Personne ne réagit dans aucun pays – je veux dire d’une manière solide et collective – parce que cette épidémie est globale. Et comme elle est globale, il est difficile, voire impossible d’y résister quelque part ; ce n’est pas comme au bon vieux temps des gilets jaunes. Dans l’invasion des profanateurs de sépulture (dénonciation du devenir légume de l’humanité du fait de la télé et du mode de vie US) un psychiatre évoque d’abord une hystérie collective qui s’empare des cerveaux à cause de ce qui se passe dans le monde. C’est la clé : le global rend taré. Cette épidémie, couronne virale du satanisme moderne, technologique et médiatique, est invincible et irrésistible parce que globale. Et la foule hébétée des médias se laisse mener à l’abattoir, plus consentante que jamais : Le global c’est le Vide où s’évanouit l’être, le temps, le lieu (Hugo).

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Invasion_des_profanateurs_de_s%C3%A9pultures

Don Siegel a déclaré à propos de ce film : « Nous avions quelque chose à dire, car les envahisseurs, dans notre film, étaient des cosses, des follicules qui en poussant se mettaient à ressembler aux gens, mais qui restaient privés de sentiments, privés d’espoir. Ils mangeaient, ils buvaient, ils respiraient et ils vivaient, mais rien de plus, comme beaucoup de personnes finalement. Le film a presque été ruiné par les responsables d’Allied Studios, qui rajoutèrent un prologue et une conclusion que je n’aime pas… Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que le film étaient sur eux : ils n’étaient pas autre chose que des légumes vivants ! »

https://lesakerfrancophone.fr/psychologie-des-foules-et-religion-vaccinale-par-le-dr-gustave-le-bon

3 réflexions sur « Personne ne réagit dans aucun pays – je veux dire d’une manière solide et collective – parce que cette épidémie est globale. Et comme elle est globale, il est difficile, voire impossible d’y résister quelque part ; ce n’est pas comme au bon vieux temps des gilets jaunes. Dans l’invasion des profanateurs de sépulture (dénonciation du devenir légume de l’humanité du fait de la télé et du mode de vie US) un psychiatre évoque d’abord une hystérie collective qui s’empare des cerveaux à cause de ce qui se passe dans le monde. C’est la clé : le global rend taré. Cette épidémie, couronne virale du satanisme moderne, technologique et médiatique, est invincible et irrésistible parce que globale. Et la foule hébétée des médias se laisse mener à l’abattoir, plus consentante que jamais : Le global c’est le Vide où s’évanouit l’être, le temps, le lieu (Hugo). »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :