Théorie du complot ? LCI confirme : on va parquer les Français dans des camps d’internement. Députés et médias euphoriques. Ce sera la mitrailleuse pour ceux qui refuseront le vaccin (merci à Franz). La docilité incroyable du troupeau leur fera commettre toutes les horreurs.

MESURES SANITAIRES – Le sujet de l’isolement contraint des cas Covid divise sur les parlementaires. Un sénateur LR a même exprimé son indignation en évoquant « des camps d’internement. » Une proposition de loi a été déposée. Voici ce qu’elle contient.

25 nov. 15:37 – Vincent Michelonhttps://b2473b4154bff6d3df6d217674b91a05.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-37/html/container.html?n=0

Les députés pourront-ils trouver un consensus sur des mesures d’isolement coercitives pour les cas positifs au Covid-19 ? La question se pose sérieusement, après l’appel d’Emmanuel Macron à un débat parlementaire, mardi soir. 

Ce sujet, qui questionne directement les libertés fondamentales, est déjà un casse-tête au sein même de l’exécutif. Forcé de constater que l’isolement des personnes positives est loin d’être optimal en France, ce dernier envisage plusieurs pistes, dont celle consistant à rendre la mesure plus coercitive qu’elle ne l’était. 

Sur ce sujet ultrasensible, alors que les députés de l’opposition ont déjà été échaudés par les débats autour de la loi sur la « sécurité globale », le chef de l’État veut trouver un terrain d’entente. « Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante. Un vrai débat démocratique doit se tenir », a-t-il indiqué mardi lors de son allocution. « Si nous voulons éviter un confinement, nous devons être plus contraignants à l’égard de celles et ceux qui ont le virus. »

TOUTE L’INFO SURCOVID-19 : LA FRANCE TOUCHÉE PAR UNE DEUXIÈME VAGUE D’AMPLEUR

1500 euros d’amende ?

Dans une lettre adressée début novembre au président de la République, les députés du groupe Agir Ensemble, proche de la majorité présidentielle, avaient plaidé pour un cocktail de mesures destinées à mieux contrôler l’épidémie, et notamment de rendre cette quarantaine beaucoup plus contraignante. Pour éviter un nouveau confinement, ils proposaient de faire de l’auto-isolement « une obligation légale », avec décision administrative individuelle notifiée aux personnes positives pour une durée de 14 jours, aux cas contacts pour une durée de 7 jours, assortie de contrôles aléatoires au domicile. 

Veni vidi twitti. On prévoyait tout il y a quatre ans. Donald Trump n’a aucun intérêt à se rendre. En France et en Europe on est déjà en dictature, alors… Mike Adams : « Trump invoque la disposition sur l’ingérence étrangère de son décret exécutif de 2018, autorisant une réponse militaire à la cyberguerre, voir NSPM 13…(…) Twitter, Facebook, CNN, le Washington Post, Google, MSNBC, etc., peuvent désormais tous être complètement saisis, fermés ou repris par l’administration Trump… Trump pourrait encore avoir besoin d’un million de patriotes armés pour se présenter à DC alors que les moments critiques de tout cela sont annoncés publiquement. Attendez-vous à recevoir d’autres instructions de votre commandant en chef. »

En vertu de la loi américaine existante, essayer de truquer les votes est un crime. Selon la loi militaire en temps de guerre, c’est une trahison. Et dans le cadre de l’OE 2018, chacune des entités engagées dans ce comportement verra tous ses actifs saisis par le Trésor américain .

Traduit en langage clair, cela signifie que Twitter, Facebook, CNN, le Washington Post, Google, MSNBC, etc., peuvent désormais tous être complètement saisis, fermés ou repris par l’administration Trump, car ils sont tous engagés dans la les comportements définis décrits dans l’EO 2018, que Trump vient de citer.

https://www.naturalnews.com/2020-12-03-situation-update-dec-3rd-trump-invokes-foreign-interference.html

https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/12/elections-americaines-lidentite-du.html

« Le seul argumentaire du système, de ses intendants et de leur populace de téléphages est l’insulte tempérée par la menace. Quoiqu’on dise on est accusé de théorie de la conspiration avec un ricanement insultant et surtout menaçant. » La « Théorie du complot » entre le camp de concentration et le comique de répétition (1095 mots de tête).

                                                     C’est du poumon que vous êtes malade

Le seul argumentaire du système, de ses intendants et de leur populace de téléphages est l’insulte tempérée par la menace. Quoiqu’on dise on est accusé de théorie de la conspiration avec un ricanement insultant et surtout menaçant.  Théorie de la conspiration rimera un jour avec camp de concentration pour les contrevenants et rime aussi avec le fameux comique de répétition. Pensez au poumon du Malade imaginaire de Molière, auteur qui n’a jamais été autant d’actualité : les Femmes savantes, les précieuses, le Malade imaginaire, Tartufe, le Bourgeois gentilhomme et surtout Georges Dandin, cocu à répétition des temps pseudo-cycliques.

Donc si l’on évoque Schwab, Davos, Gates, le mondialisme, l’ARN, l’ADN ou autres, on est accusé de complotisme sur un ton de précieux dégoûté. Cela montre que le système s’est renforcé/affaibli, qui peut s’établir sur une désertification intellectuelle bien globalisée.

Reprenons cette remarque extraordinaire de Guy Debord (il existe une bibliothèque pour l’insulter) sur ces mondialistes qui n’existent pas, ces vaccinateurs qui n’existent pas, ces banquiers qui n’existent pas, ce Reset qui n’existe pas, cet ADN qui n’existe pas, cette censure intégrale qui n’existe pas, cette élection volée qui n’existe pas, cette dictature qui n’existe pas, et tout le reste :

« La plus grande exigence d’une Mafia, où qu’elle puisse être constituée, est naturellement d’établir qu’elle n’existe pas, ou qu’elle a été victime de calomnies peu scientifiques ; et c’est son premier point de ressemblance avec le capitalisme. Mais en la circonstance, cette Mafia irritée d’être seule mise en vedette, est allée jusqu’à évoquer les autres groupements qui voudraient se faire oublier en la prenant abusivement comme bouc émissaire. »

La cabale mondialiste (voyez mon livre Littérature et conspiration pour constater que Dostoïevski, Chesterton ou Jack London la voient venir en leur temps…) n’existant pas, ne peut exister qu’une méchante volonté de tout inventer pour mieux accuser. Il faut donc sanctionner et insulter les félons avant de pouvoir les enfermer. Et sur cette volonté de ne plus discuter mais d’insulter, qui repose sur la rage et l’impuissance (voyez le petit Blachier face au professeur Toussaint) Schopenhauer a déjà tout dit dans son fameux Art d’avoir toujours raison que l’on trouvera sur Wikisource :

« Lorsque l’on se rend compte que l’adversaire nous est supérieur et nous ôte toute raison, il faut alors devenir personnel, insultant, malpoli. Cela consiste à passer du sujet de la dispute (que l’on a perdue), au débateur lui-même en attaquant sa personne…En devenant personnel, on abandonne le sujet lui-même pour attaquer la personne elle-même : on devient insultant, malveillant, injurieux, vulgaire. C’est un appel des forces de l’intelligence dirigée à celles du corps, ou à l’animalisme. C’est une stratégie très appréciée car tout le monde peut l’appliquer, et elle est donc particulièrement utilisée. »

Tout le monde peut l’appliquer, en particulier les journalistes ignares qui ne savent que répondre aux savants Toubiana ou Fouché qu’on leur oppose sur un plateau. Que ne peuvent-ils faire taire leur adversaire avec un pistolet ! On oppose parfois les pédants (Molière, toujours) aux savants, or les pédants ne publient rien sur le plan scientifique contrairement à Raoult par exemple.

Tout cela marche parce la bêtise s’est répandue industriellement et ce grâce aux médias. A tout seigneur tout honneur, la presse. Au milieu du dix-neuvième siècle le bon théologien Mgr Gaume écrivait déjà à propos de l’imbécillité positiviste :

« Vous avez des yeux, et vous ne voyez pas ; des oreilles, et vous n’entendez pas; une volonté, et vous ne voulez pas. Fruit du don d’entendement, le sens chrétien, ce sixième sens de l’homme baptisé, vous manque.  Il manque à la plupart des hommes d’aujourd’hui et à un trop grand de nombre de femmes. Il manque aux familles, il manque à la société, il manque aux gouvernants et aux gouvernés, il manque au monde actuel. Monde de prétendues lumière et de prétendu progrès, il ne reste pour toi qu’un dernier vœu à former, c’est que l’Esprit d’intelligence te soit donné de nouveau et te montre à nu l’abîme inévitable, vers lequel te conduit à grands pas l’Esprit de ténèbres, redevenu, en punition de ton orgueil, ton guide et ton maître. »

Car leur monde moderne est le monde des gogos, des consommateurs, des guerres mondiales, du totalitarisme à répétition. Et il veut finir glorieusement par un Reset et une extermination.

Baudrillard dans sa Guerre du golfe avait évoqué la fonction des médias dans le maintien d’une hébétude collective. Or Mgr Gaume rappelle :

« Le premier effet d’un pareil désordre, c’est l’affaiblissement de l’intelligence, hebetudo. L’âme et le corps sont entre eux comme les deux plateaux d’une balance : quand l’un monte, l’autre descend. Par l’excès du boire et du manger, l’organisme se développe, et l’esprit s’émousse, s’épaissit, devient pesant, paresseux, inhabile à l’étude et aux fonctions purement intellectuelles : ce résultat est forcé. Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. En contact intime, habituel et coupable avec la matière, avec l’animalité, l’homme devient matière, il devient bête, animalis homo. »

En effet pour quelqu’un qui n’a pas envie de réfléchir ou de discuter (66%, 90%, 99%  des téléphages), l’accusation de théorie de la conspiration est bienvenue.  Elle est liée à une ignorance fumiste et  à une joie méchante, un ricanement (Blachier toujours à Toussaint : « vous êtes tellement con et conspiratif qu’on ne peut discuter avec vous… »). Et Gaume en parle de ce ricanement agressif, laïc et ploutocratique :

« Le second effet de l’esprit de gourmandise, c’est la folle joie, inepta laetitia. Devenue, par l’excès des aliments, victorieuse de l’esprit, la chair manifeste son insolent triomphe. Des rires immodérés, des facéties ridicules, des propos trop souvent obscènes, des gestes inconvenants ou puérils, des chants, des cris, des danses, des plaisirs bruyants, des fêtes théâtrales en sont l’inévitable expression. »

Alors on fait rentrer les bouffons  sur les plateaux télé, bouffons qui sont là pour ajouter plus de fausseté à l’esprit de ce monde. Et de parler du virus comme le faux médecin de Molière parle du poumon.

Sources

Schopenhauer – L’art d’avoir toujours raison (Wikisource.org)

Mgr Gaume – Traité du Saint-Esprit, tome deuxième, pp. 472-474

Guy Debord – Commentaires, XXIII

Baudrillard – La Guerre du Golfe n’a pas eu lieu (Galilée)

Bonnal – Littérature et conspiration (Amazon.fr)

Général McInerney : « …nous avons resserré les choses parce qu’il y a des gens qui font partie de cette conspiration. C’est de la trahison que nous parlons…Vous qui avez fait cela, vous êtes coupables de trahison contre les États-Unis, et nous allons exiger ce président. Insistez pour que ce président ne quitte pas ses fonctions tant que le peuple américain n’a pas eu une divulgation complète de ce qui se passe… le peuple américain doit exiger que le président reste en fonction jusqu’à ce que cela soit éclairci parce que c’est une trahison. C’est un coup d’État contre le gouvernement des États-Unis, et nous ne pouvons l’accepter. » Le Donald se soumettra t-il ?

RAID DE LA CIA SUR FRANCFORT

Général Mclnerney: Eh bien, cela vous dit quelque chose. Cela vous dit que nous avons resserré les choses parce qu’il y a des gens qui font partie de cette conspiration. C’est de la trahison dont nous parlons. Certaines personnes peuvent simplement penser: «Oh, c’est juste de la politique». Non, d’accord.

Ainsi, le président Obama l’a utilisé en 2012 pour gagner, Biden l’a utilisé pour gagner la Floride. Les démocrates l’ont utilisé pendant la primaire pour que Bernie Sanders perde et que Biden gagne. Vous savez que c’est de la politique, nous avons triché. Non, ce n’est pas de la politique, c’est une trahison. Darnold a-t-il cédé West Point ou tenté de le faire dans la guerre révolutionnaire. Nous n’avons jamais vu de trahison d’une telle ampleur dans notre histoire, et ces politiciens, ces gens comme Chris Krebs, qui était à la tête de l’agence de sécurité des infrastructures de cyberguerre. Il l’était jusqu’à ce qu’il soit renvoyé il y a quelques semaines par le président parce que c’était une élection parfaite. Il est coupable de trahison. Il devait être complice, et les gens doivent comprendre cela.

Vous qui avez fait cela, vous êtes coupables de trahison contre les États-Unis, et nous allons exiger ce président. Insistez pour que ce président ne quitte pas ses fonctions tant que le peuple américain n’a pas eu une divulgation complète de ce qui se passe.

Brannon Howse: Ce que vous dites, c’est que le président Trump doit remplir son serment, qu’il a prêté pour défendre l’Amérique contre des ennemis, à la fois étrangers et nationaux, et il ne doit pas laisser les délais l’empêcher de remplir ce serment. Est-ce ce que je vous entends dire?

Général Mclnerney: C’est exactement ce que vous m’avez entendu dire Brannon. Le président a dans son serment à la constitution de défendre le pays contre tous les ennemis, étrangers et nationaux, et nous ne devrions pas laisser un calendrier dont nous savons qu’il est si manifestement imparfait que n’importe qui peut comprendre qu’avec juste les articles que j’ai donnés à notre auditeurs ce soir. Lorsque vous avez des centaines de milliers de votes qui ont été falsifiés, et que nous savons qu’ils sont falsifiés. Je crois que ces serveurs vont le montrer, et je crois qu’il va le montrer. Il faudra probablement que cela se fasse à la Cour suprême parce qu’il y a des juges comme certains d’entre eux qui vont essayer de se protéger parce que les doigts vont commencer à pointer vers tout le monde. «Eh bien, je ne savais pas cela, je ne savais pas cela», ils vont utiliser le procès de Nuremberg.

«Eh bien, la peur m’a dit de faire ça». Ils vont dire: «Eh bien, le président Obama savait ce que je faisais parce qu’il m’a dit de le faire», ou le vice-président Biden. «Biden était le coureur ici. Il m’a dit de le faire ». Ils vont pointer du doigt. Lorsque vous avez des gens qui conduisent des voitures avec des voitures pleines de bulletins de vote, certains même pas pliés, et qui les conduisent dans ces cinq ou six états du champ de bataille, ils vont parler. Ils ne veulent pas être impliqués dans la trahison, et les gens vont donc parler de l’ampleur de cela, parce que je pense que le président a remporté un vote si écrasant. Eh bien, je sais qu’il l’a fait, qu’ils ont dû faire ces choses, et qu’il n’y a aucun expert dans l’artisanat et ce qu’ils essayaient de faire.

Ils essayaient de faire correspondre les bulletins de vote avec les chiffres qu’ils avaient trouvés et jugés nécessaires, et ce, en temps réel. Vous aviez un chiffre et un analogue pour essayer d’obtenir des bulletins de vote, alors le numérique était facile. Vous pouvez simplement changer les chiffres, et je ne donnerai pas le nom, mais quelqu’un, un républicain à la télévision hier soir, disait, pourquoi serait-il si important pour les républicains de sortir en Géorgie? Peu importe le nombre de personnes que nous sortons en Géorgie Brannon; ils arrêteront simplement le numéro. C’est un numéro numérique pour eux. Nous ne pouvons pas les laisser utiliser Hammer et Scorecard, et à mon avis, nous ne pouvons pas avoir ces bulletins de vote par correspondance en Géorgie. Ils devraient laisser les bureaux de vote ouverts, mais ils doivent obtenir une chaîne de contrôle. Nous ne pouvons pas avoir ce mépris absolu des lois du pays et  les juges,  par les législatures,  doivent s’en saisir.Il y a un chemin, mais je crois que les démocrates vont penser que c’est de la politique, et ils vont essayer de mettre un terme à cela. Eh bien, s’ils le font, alors le peuple américain doit exiger que le président reste en fonction jusqu’à ce que cela soit éclairci parce que c’est une trahison. C’est un coup d’État contre le gouvernement des États-Unis, et nous ne pouvons l’accepter.

https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/12/elections-americaines-lidentite-du.html#comment-form

Pr Christian Perronne : « continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible…Il existe un risque réel de transformer nos gènes définitivement. » Quelques jours de repos avant d’être piqué…Lisez notre livre sur la comédie musicale. Illustré par Tatiana. Tout est expliqué de nos totalitarismes dans nos textes sur le Magicien d’Oz et les cinq mille doigts…Dans Chitty Chitty Bang Bang l’Etat de Vulgaria confine et confisque les enfants. Dans le dessin animé de la souris Jerry et de Gene Kelly, les jeux fêtes et musiques sont interdits… Profitez de la vie, il nous en reste si peu…

Dr Perronne :

Leur vaccin exterminateur s’imposera par la peur et la terreur, qui les transformera en mutants fragiles. Pr Péronne : Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

Le 30 novembre 2020

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.

Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique.

Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’Etat.

Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première.

Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur.

Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2.

L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée.

Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement.

Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place.

La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave,de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes.

Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement.

Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter.

Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour.

Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules.

On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?

Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes.

Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs

(contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN.

Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes.

Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants.

Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus

généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.

C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.

Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.

La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

Christian PERRONNE

Trump veut rester… Il va enfin y avoir du sport et les démons du mondialisme vont tout perdre. Le général Flynn et la guerre-éclair du Donald en Amérique : « Je ne crois pas une seconde que le pays acceptera le vice-président Biden comme prochain président, sur la base de ce que nous savons être probablement la plus grande fraude que notre pays ait jamais connue dans son histoire…Le Président va gagner l’Arizona. Il va gagner la Géorgie. Il va gagner le Nevada. Il va gagner le Michigan. L’autre qu’il va probablement retirer est le Wisconsin aussi…Il se passe beaucoup de choses et pour moi, tout est positif. On m’a demandé aujourd’hui sur une échelle de 1 à 10, qui sera le prochain président, et j’ai dit, 10 ce sera Donald Trump. Ce sera le président Trump…» Le général McInerney demande de multiples arrestations…

Michael Flynn: Tout d’abord, je veux juste dire merci Tom pour m’avoir contacté et me demander de venir ce soir, et Brannon apprécie que vous vous joigniez à moi.

Je ne sais pas quel est votre public ou à qui nous parlons ce soir, mais je vous dirais que ce qui se passe dans ce pays ne devrait jamais arriver, et nous traversons, il n’y a aucun doute dans mon esprit, nous traversons un crise historique. Si nous ne corrigeons pas ce qui se passe actuellement au cours des prochaines semaines, je déteste vraiment penser à ce qui se passera dans notre pays à la fin de décembre et certainement le mois prochain.
Je ne crois pas une seconde que le pays acceptera le vice-président Biden comme prochain président, sur la base de ce que nous savons être probablement la plus grande fraude que notre pays ait jamais connue dans son histoire.

Ce que nous voyons,  je suis en plein dedans en ce moment, et je vais vous dire que, tout d’abord, le président a des chemins clairs vers la victoire. Des chemins clairs vers la victoire qui ne nécessitent en fait pas beaucoup d’action en salle d’audience. Ce qui est nécessaire, c’est que cela exige beaucoup d’honnêteté de la part des élus et, franchement, de beaucoup d’Américains qui se manifestent et nous racontent leur témoignage.

Les centaines et les centaines d’Américains à travers le pays dans différents États, pas seulement les États en ballotage mais de nombreux autres États qui se présentent avec leurs témoignages et les déposent sur des affidavits en tant que témoins. Nous avons probablement reçu 10 ou 12 affidavits d’un État particulier aujourd’hui, et comme il y a eu un certain nombre de menaces contre des gens, des patriotes en particulier, ils ont envoyé leurs photos avec leur affidavit et ont dit: «Mettez la mienne en haut de la page liste parce que je veux que les gens sachent que je ne vais pas avoir peur de ces personnes qui menacent notre pays et notre mode de vie. »

Je dis tout cela  d’une part et d’autre part, comme je viens de le décrire, nous avons des chemins clairs vers la victoire pour ce président. Franchement, il va gagner la Pennsylvanie. Il va gagner l’Arizona. Il va gagner la Géorgie. Il va gagner le Nevada. Il va gagner le Michigan. L’autre qu’il va probablement retirer est le Wisconsin aussi, car il y a un écart dans le Wisconsin de 130 000 bulletins de vote vigilants qu’ils viennent de trouver, qu’ils viennent de découvrir. Il se passe beaucoup de choses et  pour moi, tout est positif. On m’a demandé aujourd’hui sur une échelle de 1 à 10, qui sera le prochain président, et j’ai dit, 10 ce sera Donald Trump. Ce sera le président Trump. Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’il a remporté cette élection haut la main dans un glissement de terrain, probablement entre 350 et 400 votes dans les collèges électoraux.

Ce que nous avons vu est terminé, et je le sais, au cours des deux dernières décennies probablement et probablement plus longtemps, je peux vous donner une petite leçon d’histoire à ce sujet, mais je ne le ferai pas. Mais au cours des deux dernières décennies, ce que nous avons vu est un changement complet dans la rapidité avec laquelle la Chine communiste dans son plan à long terme a décidé de faire progresser ses plans pour devenir la superpuissance mondiale, la seule superpuissance mondiale sur la planète. Leur  plan date du milieu de ce siècle dans lequel nous sommes en ce moment, quand lors des dernières élections de 2016, ils n’ont pas obtenu le candidat dont ils avaient besoin pour leur idéologie de l’Amérique. Voyant cela, ils n’allaient pas permettre qu’en 2020 cela se produise et donc maintenant, ce que nous avons, c’est ce vol avec le vote par correspondance. Le vol avec ce logiciel, le logiciel Smartmatic et Dominion, ces systèmes de domination.

Ce sont des systèmes qui n’appartiennent pas à notre pays. Ils appartiennent à d’autres – ils ont été introduits dans ce pays. Comment pouvons-nous dire en tant qu’États-Unis d’Amérique, comment pouvons-nous dire que nous acceptons un système qui n’est pas fait dans ce pays et, dans bien des cas, les bulletins de vote ne sont même pas comptés dans ce pays? Comment pouvons-nous dire qu’ici, dans ce pays, nous acceptons cela?

La seule chose et pour vous tous et pour tous vos auditeurs, la chose la plus précieuse qui fait de moi la même chose que le gars ou la fille le plus riche de la planète ou la personne la plus pauvre d’Amérique, qu’est-ce qui nous rend égaux? Ce qui nous rend égaux, c’est lorsque nous nous rendons dans un isoloir et que nous fermons le rideau, ou nous y entrons et nous nous penchons pour voter. Mon vote compte autant que le gars, qui est le gars le plus riche d’Amérique. C’est exactement la même chose. C’est là où nous sommes égaux, et c’est pourquoi cela doit être juste et gratuit, et ce ne l’était pas. Nous savons probablement, en fait, que nous avons des preuves d’élections précédentes où cela s’est produit également, mais nous nous concentrons maintenant sur celle-ci. Je vais vous dire que nous ne sommes pas là pour perdre. Nous ne sommes pas là pour perdre ces batailles, nous sommes là pour gagner ces batailles et je crois que nous allons le faire. Je crois que nous allons gagner,et je suis convaincu que nous le sommes parce que nous avons les bonnes personnes, nous avons le bon plan et la bonne stratégie, un peu direct et un peu indirect, et les gens parlent tout le temps à chacun.

Je suis anxieux et vous entendez probablement dans ma voix que je suis un peu anxieux parce que je ne peux tout simplement pas croire les médias et la censure qui existe. Regardez simplement ce qu’ils font au président des États-Unis d’Amérique. Regardez ce que Twitter fait au président des États-Unis d’Amérique. C’est exaspérant pour moi. C’est un attentat. C’est une abomination du premier amendement, notre liberté d’expression. Franchement, pour le président des États-Unis d’Amérique, le seul moyen qu’il a pour pouvoir communiquer, c’est quand il marche dehors, ou il va devant un groupe de personnes, ou il marche dehors et parle à la presse, ou il utilise les médias sociaux pour communiquer parce que les médias ne lui permettront pas de faire passer son message.

La grande presse, pas la conférence de presse, mais l’audience qu’il y a eu en Pennsylvanie l’autre jour, et si quelqu’un avait la chance de la regarder. Ce fut une audition extraordinaire avec des politiciens de Pennsylvanie centrés sur un panel, et le seul sénateur qui dirigeait le panel pour l’état de Pennsylvanie, qui a écouté l’audience, écouté un groupe de témoins, écouté Rudy, écouté Jenna Ellis, et d’autres membres de leur équipe. L’individu qui l’a dirigé était un colonel militaire à la retraite, et il est maintenant sénateur de l’État de Pennsylvanie, et il a prononcé, à la toute fin, un très bon bref discours de synthèse, et c’était réconfortant parce que c’était une sorte de maman et tarte aux pommes: «Hé, nous ne pouvons pas permettre que cela se produise dans notre pays. Nous ne pouvons pas nous présenter au monde comme une nation du tiers monde ». C’était un très, très bon discours de clôture,et qu’a fait Twitter? Twitter l’a immédiatement mis hors ligne. Ils ont complètement supprimé son compte Twitter pour que les gens ne puissent pas suivre ce type. C’est juste scandaleux, c’est scandaleux. C’est une entreprise de médias sociaux qui fait partie de la place publique. Ils profitent de ce qui leur a été donné, ce qui est un véritable privilège et ils en abusent. Je pourrais continuer encore et encore, je vais m’arrêter et voir si vous avez des questions sur quoi que ce soit ou si vous voulez intervenir sur tout ce que j’ai dit, mais je suis bouleversé, je suis déterminé, je vais être résilient, et je crois que je suis le reflet de millions et de millions de millions de personnes à travers le pays qui ressentent exactement la même chose que moi. C’est une entreprise de médias sociaux qui fait partie de la place publique. Ils profitent de ce qui leur a été donné, ce qui est un véritable privilège et ils en abusent. Je pourrais continuer encore et encore, je vais m’arrêter et voir si vous avez des questions sur quoi que ce soit ou si vous voulez intervenir sur tout ce que j’ai dit, mais je suis bouleversé, je suis déterminé, je vais être résilient, et je crois que je suis le reflet de millions et de millions de millions de personnes à travers le pays qui ressentent exactement la même chose que moi.

ELECTIONS AMERICAINES : L’IDENTITE DU « KRAKEN » REVELEE ET LE RAID DE LA CIA EN ALLEMAGNE POUR SAISIR LES SERVEURS DE L’ELECTION – INTERVIEW DU GENERAL FLYNN ET DU GENERAL MC INERNEY

 Natural News ) Brannon Howse de World View Report a diffusé une interview hier matin, mettant en vedette le général Michael Flynn avec ses premiers commentaires publics depuis qu’il a été gracié par le président Trump. Vous pouvez consulter l’interview complète sur le site Web WorldViewWeekend.com .
Cette même interview présente également le général Thomas McInerney, expert en cyberguerre, ainsi que Mary Fanning de TheAmericanReport.org et auteur du livre: THE HAMMER is the Key to the Coup «The Political Crime of the Century»: How Obama , Brennan, Clapper et la CIA ont espionné le président Trump, le général Flynn… et tout le monde .
Dans cette interview, vous découvrirez la véritable identité du Kraken, ainsi que la confirmation que du personnel militaire américain a été tué lors de la fusillade pour s’emparer de la ferme de serveurs de la CIA à Francfort, 
qui est la clé pour prouver le trucage délibéré des élections via une modification à distance des tableaux de vote.
Ci-dessous, vous trouverez la transcription complète de l’entretien.

Image: Transcription complète de l'interview à la bombe: le général Michael Flynn, le général Thomas McInerney avec Brannon Howse - Identité de KRAKEN révélée

Tout d’abord, voici quelques-uns des faits saillants du Général McInerney que nous avons pensé particulièrement importants.

  • HAMMER et diverses cyberarmes étaient auparavant utilisées par les États-Unis contre d’autres pays, maintenant les armes sont déployées contre nous. Obama est derrière tout.
  • Le créateur de HAMMER et de Scorecard est Denis Montgomery, ancien analyste de la CIA.
  • Fox s’est retourné contre l’Amérique, les coordinateurs du coup d’État profond ont recruté l’ensemble des médias américains et Big Tech pour vaincre la République et renverser la Constitution américaine.
  • La date limite du 14 décembre n’a pas d’importance. Le président Trump ne devrait pas quitter ses fonctions tant que tous les faits entourant le vol des élections n’ont pas été analysés, y compris les distributions de dépouillement «causées par la manipulation électronique frauduleuse de machines à voter ciblées».
  • Le fait que les 5 États du champ de bataille aient cessé de compter en même temps, «démontre une coordination préalable des responsables électoraux dans cinq États du champ de bataille.» Ensuite, ils ont utilisé HAMMER et Scorecard, plus Dominion, pour amener Joe Biden en tête. C’est une «impossibilité mathématique» la façon dont les votes sont arrivés. Un algorithme a été utilisé.
  • En PA, 1,8 million de bulletins de vote ont été envoyés aux gens. 2,5 millions sont revenus. Quelqu’un avait une presse à imprimer et les imprimait.
  • Le renseignement militaire du 305e bataillon est «Kraken».
  • La Chine, l’Iran, la Russie étaient tous impliqués dans la manipulation des votes.
  • Confirmé que le US Special Forces Command a saisi des serveurs de la ferme de serveurs de la CIA à Francfort.
  • Confirmé qu’il y avait des soldats américains tués lors du raid sur la ferme de serveurs de la CIA à Francfort.
  • Chris Miller est secrétaire à la Défense en raison du 305e bataillon. Considérez pourquoi…
  • Chris Krebs de CISA a commis une trahison et fait partie du coup d’État.
  • Ce qui s’est passé pendant les élections, c’est la trahison au plus haut niveau, pas seulement la politique.
  • Trump peut garder le contrôle de la Maison Blanche, sous serment, jusqu’à ce qu’une enquête complète soit terminée, et il n’y a pas de délais artificiels qui peuvent l’arrêter.
  • Le président a prêté serment qui l’oblige à défendre le pays contre tous les ennemis, étrangers et nationaux. C’est pourquoi il ne peut pas livrer la Maison Blanche à des marionnettes politiques (Biden) contrôlées par les ennemis de l’Amérique (Chine, Iran).
  • La grande preuve des serveurs saisis va sortir à SCOTUS, pas avant.
  • Une fois capturés, des acteurs traîtres de niveau intermédiaire pointeront du doigt Biden et Obama, affirmant qu’ils avaient reçu l’ordre de commettre les actes de trahison.
  • Le second tour du scrutin en Géorgie est déjà volé par les démocrates à moins que nous arrêtions le vol de votes. C’est juste un vol numérique pour eux. Cela signifie que le Sénat sera perdu pour les démocrates à moins que cette infrastructure de fraude électorale ne soit exposée et vaincue.
  • Une grande instabilité survient si nous permettons que le gouvernement soit saisi par les communistes.
  • Tout cela va jusqu’au sommet, impliquant Joe Biden, Adam Schiff, Barack Obama et d’autres.
  • Trump savait que tout cela allait arriver et l’avait prévu.

SUITE CHEZ HANNIBAL QUI A TRADUIT NATURALNEWS.COM ET MIKE ADAMS

https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/12/elections-americaines-lidentite-du.html?showComment=1606853224977#c6440675420797270705

Si quelques résistants…Un peu d’optimisme et de combativité pour changer. La crapulerie médiatique européenne et mondialiste est en effet folle furieuse car à l’épreuve des faits : « ils ne peuvent pas tuer tout le monde, nous ne sommes pas des indiens. » Point sur la résistance du Donald, des chrétiens et des anti-cashless, en Pologne, au Danemark ou ailleurs. Plein d’imbéciles tenus par les ordures – réellement ordurières il est vrai – des médias (« théorie du con polo » répètent nos cabris toujours plus ébaubis), mais aussi de plus en plus de batailleurs et de libérateurs. « Je vois Satan tomber comme l’éclair. » La bataille pour la terre du milieu est engagée, comme dirait notre Maître.

Le zombi Joe Biden (vingt millions d’abonnés sur Twitter contre 88 au Donald) aurait bien un sosie. Cf. le débat truqué (« ta gueule, mec ! ») d’une heure trente alors qu’il est incontinent – et le coup du pied cassé conclu par une sortie de l’hôpital. Les preuves de la tricherie éhontée se multiplient. Avec son charisme de scarabée, Biden a eu vingt millions de voix de plus qu’Obama. Ils impriment les voix comme les billets verts… Mais les Américains amers sentent confusément quelque chose. Les tribulations apocalyptiques sont bien devant nous. Par le chercheur (militaire et universitaire) américain Jim Fetzer.

Jim Fetzer, Joe Biden contre le débat «Biden»: tout simplement pas le même gars

Blog de James Fetzer

Jim Fetzer 

Ayant beaucoup traité des doubles de corps ( dans le cas de Paul McCartney et d’Hillary Clinton, par exemple ), il était probablement plus facile pour moi de remarquer que le type qui a débattu de Donald Trump sur la scène nationale (deux fois, en fait, la deuxième fois à Nashville, TN) n’était pas Joe Biden que pour la plupart du public. 

(…)

Quoi qu’il en soit, le peuple américain a le droit de savoir que le soi-disant Parti démocrate a commis une fraude sur le public, où leur candidat désigné, Joe Biden, semble être au stade de la maladie de Parkinson, y compris la perte. de ses capacités cognitives, où le médicament anti-démence qu’il prend a pour effet secondaire malheureux de l’incontinence, de sorte qu’il n’a pas pu participer à un débat public avec son adversaire, Donald Trump, pendant 90 minutes sans changer sa couche d’adulte. Pour cette raison, semble-t-il, la DNC a eu recours au «Plan B», qui consistait à utiliser à sa place un acteur qui ressemble fortement à Joe Biden. Cela a été fait sans préavis au peuple américain et constitue clairement une forme de fraude électorale du public, que je justifie comme suit:

PLAINTE

Je, James H.Fetzer, Ph.D., déclare et déclare ce qui suit:

  1. J’ai une connaissance de première main du fait exposé ci-après ou, du moins, sur la base des informations énoncées dans le présent document, je crois de bonne foi que ce qui suit est vrai et correct.
  2. J’ai 79 ans. Mon adresse de résidence est 800 Violet Lane, Oregon, WI 53575. Mon numéro de téléphone est (608) 835-2707 et mon adresse e-mail est jfetzer@d.umn.edu .
  3. J’ai regardé les débats présidentiels et j’ai étudié les photographies, les enregistrements audio et les informations visuelles concernant les débats impliquant le président Donald Trump et l’ancien vice-président Joe Biden, qui ont eu lieu le 22 octobre 2020 à l’Université Belmont, 1900 Belmont Avenue, à Nashville, Tennessee 37212.
  4.   Je suis un ancien bureau militaire, qui a démissionné de sa commission de capitaine, USMC, en 1966 pour entrer à l’école supérieure et obtenir un doctorat. en histoire et philosophie des sciences, et professeur émérite de philosophie à l’Université McKnight sur le campus Duluth de l’Université du Minnesota, dont j’ai pris ma retraite en juin 2006 après une carrière de 35 ans dans l’enseignement supérieur.
  5.   J’ai des raisons de croire que la personne qui a semblé débattre du président Trump n’était pas le vrai Joe Biden, mais une autre personne (alias un «double du corps»). En comparant des photographies originales et en passant en revue les débats à plusieurs reprises, j’ai remarqué que Joe Biden a des lobes d’oreille libres, pas des oreilles attachées, comme son corps double; que Joe Biden a un menton lisse, pas un menton fendu, comme son corps double; et que Joe Biden a également un crâne plus large que son corps double. D’autres, dont moi-même, ont remarqué que Joe Biden a les yeux bleus tandis que son corps double est brun. (Voir les expositions AF pour des comparaisons de photos.)
  6. Sur la base de ce qui précède – et d’autres indications moins importantes, telles que le fait que Joe Biden lie sa cravate avec un double Windsor, mais son corps ne double qu’un seul Windsor – je crois que la personne apparaissant pendant les débats présidentiels comme Joe Biden était, en fait, un imposteur (un corps double) et non l’ancien vice-président des États-Unis d’Amérique.
  7. Si tel est le cas, je crois qu’une grande fraude a eu lieu sur les voies respiratoires de la nation pour tromper le peuple américain sur l’apparence, la santé et la compétence cognitive du candidat du Parti démocrate à la présidence des États-Unis; et que de telles incohérences peuvent justifier une enquête et / ou une certification de la comparution et de la présence de l’ancien vice-président.
  8.  En ce qui concerne la voix, je m’en remettrais à l’analyse effectuée par le bureau régional du FBI à Nashville, Tennessee; mais je comprends que la technologie de transformation de la voix a évolué au point que même un double de corps peut projeter une voix qui ne se distingue pas de celle du parti imité.
  9.  Je me rendrai disponible pour discuter de cette question à tout moment, et j’encouragerais, recommanderais et implorerais le Federal Bureau of Investigation de mener toute autre analyse mesurable pour vérifier et déterminer si Joe Biden, l’ancien vice-président des États-Unis, ou un imposteur (un corps double) a comparu à sa place lors des premier et deuxième débats présidentiels, tenus respectivement le 29 septembre 2020 et le 22 octobre 2020.

Je déclare sous peine de parjure des lois de l’État du Tennessee que, sur la base d’une croyance et d’informations de bonne foi, ce qui précède est correct et vrai.

Un autre affilié ne dit pas.

/ s / James H. Fetzer, Ph.D.

James H. Fetzer, Ph.D.

Exécuté le 29 octobre 2020, à Oregon, WI 53575.*

https://www.zerohedge.com/political/20-alleged-election-facts-dont-pass-smell-test

https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/fraude-patriote:a

Jamais il n’y a eu autant d’êtres humains détestant les êtres humains, me disait un ami écrivain hier : les féministes détestent les femmes et les hommes, les écolos les consommateurs, les antiracistes les blancs, les mondialistes les peuples, les politiciens leurs électeurs, la police les gilets jaunes. Le pire est que ces histoires de Reset sont promues par des Harpagon et Géronte, vieux débris misanthropes : les Rothschild, les Soros, le Rockefeller, la Reine british et son marri malthusien, le Klaus Schwab octogénaire sosie du démentiel Blofeld de James Bond ; sans oublier le débile Biden octogénaire qui rêve d’en finir avec le petit blanc aux USA pour complaire à ses maîtres. On ne parlera pas de Bill Gates, dont le père eugéniste est aussi mort. Lui-même est âgé de soixante-six ans et en parait le double (cf. JF Sébastien dans Blade runner)…

https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/11/29/nicolas-bonnal-sur-reseau-international-200-000-abonnes-pourquoi-le-grand-reset-se-termine-et-ne-commence-pas/

https://reseauinternational.net/pourquoi-le-grand-reset-se-termine-et-ne-commence-pas/

https://reseauinternational.net/preuves-que-la-pandemie-etait-planifiee-dans-un-but-precis/

Exclusif : le Donald enfin réélu ? Ils ont vraiment trop triché ; un juge de Pennsylvanie déboute le camp démocrate et sauve sans doute le président. Sur Cnn Fareed Zakariah explique qu’il pourrait alors rester au pouvoir. Mike Adams : « Trump a permis aux démocrates de voler les élections, en d’autres termes, afin qu’ils se retrouvent piégés dans un grand plan de trahison et de cyber-guerre qui conduirait finalement à la chute de tout le parti démocrate…Bientôt, vous verrez des appels nationaux pour que Biden cède. Au fur et à mesure que la preuve Kraken sortira, le monde sera stupéfait. »

Dans cet ordre, Trump a déclaré une urgence nationale, ce qui signifie que les élections de 2020 ont eu lieu dans le cadre d’un ordre d’urgence national. Cela a permis à Trump et aux éléments du chapeau blanc à l’intérieur du DoD de mettre en place un SCIF et de surveiller le vol électoral en temps réel . Trump a permis aux démocrates de voler les élections, en d’autres termes, afin qu’ils se retrouvent piégés dans un grand plan de trahison et de cyber-guerre qui conduirait finalement à la chute de tout le parti démocrate.

Trump a ensuite envoyé du personnel du DoD pour attaquer des fermes de serveurs à Francfort, Barcelone et Toronto, acquérant les serveurs physiques qui ont enregistré toutes les preuves numériques de la fraude électorale. Ces serveurs, ainsi que les résultats de Kraken, le système de collecte d’informations sur la cyberguerre du DoD, ont été remis aux analystes de la DIA sur les cybercrimes et la lutte contre le terrorisme, qui ont produit des preuves irréfutables et explosives qui ont été transmises à Sidney Powell pour qu’il les utilise dans ses poursuites. Powell va déployer ces témoins du renseignement militaire pendant les procès, envoyant des ondes de choc dans le monde entier.

Il s’avère que Trump dirige un scénario «Art de la guerre» sur les démocrates. Il feint la faiblesse là où il a de la force. Il feint la force là où il est faible. Il attaque de manière inattendue et il a déjà planifié la victoire totale de toute cette bataille électorale bien avant même le début des élections. Les démocrates ont largement sous-estimé Trump parce qu’ils croyaient qu’ils le qualifiaient de personne «stupide». Ils ont donc commis des vols électoraux effrontés et massifs en supposant que Trump était trop stupide pour le remarquer, alors qu’en réalité, Trump leur avait tendu le piège dans lequel ils pouvaient entrer . Et enhardis par leur propre arrogance et leur soif de pouvoir, ils sont tombés amoureux.

Maintenant, Trump a tout. Il a les serveurs de la CIA, la preuve de la cyberguerre, les noms de ceux qui ont commis ces crimes et toutes les preuves qui permettront à SCOTUS de renverser les résultats dans la plupart des États swing. Trump regarde maintenant calmement les démocrates et les retourneurs du GOP continuer à se pendre d’actes de trahison et de trahison, alors même que Trump connaît déjà le résultat final: un deuxième mandat pour Donald J.Trump, et la destruction du parti démocrate par centaines (voire des milliers) de démocrates de haut niveau sont arrêtés et emprisonnés.

Bientôt, vous verrez des appels nationaux pour que Biden concède. Au fur et à mesure que la preuve Kraken sortira, le monde sera stupéfait. Le peuple sera indigné, et Biden aura beaucoup de chance de s’échapper sans se retrouver en prison. L’Amérique surmontera cette tentative insidieuse d’attaque de cyberguerre illégale, et les élections seront sécurisées à partir de ce jour.

https://www.zerohedge.com/markets/watch-cnn-admits-there-are-legal-constitutional-ways-trump-stay-office

https://www.naturalnews.com/2020-11-28-situation-update-nov-28th-art-of-war-trump-won-election.html

https://www.zerohedge.com/political/pennsylvania-judge-backs-trump-says-election-unlikely-constitutional

https://actu.orange.fr/monde/fracture-du-pied-pour-joe-biden-en-jouant-avec-son-chien-CNT000001vg6Id/photos/le-president-americain-elu-joe-biden-le-24-novembre-2020-a-wilmington-dans-le-delaware-322636cdb440310b2e68892bc795c587.html