Achetez ce livre ! Sinon Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens sur les analyses patriotiques et symboliques

Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens sur les analyses patriotiques et symboliques

https://voxnr.com/49745/rene-guenon-et-le-genie-des-gilets-jaunes-anonymes

http://www.dedefensa.org/article/nizan-et-les-caracteres-de-notre-tyrannie-bourgeoise

http://www.dedefensa.org/article/zygmunt-bauman-et-le-bon-usage-du-terrorisme

http://www.dedefensa.org/article/bernanos-pourquoi-les-francais-nont-plus-de-patrie

http://www.dedefensa.org/article/victor-hugo-et-les-gilets-jaunes

http://www.dedefensa.org/article/bourdieu-et-les-grevistes-face-au-gouvernant-de-droit-divin

http://lesakerfrancophone.fr/rene-guenon-et-les-grands-esprits-pour-les-gilets-jaunes

http://www.dedefensa.org/article/frederic-schiller-et-la-faillite-occidentale

https://voxnr.com/49760/christopher-lasch-et-la-secession-des-elites-occidentales

Publicités

Hollywood (vive Hollywood) et la théorie de la conspiration

Hollywood et la théorie de la conspiration

Certains pensent qu’Hollywood est une des simples agences de notre bon Etat profond US. On sait par exemple que la CIA a imposé dans le monde les musées actuels et l’expressionnisme abstrait, bref toute l’entropie artistique contemporaine. Les patrons de la CIA sont ces  « fils à papa sortis de l’Ivy League » (Manfred Holler) qui ont toujours géré au mieux les intérêts financiers et les collections d’art des familles à Wall Street ; d’autre part les grandes stars (Fred Astaire, John Wayne, James Stewart) ont toujours accompagné l’agenda impérial américain. On sait aussi que l’Exorciste de Friedkin fut produit et écrit par William Peter Blatty (CIA officiel) et servait un objectif de reprise en main des populations en occident ; il servit peut-être aussi à justifier la campagne globale d’avortement et la triple guerre contre le pauvre Irak (revoyez le début).

D’autres pensent au contraire qu’Hollywood, comme la presse), sert la liberté et dénonce les excès du gouvernement et des sévices secrets ! Serge de Beketch me disait que là se trouvait la combine : une série comme X-Files sert des agendas gouvernementaux bien précis, comme de déconsidérer les théories de ceux qui doutent. On dénonce bêtement ou excessivement tels excès – et la brave dénonciation s’annule elle-même. Un épisode de Deux fics à Miami montrait comment le gouvernement exploite le délirium extraterrestre pour monter des opérations psy et essayer de nouveaux systèmes d’armement. Les extraterrestres, c’est la guerre froide !

On va parler de huit films, car comme on sait le huit est le nombre de la CIA.

Matrix : produit pour jeunes universitaires en mal de techno-glose. C’est certainement le plus conspiratif et le plus gnostique de nos films. La réalité est un bandeau agité devant notre naseau. Mais nous préférons la mauvaise pilule à la bonne. C’est que le monde décrété vrai des frères Washowski (depuis mués en transsexuels) est pire que celui qu’ils veulent détruire. Voyez matrix 2 ! A noter que le mérovingien popularisé par le da Vinci Code  est venu nous saluer dans le deuxième navet pour nous rappeler combien le prieuré de Sion importe à nos élites globales. Ce qu’apprend Matrix c’est qu’on préfère la matrice à la réalité. C’est la leçon de Cypher avec son beefsteak. Voyez les idiots du village médiatique qui se rassemblent à Portmeirion pour répéter la partie d’échecs du prisonnier. Ils préfèrent la matrice de la série à la réalité du paysage ou à la fuite du personnage. Un autre beau rôle anti-christique de Keanu Reeves est bien sur l’Associé du diable, tourné dans l’appartement de Donald Trump sur Central Park.

Red : film décalé et culotté, qui voit Bruce Willis parodier enfin ses rôles de sauveur du monde ! On se moque de la CIA, des Merkel de la CIA, des Macron de la CIA, on humilie le vice-président, on parodie la survie avec un tordant John Malkovitch et on réconcilie même l’Amérique et la Russie par une histoire d’amour. La suite est aussi déjantée, avec allusion à Wikileaks et aux « rock stars de la tuerie de masse conceptuelle »…

Opération espadon : je me souviens de l’article de Charlie Hebdo qui en parlait en septembre 2001. Le film de Dominic Sena, avec un John Travolta en pleine forme démontre froidement que les services secrets occidentaux débauchent les hackers et organisent eux-mêmes les attentats pour calmer leurs populations et punir tous les Irak de la planète. A transmettre à Bollyn.com ; pour Charlie c’est tard.

Hors de contrôle (Edge of darkness) : un bon chrétien nommé Mel Gibson venge sa fille (une actrice serbe !) martyr de l’Etat profond et aussi d’une association d’activistes écologiques. Le produit britannique est cruel et rend bien parano. Le film s’attaque moins au nucléaire qu’à ce qui le protège, les polices parallèles, la violence cryptée, les territoires interdits (nous sommes entourés de barbelés, plus que les troupeaux). Une naïve référence à la presse libre. Mais comme disait Serge de Beketch, les gens ont besoin de vaseline (il le disait à propos d’Erin Brokovitch).

Mulholland Falls : un très bon film antisystème du cinéaste maori Tahamori (son Once were warriors est un chef d’œuvre inconnu) bizarrement compromis dans une affaire de mœurs peu après (cela ne vous rappelle rien ?). Référence aux scintillantes années cinquante, Mulholland Falls montre la montée de l’Etat profond et du complexe militaro-industriel du président-général Eisenhower. Ce dernier fut d’ailleurs le créateur de la DARPA, agence créée pour répliquer à spoutnik !

Shooter : un film très audacieux du talentueux cinéaste black Antoine Fuqua. Un sniper piégé par l’Etat profond (il est un patsie, comme le pauvre Oswald) se venge et massacre tout son monde, l’US sénateur compris. Comme dit Fuqua, le bon gros panel a préféré cette fin – on lui en proposait une moins vengeresse. Le FBI y est présenté comme une gentille et professionnelle agence luttant (avec le NYT ?) contre les pourris de notre Etat profond.

L’invasion des profanateurs de sépulture : grand classique des années cinquante censé critiquer l’anticommunisme de Forrestal selon Oliver Stone ! Je ne suis pas d’accord (en plus Forrestal fut décrété fou). Le film explique justement (il faut toujours être littéral) que les êtres humains renaissent comme alias avec des pods ; comme vous avec votre portable, avec votre personnalité électronique et tout le reste. Le body snatcher ? Un connecté, dépossédé de lui.

En quatrième vitesse : le classique des classiques, ma première critique de cinéma à l’idiot international. Le meilleur film noir du cinéma américain, tourné aussi sur l’Etat profond, le nucléaire, la peur du nucléaire, l’art contemporain, le FBI et toute leur panoplie. Le réalisateur est Robert Aldrich, propre neveu du sénateur-fondateur de la Fed marié à une fille Rockefeller. On rappelle que la Fed fut créée en 1913 pour financer la guerre l’année suivante. Le cas Aldrich montre que le serpent de la connaissance se mord la queue.

Et voilà… Pour ceux qui, comme nous, se moquent de l’alunissage de la Nasa (et puis quoi encore ? Cinquante après, le yankees utilisent des moteurs russes pour se lancer dans l’espace !!!,) je recommanderai Capricorne One (ce film sans génie de Yates montre que le gouvernement et ses agences veulent faire croire à une conquête martienne). Avec OJ Simpson. Comme dit Miles Mathis, il y a des « acteurs » qui ont un drôle de destin (pour Miles, le procès OJ était aussi un film).

On laisse Guy Debord conclure : « Mais l’ambition la plus haute du spectaculaire intégré, c’est encore que les agents secrets deviennent des révolutionnaires, et que les révolutionnaires deviennent des agents secrets. »

François Boulo à Magali Lunel : «Vous croyez que les Gilets Jaunes ne sont pas épuisés de se mobiliser ? Ils le font parce qu’ils n’en peuvent plus ! Y’a trop de misère. 9M de pauvres. Des gens qui font les poubelles ou ne se nourrissent pas pendant 2 jours !». Il explique ensuite brillamment en quoi la politique de Macron d’engraisser les très riches est irrationnelle.

Viol au-dessus d’un nid de cocus : leur mondialisation gargouille et l’aéroport de Denver (Denfer) vous souhaite un bon voyage Illuminati. Ils fêtent un mois de mars décidément particulièrement riche en sacrifices humains…

L’aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit «Bienvenue au siège des Illuminati»

L’aéroport international de Denver a installé une gargouille parlante animatronique qui se moque des conspirations «Illuminati» entourant l’aéroport. Quand on comprend le véritable but des gargouilles, la «conspiration» ne fait que s’épaissir.

Publié Il y a 2 semaines 

sur 5 mars 2019

ParCitoyen vigilant

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

L’aéroport international de Denver (DIA) est un endroit effrayant et il continue de s’aggraver. Si vous lisez mon article de 2008 intitulé Sinister Sites: l’aéroport international de Denver , vous connaissez déjà son cheval démoniaque qui a tué son créateur, sa plaque maçonnique portant l’inscription «Commission de l’aéroport du monde nouveau» et ses horribles peintures murales illustrant un génocide.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Dix ans plus tard, cette peinture murale me fait encore complètement fuir.

Toutes ces choses bizarres et bien d’autres conduisent à des «complots» concernant l’aéroport et son éventuel objectif secret. Qu’est-ce qui se passe avec les marques bizarres sur le sol? Pourquoi ont-ils construit un système de tunnels massif sous l’aéroport? Et, bien sûr, pourquoi y a-t-il des gargouilles qui surveillent les voyageurs?

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Une des deux gargouilles surplombant la réclamation des bagages à la DIA.

Au lieu de fournir aux contribuables des explications rationnelles sur l’aéroport qu’ils doivent utiliser, la DIA a récemment lancé une campagne médiatique pour se moquer des conspirations entourant l’aéroport. Et cette campagne était bizarre.

Cette année, la DIA a décidé d’aller encore plus loin en installant une gargouille animatronique parlante qui surprendra les voyageurs avec des blagues et des commentaires insolites. L’aéroport a mis en ligne sur YouTube une vidéo illustrant cet événement qui a probablement coûté beaucoup d’argent aux contribuables.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Une capture d’écran de la vidéo de la gargouille parlante.

Dans la vidéo, la gargouille dit à un passager:

« Bienvenue au siège des Illuminati, je veux dire, l’aéroport international de Denver! »

Dans un autre morceau hilarant, il dit:

« Eh bien, j’ai 243 ans maintenant ».

Si vous faites le calcul, cela signifie que la gargouille est née en 1776. Les Illuminati de Bavière ont été fondés en 1776 . La vidéo se termine par des images classiques des Illuminati.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Je me souviens quand les aéroports se concentraient sur les avions et autres.

À en juger par les commentaires sur YouTube, la plupart des téléspectateurs n’apprécient pas la gargouille.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"
L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"
L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

La question qui demande à être posée est: POURQUOI? Pourquoi un démon à cornes effrayant parle-t-il à des personnes qui essaient de prendre un vol?

Un porte-parole de la DIA a déclaré à Fox News :

«DEN est connu pour les complots sur notre aéroport et nous voulions trouver un moyen ludique de les accepter. Nous nous efforçons toujours de gagner le cœur de nos passagers en leur donnant l’inattendu. Nous espérons que la gargouille a fait rire tous les participants et leur a donné envie de voyager à travers DEN. »

Comme l’a déclaré un commentateur: «S’il existe un endroit dans le monde, vous ne voulez rien d’imprévu, c’est un endroit où vous entrez dans un tube encombré de moteurs à réaction et montez très haut dans le ciel». De plus, les aéroports ont-ils réellement besoin de campagnes de marketing? Je veux dire, les gens vont dans les aéroports parce qu’ils doivent le faire. Il n’y a pas de compétition aéroportuaire.

Dans un tweet un peu bizarre (pour un aéroport international), la DIA affirme que la gargouille fête le 24e anniversaire de l’aéroport.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Ce n’est pas le genre de hashtags que vous voudriez voir d’un aéroport.

Cela fait à peine sens. Et pourquoi célèbrent-ils leur 24e anniversaire? Ce n’est pas un jalon. Plus important encore, pourquoi une gargouille?

C’est quoi une gargouille?

L’origine et le but des gargouilles sont quelque peu vagues et mystérieux. Cependant, ces «démons de pierre» ont tendance à apparaître dans des endroits hautement ésotériques. Par exemple, les gargouilles les plus célèbres au monde sont probablement celles qui se perchent au sommet de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce monument célèbre a été construit par les Templiers (un ordre occulte du Moyen-Age) et regorge de symbolisme ésotérique.

L'aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit "Bienvenue au siège des Illuminati"

Une des gargouilles au sommet de la cathédrale Notre-Dame donnant sur Paris.

Tandis que l’explication courante des gargouilles est qu ‘«ils éloignent le mal», des chercheurs occultes s’accordent pour dire que la vérité est infiniment plus profonde.

«Ce qui est le plus impressionnant dans l’art de la gargouille est que, dans le monde médiéval, il est possible de faire des similitudes dans la conception, voire dans le style, entre des formes construites aussi éloignées que le nord de l’Écosse et le sud de l’Espagne. La perte moderne de la tradition ésotérique ancienne signifie qu’une grande partie de la signification de ces figures fascinantes est maintenant méconnue, bien que des survivances souvent étranges soient clairement influencées par la littérature grimoire ou comportent des inscriptions ou des sigils ésotériques ou magiques, par exemple , l’extraordinaire collection sur les murs de l’église paroissiale de la ville de Littleborough dans le Lancastrian. ” 
– Fred Gettings, Dictionary of Demons

Eliphas Levi, l’un des occultistes les plus influents du monde occidental, a écrit dans son célèbre livre Dogme et Rituel de la Haute-Magie que les gargouilles sont l’un des nombreux visages du «terrible empereur de la nuit».

«Nous revenons encore une fois à ce terrible chiffre quinze, symbolisé dans le Tarot par un monstre acculé sur un autel à cornes, muni de seins et de organes génitaux d’homme – une chimère, un sphinx malformé, synthèse de difformités . Au-dessous de cette figure, nous lisons une inscription franche et simple – LE DIABLE. Oui, nous affrontons ici ce fantôme de toutes les terreurs, le dragon de toutes les théogonies, l’Ahriman des Perses, le Typhon des Égyptiens, le Python des Grecs, le vieux serpent des Hébreux, le monstre fantastique, le cauchemar, Croquemitaine, la gargouille, la grande bête du Moyen Âge et, pire que tout, le Baphomet des Templiers, l’idole barbue de l’alchimiste, la divinité obscène de Mendès, le bouc du Sabbat.

En bref, les gargouilles représentent parfaitement l’occultisme. Pour les profanes, ces créatures grotesques ne sont que des « décorations ». Pour les initiés, ils représentent les forces démoniaques obscures que l’on peut trouver dans le monde spirituel – si l’on sait s’y prendre.

Pour toutes ces raisons, installer une gargouille à la DIA est parfaitement logique.

Carnage, le film en huis clos impeccable où Polanski règle encore ses contes avec le politiquement correct américain.

http://www.dedefensa.org/article/kubrick-et-polanski-contre-les-elites-occidentales

https://www.youtube.com/watch?v=uoiZxkBzkCk&list=PLeuofhRIA8xEtGXy8j9TaYtT5viQbdq3I

Fausse bannière et vraie censure. 10 ans de prison pour possession d’images ? Planète-prison décidément. Pourtant, People viewing the video willl see what they want to see, If they believe its fake , they will see fake things If they believe it is real, they will see real things.

https://www.zerohedge.com/news/2019-03-16/nz-threatens-10-years-prison-possessing-mosque-shooting-video-web-hosts-warned

http://stateofthenation2012.com/?p=118764

Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens sur les analyses patriotiques et symboliques

Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens sur les analyses patriotiques et symboliques

https://voxnr.com/49745/rene-guenon-et-le-genie-des-gilets-jaunes-anonymes

http://www.dedefensa.org/article/nizan-et-les-caracteres-de-notre-tyrannie-bourgeoise

http://www.dedefensa.org/article/zygmunt-bauman-et-le-bon-usage-du-terrorisme

http://www.dedefensa.org/article/bernanos-pourquoi-les-francais-nont-plus-de-patrie

http://www.dedefensa.org/article/victor-hugo-et-les-gilets-jaunes

http://www.dedefensa.org/article/bourdieu-et-les-grevistes-face-au-gouvernant-de-droit-divin

http://lesakerfrancophone.fr/rene-guenon-et-les-grands-esprits-pour-les-gilets-jaunes

http://www.dedefensa.org/article/frederic-schiller-et-la-faillite-occidentale

https://voxnr.com/49760/christopher-lasch-et-la-secession-des-elites-occidentales