Immigration : quand les sénateurs américains résistaient

 

 

Nous sommes en 1953. « On » fait déjà pression pour remplacer les Américains, mais bizarrement un petit groupe de sénateurs résiste, et malgré l’infâme Truman manipulé par qui l’on devine, trouve les mots pour maintenir un statu quo pour sauver le pays.

 

Speaking in the Senate on March 2, 1953, McCarran said:

I believe that this nation is the last hope of Western civilization and if this oasis of the world shall be overrun, perverted, contaminated or destroyed, then the last flickering light of humanity will be extinguished. I take no issue with those who would praise the contributions which have been made to our society by people of many races, of varied creeds and colors. … However, we have in the United States today hard-core, indigestible blocs which have not become integrated into the American way of life, but which, on the contrary are its deadly enemies. Today, as never before, untold millions are storming our gates for admission and those gates are cracking under the strain. The solution of the problems of Europe and Asia will not come through a transplanting of those problems en masse to the United States. … I do not intend to become prophetic, but if the enemies of this legislation succeed in riddling it to pieces, or in amending it beyond recognition, they will have contributed more to promote this nation’s downfall than any other group since we achieved our independence as a nation.

 

Article Wikipédia à lire : Immigration and Nationality Act of 1952

 

Les aveux du système (dans Captain America) : « l’humanité doit rendre sa liberté de sa propre volonté. »

HYDRA was founded on the belief that humanity could not be trusted with its own freedom. What we did not realize, was that if you try to take that freedom, they resist. The war taught us much. Humanity needed to surrender its freedom willingly. After the war, SHIELD was founded and I was recruited. The new HYDRA grew. A beautiful parasite inside SHIELD. For seventy years HYDRA has been secretly feeding crisis, reaping war. And when history did not cooperate, history was changed.

Découvrez captain America et le comics troupier… et le génie de Jack Kirby (Jacob Kurtzberg) derrière tout cela.

Jack Kirby, né Jacob Kurtzberg le  dans le Lower East Side à New York et mort le à Thousand Oaks en Californie, est un des artistes les plus influents, célèbres et prolifiques de la bande dessinée américaine. Surnommé « the King of Comics » (« le Roi de la bande dessinée »), il est à l’origine de nombreuses séries qui marquèrent l’histoire des comics américains.

En 1940, il crée, avec Joe SimonCaptain America ; en 1947, toujours avec Joe Simon il invente le genre des comics de romance ; dans les années 1960, avec Stan Lee, il crée de nombreux super-héros qui font la renommée de l’éditeur Marvel Comics, notamment : Les Quatre FantastiquesL’Incroyable Hulk, le puissant ThorLes VengeursLes X-Men ; enfin dans les années 1970 pour DC Comics il entreprend son œuvre la plus ambitieuse, constituée de quatre comics reliés pour former une seule saga, Le Quatrième Monde. Après cela, il poursuit une carrière moins marquée par la nouveauté mais toujours fructueuse pour Marvel ou pour des éditeurs indépendants.

Il marque ainsi le monde des comics en produisant des œuvres qui connaissent un réel succès populaire et toujours admirées par ses pairs. Son goût pour le grotesque valut à quelques-unes de ses œuvres de se faire censurer en France, y compris par ses propres éditeurs.

Malgré cette reconnaissance, Jack Kirby connaît des déboires avec ses éditeurs, surtout Marvel, qui ne reconnaît pas de droits d’auteur ; ce conflit, qui s’était achevé du vivant de Jack Kirby, a depuis repris car ses enfants, en 2009, réclament à Marvel le retour des copyrights des séries créées dans les années 1960 ; la justice a rejeté le bien-fondé de cette demande même si l’avocat a fait appel. Mais, si son nom est toujours connu dans l’univers des comics, c’est essentiellement grâce à la force de son art qui s’est parfaitement adapté au style épique des histoires de super-héros.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Kirby