Si Dieu n’intervient pas contre la Bête…L’Europe génocidaire va ENFIN GRACE AUX SANCTIONS nous couper les vivres : pas de gaz et pas de courant (Zerohedge.com). La masse est déjà résignée à crever pour BHL et son ‘génie-prophète juif’ (authentique) Zelenski. La soumission européenne au diktat américain va se terminer en génocide physique (le culturel a déjà eu lieu). Confirmation que l’Allemagne plonge dans le noir ; Marine Le Pen protège Macron comme prévu. Tout cela va se terminer par une catastrophe totale absolue avant peut-être cet automne. Réaction nationale (gilets jaunes puissance dix) ou anéantissement consenti du troupeau avili via abrutissement médiatique et oppositions contrôlées. Le rêve couillon européen est froidement mué en utopie génocidaire. Le Maire annonce un monstrueux rationnement et le passe énergétique : « il faut être courageux ». Walesa (autre bon catho) promeut la dépopulation de la Russie. Masse inconsciente : « à la télé on dit qu’y faut moins consommer… »

Biden, si gâteux et impopulaire qu’il soit chez lui, peut exiger ce qu’il veut de ses sujets européens ; même Obama n’osait pas – n’osa pas – aller si loin ; il est vrai que cette soumission est suicidaire et risque d’être génocidaire, et par là limitée dans le temps et dans l’espace : par haine rabique de la Russie et soumission social-démocrate aux intérêts ricains en Europe, on peut benoitement demander à tout un continent de crever.

On verra. Impossible n’est pas européen, par les temps qui courent.

Il y a quelques années j’avais publié sur fr.sputniknews.com un texte de rappel repris par Médiapart : Trotsky soulignait la soumission des Européens aux yankees.

« Contrairement à ses disciples archéo-crétins ou néocons, Léon Trotsky est souvent irréprochable sur le terrain de l’analyse: voyez ce qu’il dit de Léon Blum dans son journal! Sur l’actuelle soumission de l’Europe, on peut lire ces lignes prononcées en juillet 1924:

« Le capital américain commande maintenant aux diplomates. Il se prépare à commander également aux banques et aux trusts européens, à toute la bourgeoisie européenne. C’est ce à quoi il tend. Il assignera aux financiers et aux industriels européens des secteurs déterminés du marché. Il réglera leur activité. En un mot, il veut réduire l’Europe capitaliste à la portion congrue… »

Trotsky confirmait une balkanisation de l’Europe voulue par les USA :

« Déjà, dans les thèses pour le 3e congrès de l’I. C., nous écrivions que l’Europe est balkanisée. Cette balkanisation se poursuit maintenant. »

Trotsky soulignait aussi le risible «mot d’ordre d’émancipation » si caractéristique de l’invraisemblable cruauté américaine (Tocqueville ou Beaumont en parlaient déjà : pour liquider les indiens ou exploiter les noirs, faites donner les juristes !) :

« L’histoire favorise le capital américain: pour chaque brigandage, elle lui sert un mot d’ordre d’émancipation. En Europe, les États-Unis demandent l’application de la politique des “portes ouvertes”… Mais, par suite des conditions spéciales où se trouvent les États-Unis, leur politique revêt une apparence de pacifisme, parfois même de facteur d’émancipation. »

Puis j’ajoutais :

« Trotsky affirme que le meilleur allié des Etasuniens dans cette infecte inféodation des Européens n’est jamais la droite, quelque couards et stupides que puissent être ses politiciens! Non, le meilleur allié du ploutocrate américain, c’est la gauche, c’est la social-démocratie. Et c’est le Révolutionnaire du siècle passé qui l’écrit :

« Pendant ce temps, l’Amérique édifie son plan et se prépare à mettre tout le monde à la portion congrue… La social-démocratie est chargée de préparer cette nouvelle situation, c’est-à-dire d’aider politiquement le capital américain à rationner l’Europe. Que fait en ce moment la social-démocratie allemande et française, que font les socialistes de toute l’Europe ? Ils s’éduquent et s’efforcent d’éduquer les masses ouvrières dans la religion de l’américanisme; autrement dit, ils font de l’américanisme, du rôle du capital américain en Europe, une nouvelle religion politique. »

Il faut reconnaître que ce rappel, si juste qu’il soit, doit être nuancé : les Européens ont méprisé Bush (c’était encore autorisé) puis craché sur Trump, qui ne leur avait fait aucun mal ; et ils divinisent Biden, qui ne demandent que leur mort – ainsi il est vrai (Davos-City oblige) que la mort des USA. Biden incarne à la perfection le complexe décrit jadis par le libertarien Rothbard : welfare state et warfare state. Un Etat incompétent, dépensier, chaotique, méphitique, interventionniste, tentaculaire et démentiel est la marque aujourd’hui de l’Amérique démocrate comme de son atroce ersatz de colonie européenne : l’Europe n’est pas le petit cap de l’Asie de Valéry, mais bien celui de l’Amérique qui peut en faire l’usage ordurier qu’elle désire. Les partis socialistes et les droites post-souverainistes (le « centre » façon Juppé-Macron-Bayrou)  iront jusqu’au bout dans cette vilénie qui tourne à l’infamie. Aux Gamelin de Xavier Moreau  succèdent les Ganelon.

Les prochaines élections US devraient consacrer (sauf truquage informatique béni par Zuckerberg et les médias) un triomphe républicain ; les républicains sont moins populaires en Europe catho-centriste-socialo que les démocrates mais on ne sera pas sortis de l’auberge. Ce qui nous sauvera c’est une volonté de vivre pas une volonté de suivre un maître (une élite hostile au sens strict) qui extermine froidement depuis 1917 la civilisation européenne.

Sources :

Bibliographie Léon Trotsky- Discours sur les perspectives de l’évolution mondiale (Marxists. Org)

https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/220117/comment-trotsky-explique-la-soumission-europeenne-aux-usa

https://www.zerohedge.com/markets/social-peace-great-danger-germany-quietly-shutting-down-energy-crunch-paralyzes-economy

https://www.zerohedge.com/geopolitical/sir-lanka-protesters-storm-presidents-house-amid-economic-meltdown

https://www.liberation.fr/international/europe/allemagne-au-moins-9-femmes-victimes-de-drogues-du-violeur-pendant-une-fete-du-parti-du-chancelier-20220709_VVKE6YSMZVDPNBHFJJ4SKCMSLE/

https://lesakerfrancophone.fr/la-dictature-de-bruxelles-et-le-retour-du-herrenvolk-race-des-seigneurs

https://www.zerohedge.com/energy/french-german-leaders-warn-populations-prepare-total-cut-russian-gas-social-unrest-looms

https://egaliteetreconciliation.fr/L-ancien-president-polonais-Lech-Walesa-suggere-de-ramener-la-Russie-a-moins-de-50-millions-d-68862.html

https://lesakerfrancophone.fr/rien-ne-sera-plus-comme-avant

https://lesakerfrancophone.fr/la-crise-de-linflation-du-gaz-est-loin-detre-terminee-ou-les-prix-vont-ils-enfin-sarreter

6 réflexions sur « Si Dieu n’intervient pas contre la Bête…L’Europe génocidaire va ENFIN GRACE AUX SANCTIONS nous couper les vivres : pas de gaz et pas de courant (Zerohedge.com). La masse est déjà résignée à crever pour BHL et son ‘génie-prophète juif’ (authentique) Zelenski. La soumission européenne au diktat américain va se terminer en génocide physique (le culturel a déjà eu lieu). Confirmation que l’Allemagne plonge dans le noir ; Marine Le Pen protège Macron comme prévu. Tout cela va se terminer par une catastrophe totale absolue avant peut-être cet automne. Réaction nationale (gilets jaunes puissance dix) ou anéantissement consenti du troupeau avili via abrutissement médiatique et oppositions contrôlées. Le rêve couillon européen est froidement mué en utopie génocidaire. Le Maire annonce un monstrueux rationnement et le passe énergétique : « il faut être courageux ». Walesa (autre bon catho) promeut la dépopulation de la Russie. Masse inconsciente : « à la télé on dit qu’y faut moins consommer… » »

    1. Votre réflexion me rappelle une planche de la B.D. *Le baron noir*, qui montrait les deux intellectuels avancés de gauche (pléonasme, évidemment), la tortue et l’éléphant, passer en revue les explications rationnelles (à leurs yeux) pour expliquer le caractère catastrophique de la situation, à savoir les « prélèvements régulateurs » effectués contre le troupeau des moutons. Ayant énuméré la liste des « suspects habituels » fournis par la doxa néo-marxiste, nos deux compères en arrivaient, désolés, à cette conclusion : la seule explication ne pouvait être que celle-ci, théologique, savoir que le Baron Noir était un fléau envoyé par Dieu. Ils auraient pu ajouter que l’aigle était, en plus, possédé par sinon par l’esprit du Malin, du moins par un esprit malin. 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :