La guerre des vaccins est une guerre de classe : le gilet jaune doit virer au rouge, car les versaillais veulent partir en vacances avec des vaccinés. Antoine me rappelle que la loi est inapplicable car on n’a pour l’instant pas de machine pour lire les QR codes.

On commence à comprendre que j’avais raison sans être pessimiste. On n’est pas pessimiste quand on recense un désastre ; mais on n’est pas très malin quand on le nie. Le coup d’Etat sanitaire n’est ainsi pas qu’un coup d’Etat : Macron alias le prince Louis-Napoléon a suivi ses patrons et la classe bourgeoise, catho, castrée (voyez mon texte sur les eunuques dans la Chine mandchou) et fonctionnaire qui le soutient. Elle veut du vaccin et elle veut du fascisme sauce mondialiste. Elle veut des vacances et elle veut du BFM. On ne la changera pas : lisez Bouvard et Pécuchet. Lisez aussi mon texte sur Nizan et la bourgeoisie. Le bourgeois c’est celui qui n’aime pas le concret ; c’est celui qui aime l’abstrait. Tous vaccinés, et pas d’explication !

On me demande une solution. Je n’ai pas de solution en cas de Hard Reset ou de polygone fou et cyber : s’il nous coupe sur les ordres de Gates et Davos le fric, le web, les transports et le reste, quelle solution aurai-je ? Et eux, d’ailleurs, quelle solution auront-ils ? Pour exterminer, il faut être organisé, demandez aux nazis. Mais ils le savent très bien.

Par contre sur la guerre vaccinale qui se profile en France, j’ai quelques éclairages. Regardez bien le tableau : on a l’ouest et on a l’est.  On a ceux qui sont vaccinés et on a ceux qui ne le sont pas – ou le sont beaucoup moins. Ceux qui le sont moins sont les gilets jaunes, le bon peuple, blanc ou bigarré, qui défie le bourgeois et son candidat fascisant (je préfère dire bonapartiste). Quand ce peuple est blanc il est nazi et antisémite ; quand il est de couleur, il est islamo-fasciste ou islamo-gauchiste. La presse bourgeoise ne change pas : elle insulte (dernier article du manuel d’avoir toujours raison de Schopenhauer) et c’est sa meilleure et sa seule arme. Homme au couteau entre les dents…

Macron s’appuie sur les vieux friqués et vaccinés qui veulent partir en paix en vacances dans leur trou à rats en Bretagne ou au pays basque. Ils ne supportent plus les pauvres et les non vaccinés. En sanctionnant bus et trains, le régime de Davos sanctionne le peuple, ceux qui n’ont pas de bagnole, électrique ou autre.

Regardez encore donc ce tableau qui montre à merveille la lutte des classes : l’ouest âgé catho blanc et bourgeois contre le peuple bigarré et surtout pas vacciné. Il sait très bien ce qu’il fait le bougre. Diviser pour régner, rassurer les bons, et faire trembler les méchants, comme disait le bâtard du dix-huit brumaire.

La solution ce sera l’exil (cela devient difficile, cette mondialisation apocalyptique l’empêchant presque) ou  la guerre populaire façon commune de Paris – avec les risques d’extermination qui vont avec. Rappelons – clin d’œil à nos amis américains – que les communards se soulevèrent quand on voulut les priver d’armes.  On en tua 20000.

Le pouvoir se rassure alors et s’appuie sur ses sbires (tournée des popotes du prince-président avant le coup du 2 décembre). Gendarmes et flics sont comme par miracle exemptés de vaccin : j’avais raison donc en 2017 quand je parlais de prince-président. Le pouvoir s’appuie sur les proprios, les bureaucrates ou les peureux désinformés en aplatissant la classe ouvrière ou populaire. Rebelote comme en 1871 : le meurtre du peuple est la fondation de leur république. 2021 est un grand sacrifice sur l’autel de leur mondialisation malheureuse. Les gilets jaunes doivent virer au rouge. Mieux vaut être rouge que mort, disait-on quand j’étais jeune. La fête continue.

https://leblogalupus.com/2021/07/13/humeur-ce-qua-annonce-macron-hier-nest-quun-depucelage-ce-qua-voulu-faire-macron-hier-cest-vous-mater-vous-briser-par-bruno-bertez/

https://brunobertez.com/2021/07/13/humeur-ce-qua-annonce-macron-hier-nest-quun-depucelage-ce-qua-voulu-faire-macron-hier-cest-vous-mater-vous-briser/

5 réflexions sur « La guerre des vaccins est une guerre de classe : le gilet jaune doit virer au rouge, car les versaillais veulent partir en vacances avec des vaccinés. Antoine me rappelle que la loi est inapplicable car on n’a pour l’instant pas de machine pour lire les QR codes. »

  1. Exact. Cependant ce ne sont plus des Bourgeois (exploitation de la force de travail par le salariat) mais des logiciens nihilistes(exploitation de la force des passions par le contrôle cybernétique). Les bourgeois ont muté, comme l’avaient fait les esclavagistes mutation du patriarcat originel. L’analyse à ce détail près est parfaite et cela est peut être mieux ainsi car plus compréhensible dans l’environnement culturel actuel.

    Aimé par 1 personne

    1. Le 12 juillet le passage d’un système démocratique à un pouvoir dictatorial a transformé ceux qui étaient des critiques et opposants politiques en ennemis d’état. Et dans une dictature les ennemis d’état sont arrêtés, torturés et éliminés.
      J’espère me tromper.

      J'aime

  2. « Le pouvoir s’appuie sur les proprios, les bureaucrates ou les peureux désinformés en aplatissant la classe ouvrière ou populaire. « : En Suisse, et notamment à Genève, ce constat est plus que valable. Les files d’attente aux vaccinodromes mobiles et temporaires(?) ne faiblissent pas; faut aller en vacances, après tout! et retrouver « la vie d’avant »…

    Le réveil pour les mougeons et autres « moutruches », à l’approche de l’automne – je ne parle même pas du général hiver! -, s’annonce brutal.

    Encore que le véritable pouvoir helvète se trouvant plutôt à Bale(où réside Big pharma, franchise suisse – et également la BRI: Banque des règlements internationaux; Bâle n’est pas que la ville du champion de tennis, R. Federer…) et Zurich(capitale économique et bancaire suisse; cf UBS et Credit Suisse), et repose d’après mes observations, sur une partie non négligeable de peureux désinformés – y compris ds gens « cultivés ».
    A ce propos, il y’en a une – jeune femme, 26-30 ans -, qui m’a sorti que si l’épidémie reprend, c’est la faute des non-vaccinés..(faut-il préciser que cet esprit « éclairé » a déjà eu sa dose, ou double dose…).

    La Servitude Volontaire de La Boétie plus que d’actu.

    P.S: et si un génie trouvait ou créait un vaccin contre la connerie, il s’en ferait des sous, le bougre!…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s