/20220408.OBS56804/de-tf1-a-brut-en-boudant-france-2-la-deroutante-strategie-mediatique-du-candidat-macron.html

https://www.brut.media/fr/news/replay-le-president-de-la-republique-emmanuel-macron-repond-a-brut–6aef2ca4-a4d3-47a0-9c71-f92299239ea1

https://lesakerfrancophone.fr/la-veritable-importance-du-faux-drapeau-de-bucha-un-changement-dans-la-narrative

https://lesakerfrancophone.fr/2022-notre-genocide-en-grand-a-commence

5 réflexions sur « Macron devenu fou veut remettre le passe vaccinal ET IL LE DIT (quatre injections par an mini) ; il insulte grossièrement le PM polonais. Maître Régis de Castelnau : « Le déclenchement de la guerre en Ukraine fut pour Emmanuel Macron une divine surprise…L’effet drapeau n’a fonctionné que quelques jours. Les délires russophobes occidentaux ont commencé à trouver leurs limites. Le coup d’État juridique d’Ursula von Der Leyen s’arrogeant des pouvoirs qui n’étaient pas les siens ont heurté une partie de l’opinion…l’inquiétude initiale a été remplacée par l’angoisse économique liée à l’augmentation du coût de la vie…Il y a donc une urgence, on peut même dire un devoir, de débarrasser la France d’Emmanuel Macron et de sa clique, installés au pouvoir par l’alliance de la haute fonction publique d’État avec les grands intérêts oligarchiques, et grâce à un coup d’État judiciaire. Finalement, le véritable mot d’ordre politique de l’élection présidentielle 2022 est simple : Tout sauf Macron ! »

  1. Marine le Pen en 2017, candidate au 2e tour a literalement développé le  » tapis rouge  » élyséen à Macron lors de leur échange TV, il n’est pas question de laisser cela se reproduire , elle s’était montrée minable en dessous de tout laissant le débat s’orienter vers ce que Macron connait le mieux,elle s’est aplatie piteusement, volontairement ou involontairement, ça reste une question très ambiguë mais il n’est pas question de rejouer cette scène pitoyable et beaucoup trop risquée…du moins c’est mon avis et je le partage 😎..reste donc Mélenchon…

    J’aime

  2. Mais alors, il n’y a plus 92% d’injectés ? Il est déjà trop tard. Ils sont le nombre, le nombre…
    Et même sans le vaccin c’était déjà foutu. L’ARNM de la connerie était déjà dans les veines de cette fange fronssaise.
    Au lieu de brûler les bureaux de votes, ils vont aller urner pour leur bourreau. Bien entendu.

    J’aime

  3. Disons que notre mise en esclavage sera légèrement plus lente.
    Attali lui donnera les ordres de la mafia mondiale Khazar comme à tous les autres présidents. Il avait bien dit qu’ils avaient prévu une femme.
    Cf Pro Fide Catholica. Sur Marine…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :