Balzac et l’imbécile à travers les âges : « on frappe sur un homme, il paraît convaincu, il hoche la tête, tout va s’arranger ; le lendemain, cette gomme élastique, un moment comprimée, a repris pendant la nuit sa consistance, elle s’est même gonflée, et tout est à recommencer ; vous retravaillez jusqu’à ce que vous ayez reconnu que vous n’avez pas affaire à un homme, mais à du mastic qui se sèche au soleil (Z. Marcas, p. 40). » On n’a encore rien vu camarades. La Fontaine : « Peuple caméléon, peuple singe du maître ; on dirait qu’un esprit anime mille corps ; c’est bien là que les gens sont de simples ressorts » (Les Obsèques de la lionne, vers 21-23). En route pour le Reset donc, la pénurie, l’interminable guerre et leur vaccin contre la TERRIFIANTE variole du singe. Sans oublier leur climat…

https://www.dedefensa.org/article/balzac-et-la-prophetie-du-declin-de-la-france

https://www.dedefensa.org/article/balzac-et-le-parisien-bobo-vers-1840-1

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/obseqlio.htm

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/coupures-d-electricite-transports-perturbes-comment-la-canicule-affecte-notre-quotidien-20220812

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ces-francais-qui-s-exilent-parce-qu-ils-ne-reconnaissent-plus-la-france-20220511

2 réflexions sur « Balzac et l’imbécile à travers les âges : « on frappe sur un homme, il paraît convaincu, il hoche la tête, tout va s’arranger ; le lendemain, cette gomme élastique, un moment comprimée, a repris pendant la nuit sa consistance, elle s’est même gonflée, et tout est à recommencer ; vous retravaillez jusqu’à ce que vous ayez reconnu que vous n’avez pas affaire à un homme, mais à du mastic qui se sèche au soleil (Z. Marcas, p. 40). » On n’a encore rien vu camarades. La Fontaine : « Peuple caméléon, peuple singe du maître ; on dirait qu’un esprit anime mille corps ; c’est bien là que les gens sont de simples ressorts » (Les Obsèques de la lionne, vers 21-23). En route pour le Reset donc, la pénurie, l’interminable guerre et leur vaccin contre la TERRIFIANTE variole du singe. Sans oublier leur climat… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :