Jean Gabin sort de prison et ne retrouve rien. Il cherche la rue Théophile Gautier avec sa petite maison : sa ville (Sarcelles) a été effacée et remplacée par l’urbaniste catho-gaulliste Delouvrier. On est dans Mélodie en sous-sol, au tout début du film, vers 1963. Revoir aussi le Chat, toujours avec Gabin (1971). Le Grand Remplacement est donc ancien et on peut remercier le Général et sa modernisation de la France (Audiard en parle dans un documentaire). Godard (Alphaville) et Tati (Play-time) ont montré aussi dans quel monde de déracinés et de pauvres d’esprit nous entrions. Grâce à Macron nous allons maintenant être effacés, avec rien à manger. Mais comme dit Marine, ne touchons pas aux institutions de la cinquième république. Le gaullisme, ce fut aussi la télévision : qui la tient contrôle ton esprit (voir la Grande lessive avec Bourvil). Après, un peuple et un pays ne sont plus qu’un terrain vague.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Delouvrier

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9lodie_en_sous-sol

Cliquer pour accéder à socespetacle.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_des_villes_nouvelles_fran%C3%A7aises

4 réflexions sur « Jean Gabin sort de prison et ne retrouve rien. Il cherche la rue Théophile Gautier avec sa petite maison : sa ville (Sarcelles) a été effacée et remplacée par l’urbaniste catho-gaulliste Delouvrier. On est dans Mélodie en sous-sol, au tout début du film, vers 1963. Revoir aussi le Chat, toujours avec Gabin (1971). Le Grand Remplacement est donc ancien et on peut remercier le Général et sa modernisation de la France (Audiard en parle dans un documentaire). Godard (Alphaville) et Tati (Play-time) ont montré aussi dans quel monde de déracinés et de pauvres d’esprit nous entrions. Grâce à Macron nous allons maintenant être effacés, avec rien à manger. Mais comme dit Marine, ne touchons pas aux institutions de la cinquième république. Le gaullisme, ce fut aussi la télévision : qui la tient contrôle ton esprit (voir la Grande lessive avec Bourvil). Après, un peuple et un pays ne sont plus qu’un terrain vague. »

  1. Il y a aussi le remarquable « le chat » avec Gabin et Signoret tourné en pleine démolition des petits pavillons de Courbevoie pour faire place aux tours de la Défense. La destruction urbaine et la désagrégation du couple évoluent en parallèle à l’écran c’est glaçant.

    Aimé par 2 personnes

  2. Excellent rappel de Gautier, grand capitaine fracassé.
    //
    Il ne pouvait s’empêcher d’aller regarder, chaque jour, les Tuileries incendiées. « Je ne voudrais pas mourir, disait-il, je voudrais être mort. »
    Il mourut en 1872, tué, selon Flaubert, « par la chiennerie moderne. »
    //
    Aujourd’hui, il lirait Bonnal et Bodinat.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :