Réveillez-vous et écoutez Amnon Itshak, le rabbin magnifique et traditionaliste qui dénonce les méfaits passés, présents et à venir des tenanciers abjects de la mondialisation techno-luciférienne. Nota, ce rabbin séfarade fait partie de la communauté yéménite persécutée en terre feinte, où les enfants furent séparés des parents (cf. la monstrueuse et increvable reine d’Angleterre). Puçage des enfants, esclavage général et destruction des familles, tout est ici présenté par un homme de foi et de tradition ; il rappelle le lapsus bizarre de Bibi (« tuer » pour « aider »). Et il défend Freud comme nous sur ce blog…

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/05/11/en-israel-le-pouvoir-veut-micro-pucer-les-enfants-ce-sont-les-propres-services-de-securite-qui-hesitent/

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2019/12/10/peut-etre-le-developpement-de-la-culture-conduit-il-a-lextinction-du-genre-humain-car-il-nuit-par-plus-dun-cote-a-la-fonction-sexuelle-et-actuellement-deja-les-races-inculte/

http://www.dedefensa.org/article/sigmund-freud-politiquement-incorrect

Stress-test dominical : Ne sis miser ante tempus (Sénèque) mais quand même. Resserrage des boulons dans deux provinces abâtardies du Globalistan planétaire, la Catalogne et la Californie (sécessionnistes en herbe). On est déjà condamnés au vaccin et au passeport biométrique avec 80% ou 90% des voyages interdits (c’est vraisemblablement définitif comme le porc du masque). Grand reset : certains pensent qu’on va nous enlever internet et les réseaux asociaux ; d’autres prévoient qu’on va nous couper les vivres, d’autres (Mike Adams) les comptes bancaires ; d’autres (Eladio Fernandez) qu’on va nous couper le courant, 90% de la population étant alors condamnée à crever dans les mois ou semaines à venir. Ce sera cette horreur ou une mort lente dans le cadre de la « vie rationnée » par les oligarques ou leurs bureaucrates. Les solutions seront le télescope et la vie intérieure. Le monde finit dans un pleurnichement, pas dans un boum (TS Eliot/Apocalypse Now).

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/05/29/eladio-annonce-le-pire-une-fermeture-dinternet-pour-ecraser-les-peuples-et-les-mettre-a-genoux-ce-sera-pour-2021-notre-extermination-pourra-alors-commencer-incognito-info-fournie-par-un-general/

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-la-catalogne-reconfine-200-000-habitants-apres-un-rebond-des-cas-1593860508

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/06/27/notre-apocalyptique-soumission-en-quelques-lignes-pendant-que-tout-cela-se-passe-la-plupart-des-americains-ont-oublie-les-guerres-dagression-poursuivies-par-les-etats-unis-et-leurs-militaires-meu/

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/07/03/covi-pass-bientot-un-passeport-sante-pour-pouvoir-circuler-ou-se-rassembler/

https://www.naturalnews.com/2020-06-29-guillotines-pre-positioned-across-america-execute-conservatives-christians.html

https://www.naturalnews.com/2020-07-04-who-to-push-covid-19-vaccine-on-billions-accelerator-program.html

https://www.brighteon.com/49314c8e-a1ad-49cc-8469-6e8727cb59dc

C’est dimanche, notre dimanche est profané par Berk oglio et son troupeau masqué, Pierre alors se déchaîne : « Ils aiment bien les demeurés, se prendre pour des malades et leur masque leur tient lieu de décoration officielle. « La lésion d’horreur de l’Etat français ». « Je m’ enlaidis donc je suis. » Même pas besoin de grande occasion pour la porter.Eh oui, peut importe le nom du président, c’ est la dynastie Diafoirus qui règne en France. Et dans le monde.

Les Cons-Finis qui nous gouvernent, Diafoirus de première.

https://www.youtube.com/watch?v=zA2JjodD6IU


Mon brave Molière, les générations de Diafoirus qui ont suivies ton Diafoirus ont toutes tenté de battre les records de stupidité de la précédente. Et depuis 1942, l’ Ordre des médecins veille à ce que de nouveaux records soient établis. Gageons que 2020 sera un excellent cru ! Santé les Gueux !
Depuis, les morts vivants masqués ressemblent au célèbre sketch de Fernand Raynaud : 

https://www.youtube.com/watch?v=3taieZnuZHk

« Forcément, vous avez vu ce gars là, il a pas une gueule comme tout le monde ! »Ils aiment bien les demeurés, se prendre pour des malades et leur masque leur tient lieu de décoration officielle. « La lésion d’horreur de l’Etat français ». « Je m’ enlaidis donc je suis. » Même pas besoin de grande occasion pour la porter.Eh oui, peut importe le nom du président, c’ est la dynastie Diafoirus qui règne en France. Et dans le monde.
Rassurons nous : c’ est leur apogée ! Vive la roche tarpéienne. Boris Vian et Henri Salvador nous soufflent que leur périgée est pour bientôt :


https://www.youtube.com/watch?v=E776XisGHlk

Rappel de la nullité américaine et de la supériorité russe écrasante en matière de technologie et d’armement (Philippe Grasset) : « Les Russes sont donc en train de construire une supériorité quasiment indestructible dans un domaine de supériorité stratégique et nucléaire, avec d’ailleurs toute une gamme d’utilisation irrésistible dans les autres domaines opérationnels, tactiques notamment. Ils le font selon une méthode qui semble désormais très au point, avec des dépenses minimales et une maîtrise des technologies obtenue avec un minimum de difficulté. C’est finalement un des aspects les plus remarquables de la comparaison entre la Russie et les USA (qui ont un budget militaire plus de dix fois supérieur à celui de la Russie), et effectivement un signe indubitable de l’effondrement “de l’Empire” (du Système). Les capacités technologiques des USA sont désormais complètement définies, comme le reste, par le “Principe de Peter”. »

https://www.dedefensa.org/article/lhypersonique-russe-seul-dans-les-etoiles

Alignement planétaire… « Vous adoriez Sarko, Hollande, la synthèse des deux précédents : l’ultra nullissime locataire actuel, vous apprécierez forcément Castex. Pour ceux qui l’ont approché, c’est un indolent, un mou du genou avec un fond méchant. Je suppose qu’on a dû le railler très souvent, il prendra sa revanche sur le corps des hauts-fonctionnaires l’ayant raillé. Les Français l’apprécieront à sa juste valeur vu que nous avons TOUS, majoritairement, un goût douteux pour la toquardise, l’incompétence, la méchanceté, l’insincérité, la médiocrité, la vanité… On valide, collectivement, sans se poser de question ce qu’on nous présente, bienvenue dans l’hyper-présidentialisation. Cinq planètes s’alignent du 28/6 à fin octobre ; une configuration que l’on voit très rarement (de 700 à 1000 ans) ce qui signifie que, pendant cette période, cela va secouer encore plus puisque nous venons d’assister à l’apéritif. Là nous entamons le plat de résistance mondial. “Accrochez-vous aux wagons et serrez les fesses” !!

AUTRE LECTEUR :

Alain et l’humaine salauderie : Les hommes ont créé Dieu, le bien, le mal, mais en définitive ils sont tout cela. Ne croyons pas à l’effondrement du Système, mais à sa mue. J’ai la plus grande estime pour la pensée rationnelle, moins pour ses fondamentaux idéologiques. Nous sommes dans la merde certes, mais une merde parfaitement humaine. Si Dieu existait, si le Diable existait, depuis le Moyen Age cela se saurait. Non. L’homme, seulement l’homme et ses intérêts. Ses défauts, ses qualités, et ses difficultés à vivre son destin mortel. L’accumulation sans fin de richesse est une psychopathie. Elle est le capitalisme qui a donné le pouvoir aux plus fous d’entre nous. Et traduit leur désir de dominer. Ces gens sont des fous de toute évidence. La hantise du moi surpuissant. Les rois naissaient pour régner, nos politiques veulent régner sans excuse ou raison sinon leur ambition personnelle. Oui, une saloperie parfaitement humaine.

https://www.futura-sciences.com/sciences/ephemerides/

https://starwalk.space/fr/news/june-2020-planet-parade-what-is-it-and-how-can-you-see-it

Par notre génial ami québécois Patrice-Hans Perrier : Les penseurs de la lucidité postmoderne, d’Arendt à Francis Cousin, en passant par Guy Debord, posent un diagnostic incontournable sur nos sociétés moribondes à l’heure de l’ubiquité des médias tout-puissants. Le propre d’un univers concentrationnaire c’est d’éliminer la distinction entre l’intime et le public, pour que plus personne ne soit en mesure de prendre la parole et d’apporter sa pierre à l’édification d’une société épanouissante. Pendant que les politiciens professionnels monopolisent l’espace public, les consommateurs se réfugient dans un cocon préfabriqué – cocooning – qui n’a rien à voir avec une cellule familiale puisque l’état s’occupe de réglementer toutes les facettes de la vie de couple, prenant en charge les enfants et réglementant jusqu’aux usages domestiques pour finir par prendre en charge l’intimité de chacun. L’état totalitaire postmoderne viole les citoyens qui sont devenus des esclaves par consentement.

https://patricehansperrier.wordpress.com/2017/11/03/vers-une-authentique-renaissance-de-la-cite/

Paradoxalement, Arendt et consorts ont, dans un premier temps, excité la curiosité de cette gauche soixante-huitarde qui ambitionnait de révolutionner les rapports en société. De nos jours, ce sont les nouveaux conservateurs – combattant le néolibéralisme sous toutes ses formes – qui s’emparent de cette pensée féconde afin d’être en mesure de se forger des outils de combat effectifs et pérennes. Puisque le néolibéralisme ambitionne de briser toutes les frontières du langage humain, laissant au langage machine le soin de baliser l’espace transactionnel pour le plus grand profit des flux informatiques. La circulation de l’INFORMATION ne supporte aucune prise de parole au sein d’une agora qui a été transformée en parquet par les marchands du temple. C’est le Capital qui prend la parole à travers ses médias autorisés, lesquels permettent à la caste des politicards de venir y donner leur représentation factice.

Frédéric et le « dernier homme » de Zarathoustra : « quel délire, aujourd’hui j’ai vu un type d’une cinquantaine d’années avec un masque sous la douche dans mon club de sport….il n’y a pas que la bêtise qui définit l’époque, il y a aussi la couardise. » Il est en effet temps de comprendre que la rébellion des masses est terminée ; la soumission des masses est la marque de cette époque de bestiaux confinés et ce sont les masses qui souvent par leur veulerie imposent au pouvoir son comportement totalitaire ou barbaresque. Elle ne veut plus de liberté la masse mais du pain, des soins et de la télé – avec un peu d’argent et un gros masque. Le système ne s’écroule pas, il se réalise selon les prédictions les plus noires de Nietzsche et Tocqueville.

Voici ! Je vous montre le dernier homme.

« Amour ? Création ? Désir ? Etoile ? Qu’est cela ? » – Ainsi demande le dernier homme, et il cligne de l’œil.

La terre sera alors devenue plus petite, et sur elle sautillera le dernier homme, qui rapetisse tout. Sa race est indestructible comme celle du puceron ; le dernier homme vit le plus longtemps.

« Nous avons inventé le bonheur », – disent les derniers hommes, et ils clignent de l’œil.

Ils ont abandonné les contrées où il était dur de vivre : car on a besoin de chaleur. On aime encore son voisin et l’on se frotte à lui : car on a besoin de chaleur.

Tomber malade et être méfiant passe chez eux pour un péché : on s’avance prudemment. Bien fou qui trébuche encore sur les pierres et sur les hommes !

Un peu de poison de-ci de-là, pour se procurer des rêves agréables. Et beaucoup de poisons enfin, pour mourir agréablement.

On travaille encore, car le travail est une distraction. Mais l’on veille à ce que la distraction ne débilite point.

On ne devient plus ni pauvre ni riche : ce sont deux choses trop pénibles. Qui voudrait encore gouverner ? Qui voudrait obéir encore ? Ce sont deux choses trop pénibles.

Point de berger et un seul troupeau ! Chacun veut la même chose, tous sont égaux : qui a d’autres sentiments va de son plein gré dans la maison des fous.

« Autrefois tout le monde était fou », – disent ceux qui sont les plus fins, et ils clignent de l’œil.

« Amour ? Création ? Désir ? Etoile ? Qu’est cela ? » – Ainsi demande le dernier homme, et il cligne de l’œil.

La terre sera alors devenue plus petite, et sur elle sautillera le dernier homme, qui rapetisse tout. Sa race est indestructible comme celle du puceron ; le dernier homme vit le plus longtemps.

« Nous avons inventé le bonheur », – disent les derniers hommes, et ils clignent de l’œil.

Ils ont abandonné les contrées où il était dur de vivre : car on a besoin de chaleur. On aime encore son voisin et l’on se frotte à lui : car on a besoin de chaleur.

Tomber malade et être méfiant passe chez eux pour un péché : on s’avance prudemment. Bien fou qui trébuche encore sur les pierres et sur les hommes !

Un peu de poison de-ci de-là, pour se procurer des rêves agréables. Et beaucoup de poisons enfin, pour mourir agréablement.

On travaille encore, car le travail est une distraction. Mais l’on veille à ce que la distraction ne débilite point.

On ne devient plus ni pauvre ni riche : ce sont deux choses trop pénibles. Qui voudrait encore gouverner ? Qui voudrait obéir encore ? Ce sont deux choses trop pénibles.

Point de berger et un seul troupeau ! Chacun veut la même chose, tous sont égaux : qui a d’autres sentiments va de son plein gré dans la maison des fous.

« Autrefois tout le monde était fou », – disent ceux qui sont les plus fins, et ils clignent de l’œil.

https://nicolasbonnal.wordpress.com/?s=tocqueville

http://www.revuemethode.org/m121727.html

Prévoyons la crise, lisons Ibn Khaldun et ses conseils : « Or les habitants des villes s’occupent ordinairement de leurs plaisirs et s’abandonnent aux habitudes du luxe ; ils recherchent les biens de ce monde transitoire et se livrent entièrement à leurs passions. Chez eux, l’âme se corrompt par les mauvaises qualités qu’elle acquiert en grand nombre, et, plus elle se pervertit, plus elle s’écarte du sentier de la vertu. Il leur arrive même d’oublier dans leur conduite toutes les bienséances…Les habitants des villes, s’étant livrés au repas et à la tranquillité, se plongent dans les jouissances que leur offrent le bien-être et l’aisance, et ils laissent à leur gouverneur ou à leur commandant le soin de les protéger en leurs personnes et leurs biens…Les gens de la campagne, au contraire, se tiennent éloignés des grands centres de population…et ils repoussent avec dédain l’idée de s’abriter derrière des murailles et des portes »

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2019/10/11/ibn-khaldun-les-gens-de-la-campagne-au-contraire-se-tiennent-eloignes-des-grands-centres-de-population-habitues-aux-moeurs-farouches-que-lon-contracte-dans-les-vastes-plaines-du/

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2019/10/02/ibn-khaldun-or-les-habitants-des-villes-soccupent-ordinairement-de-leurs-plaisirs-et-sabandonnent-aux-habitudes-du-luxe-ils-recherchent-les-biens-de-ce-monde-transitoire-et-se-l/

A l’attaque, lecteur… Suivons l’inoxydable exemple : « Et ils découvrirent trente ou quarante moulins à vent qu’il y a dans cette plaine, et, dès que don Quichotte les vit, il dit à son écuyer : « La fortune conduit nos affaires mieux que ne pourrait y réussir notre désir même. Regarde, ami Sancho ; voilà devant nous au moins trente démesurés géants, auxquels je pense livrer bataille et ôter la vie à tous tant qu’ils sont. Avec leurs dépouilles, nous commencerons à nous enrichir ; car c’est prise de bonne guerre, et c’est grandement servir Dieu que de faire disparaître si mauvaise engeance de la face de la terre…ce sont des géants, te dis-je ; si tu as peur, ôte-toi de là, et va te mettre en oraison pendant que je leur livrerai une inégale et terrible bataille…Ne fuyez pas, lâches et viles créatures, c’est un seul chevalier qui vous attaque. »

https://nicolasbonnal.wordpress.com/?s=galice

« Tout se casse la gueule ». Le journal de notre lecteur Pierre sur cette énorme crise en cours : « Tout se casse la gueule. A Dieppe, la moitié des bars et restos vont fermer. Idem au Tréport où les abrutis veulent installer une forêt d’éoliennes en mer. On traine à la ferme ou dans les ports. Mais je ne suis pas sûr qu’il y ait encore un capitaine à bord du NWO. Cela m’a l’air de partir en vrille partout. Faut les faire se battre entre eux. On va vers du moins trente PIB en France. Mercedes vient de lâcher la marque SMART ce jour. Je suis partisan de lyncher les syndicats pour commencer, les fonctionnaires et l’éducation nationale ! On survit. On fait du sport pour survivre, du vélo. On mange bien. On se les gèle grave en ce moment. »

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/06/26/antoine-et-notre-france-aneantie-suicidee-et-ruinee-sinon-le-but-est-de-tous-nous-controler-pas-de-nous-guerir-aujourdhui-4-chiffres-102-millions-de-chomeurs-partiels-sur-les/

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/04/18/antoine-nous-vivons-un-ecroulement-en-direct-lindustrie-francaise-tourne-a-30-celle-de-lallemagne-a-75-9-millions-de-chomeurs-partiels-soit-50-du-prive-contre-15-aux-etats-u/

https://www.estrepublicain.fr/economie/2020/07/03/mercedes-abandonne-smartville-et-cherche-un-repreneur?fbclid=IwAR3r37ii3CZPf7Md49JALJlbXtNRcBV4xtgfw0nhKYtXy_qwRuxrqGumnrQ